Apple Watch Series 2, la relève de la smartwatch d’Apple est officielle

Modifié le

Apple Watch Series 2, bracelets

Apple dévoilait en grandes pompes il y a peu sa nouvelle montre connectée, la Watch Series 2. Nous faisons le point sur le nouveau produit !

Publicité

En l’espace d’une année, Apple a su faire passer sa montre connectée, l’Apple Watch, des entrailles de l’oubli à la seconde place du classement des montres les plus vendues au monde. Dauphine des montres Rolex, l’Apple Watch à su répondre à certaines problématiques soulevées par les utilisateurs, tout en garnissant au passage de quelques zéro supplémentaires, le chiffre d’affaires global de la firme de Cupertino. Alors que beaucoup de rumeurs prédisaient déjà l’essentiel des composants et fonctionnalités susceptibles d’être implémentées au sein de sa prochaine version, Apple lève le voile sur l’Apple Watch Series 2.

Entre luxe et praticité, la montre connectée dans sa nouvelle itération se livre volontiers à tous les désidératas de son porteur. Nous faisons le point sur les différents atouts qui distinguent l’Apple Watch S2 des autres montres connectées.

Design, comme un air de déjà-vu

Apple a cette année décidé de ne prendre aucun risque, et propose de ce fait une touche esthétique sur ses nouveaux modèles d’appareils assez proche de celle retrouvée sur leurs précédentes itérations. Si l’iPhone a été complètement réaménagé pour au final pondre le même résultat du point de vue du design, la smartwatch d’Apple suis le même chemin, à quelques détails près.

Apple Watch Series 2

Publicité

La montre se présente toujours dans ce boitier carré aux angles arrondis et tout fait d’aluminium ou d’acier inoxydable, gainé d’un bracelet en fluoroélastomère et un fermoir à bouton dans sa version de base. Apple n’a presque rien changé, on retrouve le même écran faisant la même diagonale, la même épaisseur… Les boutons physiques sont les mêmes, la bague rotative servant de levier de coulissage au sein de l’interface est également de la partie elle aussi.

La grosse révolution au niveau du design provenant de l’introduction d’un nouveau matériau pour le boitier de la montre, la céramique. Les vrais changements s’ils n’ont donc pas été opérés en surface, se retrouvent sous le capot.

Sous le capot de l’Apple Watch Series 2

L’une des nouveautés apportées par la Watch Series 2 est l’étanchéité. L’an dernier la première itération de la montre se contentait de supporter un peu d’eau de pluie ou des éclaboussures de faible abondance grâce au « splash resistant », l’une des fonctionnalités gadget d’Apple. Cette année la marque rend sa montre connectée complètement étanche, résistante à la plongée comme à l’immersion totale (vaisselle) durant 30 minutes à 50 mètres et quelques de profondeur.

C’est bien la première fois qu’un appareil électronique est conçu pour défouler à une telle profondeur sous la mer, et Apple s’en vante bien. Seconde nouveauté à rapporter, c’est l’introduction d’un processeur dédié. Oui, les montres aussi ont droit à un processeur en 2016, et celui de la Watch Series 2 sobrement baptisé S2, dispose de deux cœurs et serait 50% plus rapide que la puce implantée dans l’Apple Watch 2015.

Cet apport substantiel en transistors et en puissance de calcul se ressent au niveau du temps de latence entre la pression et l’ouverture des applications, mais aussi le multitâche (passage d’une application à l’autre) ou l’exécution des tâches de fond, qui font en outre moins chauffer la montre.

Apple souligne également l’amélioration de l’écran de la montre, qui est désormais beaucoup plus lumineux, et jouit même d’une puce de traitement graphique. Selon Apple, ce GPU serait deux fois plus efficient, et l’écran plus lumineux facilite la lecture des informations en extérieur, même en plein soleil. Du reste, on retrouve toujours le cardiofréquencemètre, le gyroscope, l’accéléromètre et le capteur de luminosité ambiante, le WiFi 802.11 b/g/n 2,4 GHz et le Bluetooth 4.0. La grosse nouveauté se trouvant sur un autre terrain…

Le GPS, la grosse nouveauté

Tout le monde n’avait que cette fonctionnalité à l’esprit durant les mois passés, et Apple a finalement dévoilé les fonctionnalités apportées par la puce GPS implantée au sein de sa nouvelle smartwatch. Ce GPS permet à la montre connectée d’être plus indépendante vis à vis de l’iPhone.

Grâce à cette puce GPS, il devient facile de suivre votre allure, la distance parcourue (qui s’affiche à l’écran dans une carte des lieux) et votre itinéraire sans avoir à utiliser son iPhone. De plus, Apple a intégré au sein de sa nouvelle montre une application permettant d’obtenir des informations sur les lieux traversés durant vos trajets.

L’autonomie en prend un coup

Entre un CPU plus musclé, un GPU plus méchant et surtout l’adjonction d’une puce GPS ou de l’écran beaucoup plus lumineux, la montre connectée déjà décriée pour sa faible autonomie, se devait d’apporter un peu plus de Lithium-Ion… mais Apple a bien installé la même batterie sur la Series 2 que sur l’Apple Watch 1.

On note donc une autonomie quasi similaire à l’ancienne montre, si ce n’est moins bonne. Apple affiche toujours « jusqu’à 18 heures » d’autonomie… Mais personne ne sait dans quelles conditions la firme a réalisé ses tests, tant la montre peine à tenir la 15 heures en utilisation normale.

Un modèle Nike+, des sportifs ravis

Apple est l’un des partenaires historiques de Nike, et a profité de cette collaboration déjà décennale pour dévoiler un modèle inédit de son Apple Watch Series 2, la Nike+. Derrière ce nom, se cache en fait la même montre connectée, à ceci près que le modèle Nike+ se veut purement destiné à un usage sportif poussé.

La montre dont le look est plutôt agressif, se fond dans le décor avec un cadran noir sidéral (4 couleurs en tout, allant du noir au gris clair, et valsant entre bracelets noir et gris clair), et un bracelet de la même couleur percé cependant d’orifices sur les bras, permettant sans doute de mieux gérer la transpiration.

Apple Watch Series 2, Nike+

Au rayon des fonctionnalités apportées par le modèle Nike+, plus résistant que le modèle classique, il embarque quelques fonctionnalités uniques reposant en grande partie sur l’application Nike+. L’Apple Watch Nike+ propose deux cadrans exclusifs Nike, que vous pourrez personnaliser par le biais d’apps utiles, telles que Rythme cardiaque, Chronomètre, Météo et les anneaux Activité. Très utile pour les sportifs, ces apps permettront aux coureurs de se tenir informés en un seul coup d’œil de leurs performances, et pourquoi pas, remédier aux manquements. Un coup d’œil rapide vous permet donc de visualiser vos données d’entraînement : votre allure, la distance déjà parcourue et votre rythme cardiaque.

La Watch Nike+ embarque même une option censée vous motiver ou vous dissuader de sortir faire du jogging. Cette option n’est en fait qu’une app intégrée qui se sert des prévisions météo pour vous dissuader d’aller courir lorsqu’il fait très chaud, mais vous rappelle d’aller faire quelques pas lorsque le temps le permet, et surtout lorsque cela fait un moment que vous ne vous êtes pas défoulé dans le parc environnant.

WatchOS 3, les principales nouveautés

Apple a profité de sa Keynote pour lever le voile sur les principales fonctionnalités de watchOS 3, la dernière mouture du système d’exploitation de sa montre connectée. Déjà disponible pour les développeurs watchOS 3 devrait être officiellement lancée le 13 septembre prochain en direction du grand-public.

Un lot non négligeable de nouveautés sont à rapporter. Dans un premier temps Apple a semble-t-il, optimisé son OS pour lui conférer de meilleures performances générales. Dans les faits, les informations préchargées en arrière-plan se sont affichées 7 fois plus vite que sur la précédente mouture de l’OS. Apple pousse la personnalisation de son système wearable en y adjoignant une option permettant de classer à la volée vos applications préférées, histoire d’y accéder plus rapidement.

Apple Watch Series 2, WatchOS 3

Le Centre de contrôle gagne un bouton d’activation rapide du mode avion, un autre pour la gestion batterie (visualiser les processus en cours), mais aussi des boutons pour l’accès rapide au mode silencieux, AirPlay ou le mode « trouve mon téléphone ». C’est très pratique d’avoir pensé à rassembler toutes ces options au même endroit, car l’interface de l’Apple Watch était un véritable fouillis dans le passé.

Quelques options d’accessibilité ont également été ajoutées, notamment sur le bouton latéral. Celui-ci permet désormais à n’importe qui et dans n’importe quel pays, d’activer un mode SOS, lorsque vous êtes en danger. Ce bouton est raccordé au service d’urgences de votre pays. Les messages gagnent des raccourcis de smileys et messages vocaux, et une nouvelle option baptisée Scrible permet de rédiger des messages en dessinant au doigt les lettres sur l’écran.

Le clou du spectacle étant l’application Breathe, qui a été apportée pour aider le porteur de la montre à se déstresser, grâce à des exercices de relaxation respiratoire de quelques minutes.

De nouveaux bracelets, le top du top

Comme à chaque nouvelle introduction d’appareil dans son catalogue, Apple a fait le ménage concernant les coloris de l’Apple Watch, qui passe en Series 2. Ainsi, la Pomme a retiré de la vente les modèles à boucle classique, à boucle moderne et en cuir Venezia de même que certains déclinaisons Sport.

À la place, l’on aura droit pour les bracelets en fluoroélastomère, à des tons rose des sables, bleu Atlantique, cacao et gris ciment. Les modèles en nylon tressé proposent du rose pâle/bleu nuit, jaune/gris clair, orange solaire/anthracite, latte/caramel et marine/bleu Tahoe.

Apple Watch Series 2, bracelets

Le partenariat avec Hermes est toujours d’actualité, et pond cette année le bracelet le modèle Manchette Double Boucle, flanqué de nouveaux coloris : Etoupe, Bleu Agate, Anémone et Rose Jaipur.

Apple Watch Series 2, Hermès

D’accord, mais combien ça coûte tout ça ?

Si vous n’êtes pas habitués aux prix d’Apple, autant passer votre chemin, et éviter une crise cardiaque. Car tenez-vous bien, pour ces petits gadgets pas toujours très utiles au quotidien (on a bien réussi à vivre sans eux jusqu’à présent), il faudra vous déposséder aux Etats-Unis de 369 dollars. Peut-être cèderez-vous à la tentation en apprenant que Pokémon Go est implémenté dans la nouvelle Apple Watch.

Cependant, si jamais vous n’êtes pas complètement sous l’emprise de la Pomme, vous pourrez toujours vous rabattre sur le modèle 2015, qu’Apple a bien voulu (merci la Pomme) dévaluer. Il coûte désormais 269 dollars aux USA. Pour ce prix, l’Apple Watch 1 sera elle aussi remaniée sous le capot, puisque embarquant le nouveau processeur S2.

En Europe, il faudra débourser 419 euros pour le modèle de base avec un boîtier 38 mm en alu ainsi qu’un bracelet Sport ou Nylon et 449 euros en 42 mm. La version en céramique n’est pas destinée au commun des utilisateurs, dépassant les 1000 euros.

A voir aussi dans la rubrique Apple Watch
Répondre

Laisser un commentaire

Retrouvez également TechGuru gratuitement par mail et sur votre smartphone: