iPhone 6S Plus vs Galaxy S7 Edge, le duel choc de l’année

Modifié le

Samsung Galaxy S7 Edge VS Apple iPhone 6s Plus

Selon vous, entre l’iPhone 6S Plus et le Samsung Galaxy S7 Edge, lequel des deux smartphones a le plus d’arguments à faire valoir ? Réponse dans notre duel du weekend !

Publicité

À l’occasion du MWC 2016 qui se tenait à Barcelone, Samsung a présenté ses porte-étendards de l’année, les Galaxy S7 et S7 Edge. Alors que nous sommes toujours dans l’expectative du lancement français du Note 7, la dernière phablette du sud-coréen, l’idée nous est venue de comparer le modèle le plus puissant du catalogue de Samsung, soit le Galaxy S7 Edge, au modèle le plus puissant du catalogue d’Apple, l’autre ogre du marché des smartphones, l’iPhone 6S Plus. Sorti l’an dernier, le 6S Plus est le smartphone référence d’Apple en ce moment, en attendant l’iPhone 7.

Au-delà des marques, un comparatif entre l’iPhone 6S Plus et le Galaxy S7 Edge remet au programme du jour et une fois de plus l’éternel duel entre les fans d’iOS et ceux d’Android. Le Galaxy S7 Edge étant le smartphone référence de l’écosystème mobile de Google, et l’iPhone 6S Plus celui d’Apple. Trêve de bavardage, passons aux choses sérieuses, mais avant de se jeter dans le plat, un bref récapitulatif de ce que propose chacun des deux monstres.

iPhone 6S Plus, du lourd sous le capot, mais…

iPhone 6S Plus

Dévoilé par Apple en octobre 2015, l’iPhone 6S Plus était son premier smartphone réellement innovant, sur divers plans. En effet, déjà très bien conçu du point de vue du châssis, le smartphone de 5,5 pouces de diagonale d’écran nettoyait un peu la sale ardoise laissée par l’iPhone 6, en proie à de nombreux défauts de fabrication, notamment au niveau de sa coque facilement pliable. Se voulant résolument innovant, unique et « Apple », le 6S Plus introduisait également une nouvelle couleur l’Or Rose, qui a plutôt bien marché.

Publicité

Sous le capot, Apple a donc naturellement et selon sa numérologie, installé le processeur Apple A9, une sorte de déclinaison Pommée de CPU pour mobile embarquant deux-cœurs cadencés dans l’ensemble à 1,84 GHz. Le processeur est épaulé ici par 2 Go de mémoire vive, ce qui est une première chez Apple, ses appareils n’ayant toujours embarqué que 1 Go de mémoire, et parfois moins dans leurs premières éditions. Trois capacités de stockage sont au programme, 16, 32 et 64 Go, et a contrario de ce qui se fait chez Android, ici, on a pas la possibilité d’étendre la mémoire de stockage.

Taillé dans une armure unibloc de 158.2 x 77.9 x 7.3 mm faisant 192 grammes à la balance, le smartphone proposait diverses nouveautés inédites sur les iPhone, notamment un écran IPS LED de 5,5 pouces affichant une définition Full-HD de 1080 x 1920 pixels, mais aussi deux nouveaux capteurs photo, dont un de 12 millions de pixels, dorsal, et l’autre frontal, de 5 millions de pixels. La plus grosse nouveauté du smartphone étant l’intégration au sein de son écran, de la technologique « unique » 3D Touch, permettant d’user de son iPhone selon la force de pression exercée sur l’écran de ce dernier. À noter également la présence de multiples capteurs, dont un d’empreintes digitales logé dans le bouton principal en façade, un accéléromètre, un gyroscope, un capteur de proximité, une boussole et un baromètre. L’ensemble est animé par iOS 9, et alimenté par une batterie de 2750 mAh.

…Le Galaxy S7 Edge est plus méchant

Samsung Galaxy S7 Edge+

Samsung a résolument adopté une approche plus chirurgicale sur ses smartphones cette année, qui affichent au compteur de multiples records aussi bien en termes de puissance brute calculée que de performances sur le terrain. Ainsi, son S7 Edge, modèle à bords incurvés, se veut totalement premium.

Aux contours bien plus maitrisés que le modèle S6, le S7 Edge est un smartphone très séduisant et à la fiche technique alléchante. Animé par un processeur Exynos 8890, de fabrication maison, le smartphone est suppléé dans ses tâches par 4 Go de mémoire vive, un saut en avant majeur. Pour rappel, le processeur embarque 8 cœurs, dont 4 sont des Mongoose cadencés à 2.3 GHz et les 4 autres des Cortex-A53 cadencés à 1,6 GHz. Ici la puce graphique est un Mali-T880 MP12. Deux capacités de stockage sont disponibles, 32 et 64 Go, et a contrario de l’iPhone 6S Plus, le S7 Edge jouit d’un slot de cartes mémoires, c’est un plus. Vous pourrez étendre ces capacités jusqu’à 256 Go.

Dans un châssis lui aussi monobloc taillé en 150.9 x 72.6 x 7.7 mm et affichant 157 grammes à la balance, le smartphone dispose d’une dalle tactile à bords incurvés de 5,5 pouces qui affiche une définition de 1440 x 2560 pixels. La dalle est protégée par un verre de type Gorilla Glass Corning 4. La photographie est associée à deux capteurs dont un de 12 millions de pixels à l’arrière et disposant de la technologie Dual-Pixel que nous expliquions dernièrement, et l’autre situé à l’arrière, qui fait 5 millions de pixels.

Au niveau des similitudes avec l’iPhone 6S Plus, le S7 Edge des Galaxy dispose lui aussi d’un accéléromètre, un gyroscope, un capteur de proximité, une boussole et un baromètre. Cependant, il se distingue de son ennemi du jour par la présence d’un capteur de particules ambiantes, déterminant la qualité de l’air, il s’agit du capteur Sp02, mais ce n’est pas tout, puisque le smartphone de Samsung est garanti protégé contre les éclaboussures, les immersions et contre la poussière, grâce à sa certification IP68.

De plus, la batterie y est plus conséquente, soit de 3600 mAh, environ 850 mAh de plus que l’iPhone 6S Plus. Cette batterie se rechargera d’ailleurs plus vite grâce à la fonction Quick Recharge 2.0 embarquée. Samsung parle de 60% de recharge en 30 minutes. Le smartphone tourne bien évidemment sous Android 6.0 Marshmallow, estampillée de la surcouche logicielle TouchWiz UI, et un passage vers Android 7.0 Nougat est prévu, dans les mois à venir.

Premier bilan, sur le papier

Du point de vue qualitatif et au vu des fiches techniques des deux smartphones, il est clair que le Samsung Galaxy S7 Edge est de loin meilleur que l’iPhone 6S Plus, mais ce n’est que sur le papier, puisque nous allons entrer plus en profondeur dès à présent.

Nous avons particulièrement aimé les apports intelligents de Samsung, notamment les capteurs d’ambiance et surtout une meilleure batterie, aux côtés de la fonction Quick Recharge 2.0. De plus dans l’ensemble, le S7 Edge dispose d’un processeur plus puissant, qui réduit le temps nécessaire à l’exécution de vos tâches.

Le design, Samsung l’emporte

Vous noterez que l’approche des deux smartphones sur le terrain du design, est fondamentalement opposée. D’un côté nous avons l’iPhone 6S Plus, un smartphone au châssis entièrement fait de métal, et ne possédant pour seule partie en verre que la façade jouissant de bords 2.5D. De plus le smartphone d’Apple est relativement fin, sobre et simple. On ne présentera plus le design Made in Cupertino, juste histoire de rappeler les principaux attributs esthétique du modèle en compétition. Ainsi, le dos dispose de deux antennes disposées sur les parties inférieure et supérieure, et d’un logo au niveau de la zone franche du tiers supérieur du smartphone. La façade n’accueillant que l’écran, et le bouton Home où est logé le capteur biométrique d’empreintes digitales. Les tranches logent les boutons physiques, soit la droite celui du déverrouillage/verrouillage et la gauche, volume haut/bas et silencieux.

meilleurs smartphones, iPhone 6s Plus

De l’autre côté, on a le Galaxy S7 Edge, qui est quant à lui, l’un des smartphones les plus beaux de l’année. Jouant de concerto entre le métal et le verre le smartphone alterne entre simplicité, sobriété, finesse, élégance, sensations fortes… Le Galaxy S7 Edge est très réussi du point de vue du design. On y retrouve notamment du métal sur les bords et tranches, ainsi qu’au niveau du châssis, du verre trempé au dos et en façade. Le dos loge le capteur photo principal, et le logo Samsung, c’est tout.

La façade quant à elle, ne laisse transparaître que l’écran à bords incurvé, les boutons haptiques (multitâche et retour arrière) et le bouton Home logeant le capteur biométrique à reconnaissance d’empreintes digitales. Les tranches accueillent les boutons physiques, verrouillage sur la gauche, volume haut/bas sur la droite. La tranche inférieure abrite le haut-parleur et la sortie Jack 3.5mm, la supérieure s’accaparant du tiroir de cartes SIM et mémoire.

Samsung Galaxy S7 Edge, présentation

Ainsi, pour tous ses attraits, le Galaxy S7 Edge est le grand gagnant du test de design, notamment du fait de la meilleure répartition du poids du terminal, et des matériaux utilisés, par rapport à l’iPhone 6S Plus. Cette impression de perfection à l’état brut se voit renforcée par la qualité de finition du smartphone de Samsung.

Pour clore cette partie, nous rappelons enfin que le GS7 Edge jouit d’une excellente sensation de prise en main, dont manque cruellement l’iPhone 6S Plus, qui a plus l’air d’une plaquette en aluminium qu’un smartphone haut-de-gamme. De plus, le smartphone de Samsung enterre son concurrent par la présence d’angles mieux maitrisés. Sur ce smartphone, chaque surface à ses bords légèrement courbés, que ce soit la façade avant, arrière et même le cerclage en métal.

Bords incurvés VS 3D Touch

Voilà sans doute le domaine dans lequel Apple et son iPhone 6S Plus pourront se démarquer. En effet, la particularité du smartphone a été d’introduire un nouveau moyen d’interaction, permettant en fonction de la force oppressive que vous appliquez à l’écran d’accroitre les tâches susceptibles d’être exécutées rapidement. L’équivalent de cette technologie est certainement le menu contextuel que vous avez sous Windows ou macOS. Dans les faits, c’est très pratique, et on aurait aimé que Samsung propose quelque chose de similaire. Une petite séquence vidéo permet de voir ce que ça donne en utilisation :

Par exemple, vous recevez un message WhatsApp, à l’intérieur de ce dernier, un ami vous a indiqué le lieu de votre rendez-vous hebdomadaire. Sur un smartphone normal, si vous pressez le lien, il sera ouvert dans le navigateur pour avoir plus d’informations sur le lieu en question, mais grâce au 3D Touch de l’iPhone 6S Plus, vous pourrez en pressant légèrement ouvrir le lien dans votre navigateur (Safari, Chrome ou Firefox), une pression plus prononcée ouvrant par exemple la localisation de lieu sus-cité dans l’application Plan, et une pression plus adulte aboutissant au lancement d’un itinéraire depuis votre localisation jusqu’au lieu du rendez-vous.

À défaut d’avoir un équivalent du 3D Touch, le Samsung Galaxy S7 Edge jouit quant à lui de bords incurvés, qui abritent eux-aussi diverses options. Une petite vidéo (en anglais) explique tout cela en détails, mais nous y reviendrons plus bas :

Dans les faits, les bords incurvés apportent moult fonctionnalités. On notera celles externes, mais également internes. Par exemple les fonctionnalités externes peuvent être liées à des applications tierces, notamment une règle, qui permettra de mesurer en cm les dimensions de certains objets. Outre ces applications externes, les internes se cantonnent aux apports liés aux services Samsung. Par exemple, en frôlant le bord de l’écran, ce sont vos 5 contacts favoris qui s’affichent, et ceux-ci sont assortis d’une couleur qui s’affiche lorsque le contact appelle et que le smartphone est posé sur une table. C’est très pratique pour savoir d’un coup d’œil qui appelle, surtout au bureau, où on a que peu de temps à perdre.

Applications Galaxy S7 Edge

Durant la charge du smartphone, plus besoin d’allumer l’écran pour savoir à quel pourcentage ce dernier se trouve, puisque l’information est gentiment disposée sur l’un des bords du S7 Edge. Dans l’ensemble, ce sont des fonctionnalités et apports gadgets qui aident au quotidien, nous avons aimé. C’est donc logiquement une fois de plus l’iPhone 6S Plus qui l’emporte, puisque mieux pertinent au quotidien aidé de son 3D Touch.

Le capteur photo, pas de comparaison

Deux domaines tiennent à cœur les utilisateurs lorsqu’ils envisagent l’achat d’un nouveau smartphone. En effet, la sur-utilisation des médias sociaux fait qu’aujourd’hui, si un smartphone ne propose pas de bonnes photos, il ne sera pas, ou très peu vendu. Et Samsung l’a bien compris, en enterrant une fois pour toute l’éternel débat sur les performances des capteurs photo de ses haut-de-gamme. Apple n’est pas en reste puisque propose également une expérience utilisateur photo raisonnable.

Photo prise avec le Galaxy S7 Edge

Photo prise avec le Galaxy S7 Edge

Photo prise avec le Galaxy S7 Edge

Photo prise avec le Galaxy S7 Edge

Photo prise avec l'iPhone 6s Plus

Photo prise avec l’iPhone 6S Plus

Photo prise avec l'iPhone 6s Plus

Photo prise avec l’iPhone 6S Plus

Vous devez savoir dans un premier temps que les approches des deux constructeurs sont assez différentes, le sud-coréen faisant le choix des couleurs plus vraies, moins piqué et des clichés de moins grande taille pour un rendu final des plus réalistes et agréable à regarder, lorsque Apple se cantonne à proposer des couleurs plus neutres et dont le résultat est plus équilibré, mais pas forcément plus beau ou réaliste. La conclusion de cette partie peut donc se résumer à ceci : l’iPhone 6S Plus et le Galaxy S7 Edge ont tous deux d’excellents capteurs photo, mais le smartphone d’Apple a un capteur efficace, qui fait de bonnes photos mais sans pour autant avoir un résultat incroyable, tandis que celui de Samsung est plus impressionnant et surclasse clairement l’iPhone.

Dans les faits, les clichés du GS7 Edge sont plus nets, les couleurs sont plus franches, tout en étant fidèles. Cette performance du Galaxy S7 Edge se vérifie encore dans les clichés capturés en basse luminosité, qui sont généralement moins bruités, et c’est un plus indéniable.

Encore plus impressionnant, la capture de photo est plus rapide sur le Samsung, qui met moins d’une demi seconde à faire la mise au point et immortaliser l’instant. Le seul reproche que l’on peut cependant faire à l’appareil photo du Samsung Galaxy S7 Edge est sa mauvaise gestion du color grading, puisque le rose peut parfois ressembler à du vert, mais rassurez-vous, ce sont là des circonstances rares.

L’écran, autre point positif pour Samsung

La seconde entité très importante pour les consommateurs lorsqu’ils sont sur le point d’acheter un smartphone est résolument l’écran de ce dernier. Là aussi, Samsung et son S7 Edge se démarquent clairement, proposant une dalle tactile Super AMOLED qui au niveau de sa qualité, n’a rien à envier à l’iPhone 6S Plus, et franchement il n’y a pas grand-chose à dire si ce n’est qu’il est excellent. Dans les faits, l’écran du S7 Edge affiche des couleurs très vives, plus vives que celles de l’iPhone.

Qu’est-ce que cela signifie pour le commun des utilisateurs ? Le Galaxy S7 Edge jouit d’un smartphone dont l’écran affiche des couleurs plus saturées, donc plus vraies et alléchantes à regarder, tandis que l’écran de l’iPhone 6S Plus est beaucoup plus fade.

iOS vs Android TouchWiz, ça fait mal

L’éternel duel entre iOS et Android se transpose toujours sur les deux frères ennemis que sont Apple et Samsung, par le biais de leurs flagship respectifs. D’un côté nous avons l’iPhone qui tourne sous iOS, et de l’autre le GS7 Edge, qui tourne sous Android, ou plus exactement d’un Android « Samsungisé ». Pourquoi inventer ce nouveau terme ? Tout simplement parce-que la surcouche TouchWiz du sud-coréen est partout, on aurait du mal à croire qu’il s’agisse d’Android installé.

Si l’interface du Samsung est tout ce qu’il y a d’excellent en ce moment, le système en lui-même jouit de beaucoup de parasites. En effet, très fluide et réactif, il ne plante jamais, mais c’est la dotation initiale du smartphone qui est problématique. Samsung y a versé un peu de tout, et c’est rapidement fatiguant de devoir sélectionner les programmes par défaut pour ceci ou cela, tant il y a d’applications installées. On y trouve notamment deux applications photo, deux navigateurs web, deux applications musicales et c’est vite lassant. Le seul point positif ici est la capacité de personnalisation du GS7 Edge, qui jouit d’un parc entier de thèmes et autres adjonctions thématiques.

interface Galaxy S7 Edge vs iPhone 6s Plus

Crédit photo: Android Authority

iOS quant à lui propose une interface plus simple à utiliser, plus lisse et plus claire. C’est certes une question de goût, mais iOS a fait ses preuves et est fortement apprécié du client, il est donc logiquement le vainqueur de cette partie. Le vrai problème n’est pas tant Android, mais le travail bordélique effectué par Samsung, qui en voulant trop en faire en a effectivement un peu (beaucoup) trop fait.

Qui est donc le grand vainqueur ?

Apple est en grandes difficultés en ce moment, et tout le monde le sait. La firme voit les chiffres de ventes de ses produits plonger en flèche, ses recettes fondre et ses bénéfices diminuer, coupés à coups de hache par l’industrie du smartphone, où son iPhone n’est plus tellement vendu. Même sur le plan des OS mobiles, son système maison, iOS s’en sort avec des plumes, et recule de quelques points par rapport à l’année dernière. En somme, Apple va mal, et la situation n’est pas prête de s’arranger, avec son iPhone 7 attendu et déjà incendié.

De son côté, Samsung a connu des années 2013, 2014 et 2015 très difficiles, et a su remonter la pente avec brio, en proposant des smartphones d’excellente facture pour le prix qu’ils valent. En somme comparé à un iPhone par exemple, le Galaxy vaut son prix, et Apple passe pour un arnaqueur. Pour preuve, les sous-traitants de la marque ont même refusé de lui faire de nouveaux tarifs préférentiels sur la production de son prochain smartphone, l’iPhone 7. C’est donc avec logique que nous déclarons le Galaxy S7 Edge vainqueur, puisque plus attrayant et efficace sur les principaux domaines revendiqués comme importants pour les consommateurs. Ce ne sont pas nos confrères anglosaxons qui nous contrediront :

De plus, malgré son prix tenez-vous bien le Samsung Galaxy S7 Edge est pour l’instant le smartphone le plus vendu de l’année, et nous ne sommes qu’en août.

A voir aussi dans la rubrique Apple
Répondre

Laisser un commentaire

Retrouvez également TechGuru gratuitement par mail et sur votre smartphone: