Galaxy A5 vs Huawei P9: lequel se démarque de la concurrence ?

Modifié le

Samsung Galaxy A5 VS Huawei P9

Quel est le meilleur smartphone entre le Samsung Galaxy A5 2016 et le Huawei P9 ? Réponse dans notre comparatif !

Publicité

Si vous êtes de ceux qui lisent avec assiduité Toolito, vous n’aurez certainement pas raté nos soirées de présentations officielles, aussi bien de smartphones que de montres connectées ou d’ordinateurs portables. Aujourd’hui, nous vous proposons un véritable combat de titan, dont l’issu en surprendra plus d’un. Si le Galaxy A5 lancé en février dernier se positionne sur le segment milieu-de-gamme et par conséquent fait sur le papier (du moins) pâle figure face au Huawei P9 lancé il y a à peine une semaine, un peu plus musclé et fier d’arborer son double-capteur photo, le smartphone de Samsung ne démérite pas, reprenant les traits tant esthétiques que matériels qui ont fait le succès du Galaxy S6 l’an dernier.

Résolument tourné vers une concurrence plus logique face aux Galaxy S7 et iPhone 6S, qu’a réellement le P9 dans le ventre ? Comparatif du must du must de chez Huawei le chinois et Samsung le sud-coréen.

Les fiches techniques: le P9 bât à plate-coutures

Sur le papier, comme évoqué plus haut, le Huawei P9 est un véritable monstre qui ne dit pas son nom. Loin de vouloir une fois de plus faire dans la dentelle, la firme chinoise s’est armée de patience et de bons partenaires pour proposer une déclinaison ultime de son smartphone haut-de-gamme, rompant carrément avec les qualificatifs péjoratifs (Made in China) que l’on lui attribue le plus souvent. Dans le tableau ci-dessous, vous pourrez notamment vous enquérir des écarts qui séparent les deux smartphones mis en compétition.

Tableaux des caractéristiques techniques du Galaxy A5 et Huawei P9

Publicité

Écran, le Galaxy A5 scintille de luminosité

Les Galaxy A5 et Huawei P9 disposent en tous points du même écran de 5,2 pouces délivrant une résolution de 1920 x 1080 pixels et une densité de 423 pixels par pouce identiques. Si tout cet attirail permet d’apporter à l’utilisateur un excellent confort visuel lors du visionnage de photos, de vidéos et même de la lecture d’e-books, il ne permet cependant pas de désigner le grand vainqueur de ce test.

Pour le savoir, il faut chercher plus loin, dans les rendus globaux et en détails, et c’est là que le Galaxy A5 se démarque du P9, notamment avec un contraste quasi infini et un rendu abyssal apportés tous deux par sa dalle Super AMOLED, mais ce n’est pas tout. La luminosité maximale du A5 de 437 cd/m², la réflexion de seulement 10% de la lumière incidente ou encore l’aspect plus naturel des couleurs affichées, font du milieu-de-gamme du sud-coréen le plus performant en termes d’affichage.

Prise en main, le Galaxy A5

Il n’est point aisé d’entrée de jeu, de départager les Samsung Galaxy A5 Édition 2016 et Huawei P9 du point de vue du design ou de la prise en main, tant les deux fabricants ont été méticuleux sur chacun des angles de leur smartphone. Tous deux faits de châssis métalliques en aluminium, l’on note tout de même une différence de taille sur le Galaxy A5, dont le dos arbore une vitre Gorilla Glass 4 sur laquelle le logo de la marque a été imprimé en toile de fond. Le dos du P9 lui, met en évidence son impressionnant bloc photographique à double capteur, mais aussi logé juste en-dessous, le capteur d’empreintes digitales, le tout encastré dans une magnifique plaque de métal brossé et argenté.

Samsung Galaxy A5

Crédit photo: capture d’écran YouTube

Huawei P9

Crédit photo: AndroidPit

Plus compact, le Huawei P9 jouit d’une préhension plus ferme, mais le Galaxy A5 remporte la partie grâce à ses dimensions plus généreuses, qui facilitent la prise en main, et empêchent le smartphone de glisser entre les doigts. De plus, le smartphone de Samsung enfonce le clou grâce à sa tenue calorifique contenue, là où le P9 culmine à certains endroits à 40 degrés. Difficile de tenir longtemps en main un smartphone qui surchauffe considérablement.

La démonstration de force se poursuit sur le pan fonctionnel quotidien des deux smartphones. Alors que pour déverrouiller le P9 il vous faudra impérativement le saisir en main si jamais il est posé sur une table, le Galaxy A5 dont le capteur d’empreintes digitales est logé dans le bouton central situé sur la bande inférieure de la façade est beaucoup plus facile à mettre déverrouiller et à utiliser.

Conclusion

Première conclusion de ce comparatif entre le Samsung Galaxy A5 et le Huawei P9, nous retiendrons essentiellement que ce ne sont point les composants techniques bruts qui font le smartphone, mais plutôt la manière dont le constructeur les agence dans son terminal. Bien que de très loin plus outillé que le Galaxy A5 de Samsung, le P9 de Huawei a mordu la poussière aussi bien sur le pan des performances de l’écran que celui de la prise en main.

Coup de bol ou véritable prouesse de Samsung sur le A5 ? En sera-t-il de même tout au long de ce comparatif ? La partie 2 apportera son lot de réponses quant à ces interrogations.

L’interface du P9 plus intuitive que celle du A5

Malgré les efforts entrepris par Samsung pour moderniser et alléger TouchWiz, Huawei reste avec EmotionUI l’un des constructeurs aux meilleures interfaces logicielles Android à l’heure actuelle. Son secret ? La suppression du tiroir d’applications, le re-lifting intégral des icônes, boutons, raccourcis et paramètres ou même applications de base d’Android, mais surtout, une incroyable légèreté. Comme vous pourrez le constater dans les captures ci-dessous, Huawei a réalisé un travail d’orfèvre dans la dernière itération d’EmotioUI, la 4.1.

Interface du Samsung Galaxy A5

Interface du Samsung Galaxy A5

Interface Huawei P9

Interface du Huawei P9

Autre aspect non négligeable l’ergonomie du smartphone est retravaillée pour que chaque parcelle de son châssis soit utile. L’on évoque notamment le fait que le capteur d’empreintes digitales du Huawei P9 disposé au dos sous le bloc photographique, offre des moyens de navigation au sein du smartphone. Vous pourrez donc par glissement sur le capteur biométrique, effectuer un retour arrière, activer la gestion du multitâche ou déclencher une prise de photo.

Multimédia: le P9 l’emporte mais de courte tête

Ici, ce sont purement les spécifications techniques brutes qui parlent, puisque le CPU du P9 est beaucoup plus véloce que celui du A5 et de plus, le smartphone de Samsung dispose de 2 Go de RAM, là où celui de Huawei en embarque 3 Go. Cette différence de puissance se fait ressentir notamment sur certains jeux gourmands et très récents, alors que le P9 se montre plus à l’aise, le A5 rechigne parfois à exécuter certains calculs graphiques.

De plus, avec une sortie audio de meilleure qualité, de même que des haut-parleurs stéréo (le A5 n’a qu’un unique haut-parleur mono surboosté cependant), et un processeur graphique des plus récents, le P9 se positionne comme un sérieux compétiteur au Galaxy S7 en termes de performances multimédia brutes.

Photographie: le A5 remporte la partie haut la main

Pour rappel, le Galaxy A5 jouit d’un unique capteur photo de 13 millions de pixels, et disposant de la stabilisation optique, là où le P9 de Huawei affiche fièrement son double capteur photo jumelant 12 millions et 8 millions de pixels à l’arrière, mais juste une stabilisation numérique. Si dans la pratique entre optique et numérique la différence est peu perceptible pour le commun des utilisateurs, des yeux aguerris pourront très facilement voir où Huawei a péché.

En effet, si dans les meilleures conditions de luminosité le Galaxy A5 arrache la première place avec vigueur, en basse luminosité, il est davantage performant et ridiculise quasiment le P9, lui faisant même regretter son étiquette haut-de-gamme. Beaucoup plus précis et affichant des couleurs plus vraies et naturelles, le capteur du A5 est également pourvu de firmwares de traitement d’images qui réduisent considérablement le bruit (grains de riz) présents dans les clichés réalisés, le double capteur du 9 n’y change rien. Autre point important, le A5 est plus réactif lors des captures photo et vidéo, que le P9.

Le P9 lui, a assez tendance à tirer vers le rouge, mais sauve quelque peu si l’on puis dire, la face, grâce à son capteur photo avant, qui est nettement plus performant que celui du Galaxy A5.

Le A5 remporte donc haut la main le test photo, grâce notamment à son capteur photo principal, digne d’un haut-de-gamme, et non d’un milieu-de-gamme. Pour rappel, en façade les deux étalons son équipés de 5 millions de pixels pour le A5 et 8 pour le P9.

Autonomie: le Galaxy A5, roi de l’endurance !

Le nouveau milieu-de-gamme de Samsung est extrêmement endurant. En usage normal, il est capable de tenir pratiquement deux jours loin de la prise secteur. Malgré les progrès visibles que Huawei a réalisé sur le P9 du point de vue de l’autonomie et outre le fait de disposer de 100 mAh de Lithium-Ion en sus par rapport au Galaxy A5, le flagship du chinois s’avère incapable de rivaliser avec le petit bijou sud-coréen.

Comme vous l’aurez remarqué dans les infographies sus apposées, le P9 n’est guère capable de faire mieux qu’une journée et demi. Aussi bien en navigation Web qu’en visionnage de films et séries sur Netflix, le smartphone de Samsung s’avère redoutable et ce, sans réduction aucune de ses performances intrinsèques.

Verdict: le Galaxy A5 est le meilleur des deux

En effet, nous l’avions subtilement mentionné en prélude de ce comparatif, et c’est bel et bien le Galaxy A5 de Samsung qui remporte cette bataille. Si Huawei s’est attelé à améliorer en tous points son flagship, le chinois aurait sans doute dû prendre plus de temps pour en peaufiner les détails, car un diamant peu ou mal poli n’est point différent de la pierre précieuse à l’état brut.

Samsung, a contrario de ses adversaires, propose dans chacun de ses appareils un véritable équilibré de composants aux performances diverses, qui font un tout et qui à la fin, animent un smartphone difficile à renverser. Pour information, ce test n’a point été sponsorisé par le sud-coréen, nous ne nous basons que sur des faits et constatations mises en évidence lors des tests. Si le Galaxy A5 est un milieu-de-gamme, il est un excellent milieu-de-gamme, alors que le P9 à défaut de véritablement vouloir jouer dans la cour des grands, se retrouve cantonné à s’essayer dans le haut-de-gamme, sans pour autant embarquer les arguments nécessaires pour pareille campagne.

La différence de prix est elle aussi énorme, puisque le Galaxy A5 peut sur certains sites dont nous ne citerons pas les noms être retrouvé à 335 euros sans aucune ODR, tandis que le Huawei P9 n’est encore disponible que via l’importation, son lancement à la commercialisation en France étant prévue au 28 avril prochain, à 550 euros.

A voir aussi dans la rubrique Huawei
Répondre

Laisser un commentaire

Retrouvez également TechGuru gratuitement par mail et sur votre smartphone: