Les attentats de Paris ont mis en évidence le rôle de la technologie en cas de catastrophe

Modifié le

attentats de Paris, rôle des entreprises technologiques

Comment les grandes entreprises technologiques ont joué un rôle important à la suite des attentats de Paris dans la nuit de vendredi à samedi et au cours du weekend.

Publicité

Alors que les attentats terroristes ont mis la France dans un état d’urgence national vendredi, les grandes compagnies technologiques comme Airbnb, Facebook, Google, Skype, Twitter et Uber ont chacune lancé un service d’intervention en cas de catastrophe.

AirBnB a contacté tous les hôtes à Paris en leur demandant s’ils pourraient héberger gratuitement ceux qui étaient bloqués dans la ville. Facebook a permis aux utilisateurs d’alerter leurs amis qu’ils étaient en sécurité. Google a offert des appels gratuits à Paris via Hangouts, tout comme Skype, Verizon et Sprint. Uber a stoppé le prix de surtension dans la ville pour le week-end. Twitter a aidé les gens à trouver un endroit pour dormir avec le hashtag #PorteOuverte et gardé le reste du monde informés.

Des entreprises bien placées pour agir comme il le fallait

Les entreprises de haute technologie ont fait ce que de nombreuses entreprises auraient fait au cours d’une situation d’urgence: ils ont prêté main forte. Mais les événements de vendredi montrent comment l’industrie est particulièrement bien placée pour le faire plus rapidement et adroitement dû à la nature de leurs services.

AirBnB et Twitter ont servi de refuge de manière efficace, ouvrant les portes qui ne l’auraient peut-être pas été avant qu’existent leurs services. Le SafetyCheck de Facebook a permis de savoir si vos amis étaient en sécurité en quelques heures. Google Hangouts et Skype vous ont permis de parler à vos êtres chers immédiatement. Uber a aidé les gens à arriver là où ils devaient aller.

Publicité

La plupart de ces services n’étaient pas nouveaux. Ils avaient été testés auparavant avec l’ouragan Sandy ou les tremblements de terre. Certains ont même émergé des erreurs du passé, comme pour Uber. Mais il ne peut être contesté qu’ils ont offert un soutien nécessaire au cours d’une période de confusion et de désespoir tandis que le monde apprenait les meurtres brutaux d’environ 130 personnes, principalement des jeunes en train de s’amuser.

Paradoxe

Le bémol dans ce monde de plus en plus connecté est que ces mêmes technologies qui permettent aux survivants d’une attaque de se coordonner sont les mêmes outils utilisés par les groupes terroristes. Les mêmes réseaux qui aident le monde à faire preuve de solidarité avec la France sont les mêmes que ceux que l’Etat Islamique, le groupe qui a revendiqué la responsabilité de ces attaques, utiliserait pour recruter et comploter.

Inévitablement, dans les semaines et mois à venir, le monde va évaluer le rôle des entreprises technologiques dans les attentats terroristes à Paris. Les attaques interviennent à peine quelques mois après que la France ait adopté un projet de loi de surveillance controversé. De nouvelles questions vont émerger sur la façon de maintenir un équilibre entre la vie privée et la sécurité nationale, et à quel moment la technologie apparaît dans cette équation. Dans ce débat, l’implication de l’industrie technologique à la suite des attentats ne doit pas être oubliée.

Crédit photo principale : Flickr – Sebastiaan ter Burg

A voir aussi dans la rubrique Airbnb
Répondre

Laisser un commentaire

Retrouvez également TechGuru gratuitement par mail et sur votre smartphone: