Regardez en temps réel combien vous rapportez à Facebook

Modifié le

Combien rapportez-vous à Facebook

Combien rapportez-vous à Facebook chaque seconde, minute ou heure ? Une application permet de connaître en temps réel les revenus qu’encaisse Facebook lorsqu’on navigue dessus.

Publicité

Dans un sondage publié l’an dernier, on apprenait que les Français étaient très majoritairement alarmés à propos de la collecte et de l’utilisation de leurs données numériques. Mais comment se traduit l’utilisation de nos données personnelles par des sociétés privées ? Comment Facebook monétise ses gigantesques bases de données aux entreprises ? Vous allez voir que votre profil Facebook a une valeur que vous ne soupçonniez pas !

« Si c’est gratuit, c’est que vous êtes le produit. »

Un outil connu sous le nom de FDVT (pour Facebook Data Valuation Tool), permet de connaître, en temps réel, les revenus que chaque utilisateur génère en naviguant sur Facebook. Gratuit, il fonctionne sur Chrome (Firefox et Opera seront bientôt disponibles), et a été développé par des ingénieurs de l’université de Madrid dans le cadre d’un projet européen appelé TYPES (Towards transparencY and Privacy in the onlinE advertising business), du programme Horizon 2020.

« FDVT » favorise la transparence sur Internet, dans le but de sensibiliser les internautes à l’importance de protéger leur confidentialité numérique.

Publicité

Comment ça marche ?

L’extension (plug-in) disponible sur le navigateur Google Chrome permet de visualiser, en temps réel, les revenus publicitaires générés par un utilisateur pendant qu’il navigue sur le réseau social. Pour l’utiliser, il suffit de télécharger l’extension et de saisir quelques données basiques concernant votre identité comme votre âge, sexe, statut relationnel, pays (dont Facebook se sert également dans son offre publicitaire) afin que l’outil identifie la valeur économique de votre profil sur le marché publicitaire, un secteur volatile soumis à la loi très variable de l’offre et de la demande.

FDVT : combien gagne Facebook ?

Une fois installé, le plug-in Facebook Data Valuation Tool s’affiche et vous donne en temps réel les revenus générés à la plateforme sur la session en cours, la journée, la semaine et les 30 derniers jours.

Quand un utilisateur se connecte à Facebook et voit ou clique sur un post sponsorisé, FDVT calcule la valeur et le prix que les annonceurs paient pour afficher ce post à cet utilisateur en particulier. En quelques minutes, Facebook avait déjà engrangé plus de 3$ sur ma seule session.

Valeur économique d'un profil Facebook

Quelle est votre « valeur » ?

Angel et Rubén Cuevas, deux professeurs à l’université de Madrid ayant participé au développement de l’application précisent que « évidemment, chacun a prix de départ, mais l’outil fournit la valeur de ce qu’un utilisateur génère à l’instant T. »

Facebook gagne constamment de l’argent grâce à la publicité, « même lorsque l’internaute qui navigue sur la plateforme ne clique pas sur les publicités », expliquent-ils. « Le secteur de la publicité est de plus en plus « profilé jusqu’au dernier détail » des clients potentiels, vers lesquels sont dirigées des annonces personnalisées en fonction de leurs caractéristiques personnelles, afin d’améliorer le retour sur investissement », assure Ángel Cuevas. « Il faut qu’il y ait « un équilibre » entre cette personnalisation de la publicité (qui peut être expressément acceptée par les utilisateurs pour améliorer leur expérience) et la garantie du maintien des droits fondamentaux », ajoute-t-il.

Il est important que les entreprises qui gèrent la publicité soient transparentes dans la manière dont elles traitent les données personnelles des utilisateurs, insistent ces chercheurs. « Nous ne voulons pas diaboliser Facebook, Google ou toute autre plate-forme de générer des revenus grâce à la publicité », affirment-ils. Mais ils insistent sur le fait que les sociétés qui exploitent des renseignements personnels doivent agir avec transparence lorsqu’elles déclarent ce qu’elles font des données qu’elles reçoivent de tierces parties.

À lire aussi : Google est partout

A voir aussi dans la rubrique Données personnelles
Répondre

Laisser un commentaire

Retrouvez également TechGuru gratuitement par mail et sur votre smartphone: