Faux Facebook Live : ou quand les vidéos en direct sont en fait en différé

Modifié le

Facebook Live

Les fausses vidéos en direct deviennent virales sur Facebook, retour sur ce phénomène qui gagne du terrain même dans les instances respectées de la science…

Publicité

Fonctionnalité créée au départ pour faciliter la promotion des événements, les Facebook Live ont été victimes de leur fulgurant succès. En effet, depuis quelques mois que cette option de diffusion à grande échelle de vidéo en direct a été lancée sur le réseau social de Mark Zuckerberg, quelques utilisateurs plus ou moins scrupuleux se donnent à cœur joie pour tromper la vigilance des abonnés à leurs chaines ou sites, en proposant de faux directs. Bref retour sur ce phénomène qui prend des proportions démesurées, jusque dans l’espace.

Le cas de la NASA, le cas le plus parlant

Le 26 octobre dernier, des millions d’utilisateurs se sont retrouvés en train de regarder une vidéo en direct de la NASA, longue de quatre heures et montrant des images de notre planète depuis l’espace, au cours d’une sortie extra-véhiculaire des astronautes à bord de l’ISS (International Spatial Station). Si tout était magnifique et bien orchestré, il subsistait un « mais », puisque la vidéo en question n’avait rien de fraîche, et n’était pas tournée en direct. Elle datait en fait de 2015, mais a tout de même réussi à tenir en haleine devant leurs écrans de smartphones plus de 25 millions de spectateurs. Pour faire un monde honorable, la NASA soulignait qu’il ne s’agissait aucunement d’une vidéo en direct, mais d’une petite supercherie, puisque aucune sortie hors de l’ISS n’a été effectuée depuis l’Expedition 42 illustrée dans le flux vidéo, la prochaine en date étant prévue pour janvier 2017.

ViralUSA, Facebook Live depuis l'ISS

Il fait croire au monde à la traversée de la Norvège sous la neige

Second cas et pas des moindres, il s’agit de l’immense mensonge du site MinuteBuzz, qui, depuis sa fermeture, a orienté toute sa machine marketing vers les réseaux sociaux. Sur la page Facebook de l’ex-magnat français des buzz inédits le 24 octobre dernier, une étrange vidéo en direct intitulée « en direct des plaines norvégiennes […]. De Bergen à Oslo » a fait rêver quelques millions de spectateurs, MinuteBuzz leur faisant croire qu’il traversait la Norvège de Bergen à Oslo, en train. Quelques recherches ont suffit pour que les internautes démasquent la supercherie, puisqu’il s’agissait en fait d’une vidéo filmée en 2012 et n’appartenant même pas à MinuteBuzz.

Publicité

Faux Facebook Live de Minutebuzz

Les raisons de la prolifération des faux Facebook Live

En effet, Facebook est un réseau social qui dicte désormais sa loi. Parfois assimilé à un micro-état fort de ses presque deux milliards d’utilisateurs, la plateforme développée par Mark Zuckerberg est une niche à auditoire pour les sites ou entités en quête de visibilité. Cette pratique permet également de mesurer l’engagement des abonnés sur des sujets précis, et ainsi ajuster la ligne éditoriale de certains sites d’actualité, comme le nôtre.

Il suffit de lancer un direct pour que tous les contacts qui sont associés à votre page soient notifiés du démarrage de votre flux vidéo, ce qui n’arrive pas lorsque vous publiez une vidéo classique. En comparaison, Facebook indique que les vidéos Live génèrent en moyenne 10 fois plus de commentaires que des vidéos classiques. Tentant !

Facebook ne restera pas silencieux éternellement, et a peut-être déjà sévi

Le réseau social soucieux de son image et surtout du respect de ses conditions d’utilisation a d’ores et déjà commencé à sévir. En effet, la vidéo de MinuteBuzz a été tout simplement supprimée après sa diffusion, et même si aucune décision n’a été officiellement annoncée quant à l’usage des des fake Lives, Facebook ne restera pas muet éternellement.

Sondage faux Facebook Live

Car si les faux Live Facebook sont un problème, les sondages en direct sont la cible du réseau social depuis quelques temps. Face à la prolifération des Live incitant les utilisateurs à voter en cliquant sur une réaction ou une autre, Facebook a discrètement clarifié les règles d’utilisation des Réactions, et a ainsi mis un coup d’arrêt à ces pratiques. Depuis maintenant quelques jours, il est interdit :

  • d’utiliser les réactions comme mécanisme de vote
  • d’utiliser les réactions pour représenter une action ou un objet
  • de demander aux fans de choisir seulement telle ou telle réaction (« like pour » / « cœur pour »)
  • d’utiliser les réactions pour influencer un live
  • de détourner les réactions de leur fonctionnalité première

Visiblement, les premières sanctions sont déjà tombées…

A voir aussi dans la rubrique Facebook
Répondre

Laisser un commentaire

Retrouvez également TechGuru gratuitement par mail et sur votre smartphone: