LG lance sa campagne 2017 avec les Stylus 3, K10, K8, K4 et K3

Modifié le

LG Stylus 3

Avant même le CES 2017, LG lance déjà son offensive sur un marché des smartphones où il n’a été que très peu présent en 2016 !

Publicité

Comme d’accoutumée, LG est le premier constructeur de smartphones à lancer les hostilités en 2017. En proie à des difficultés financières liées aux performances moroses de ses terminaux en 2016, le sud-coréen espère rebondir l’an prochain. Il pourra en tous cas compter sur une flopée de nouveaux terminaux dont les Stylus 3, K3, K4, K8 et K10 qu’il vient d’officialiser.

Ainsi, ce n’est pas moins de cinq terminaux quoi ont été dévoilés par le sud-coréen, à moins de deux semaines du Consummer Electronic Show de Las Vegas. Positionnés sur le segment de l’entrée de gamme les nouveaux LG ne brillent pas tellement par leurs spécifications techniques.

Un design commun, pas de prise de risque

2016 aura été l’année noire de LG depuis plus de 5 ans. Promu en 2013 au rang de constructeur le plus innovant avec son LG G2, la firme s’est essayée cette année à un nouveau design « modulaire » avec le LG G5, qui n’a, semble-t-il, pas convaincu beaucoup de monde, et à raison. Pour éviter de se retrouver à nouveau piégé dans cette spirale évolutive peu plébiscitée, LG a donc décidé sur ses 5 premiers smartphones de ne point prendre de risques, en proposant un design unique, classique, mais redoutablement efficace.

Les cinq terminaux proposent donc un form-faactor déjà vu chez les concurrents. À savoir une face avant ne comportant que l’écran et le logo de la marque, une face arrière arborant le capteur photo, le flash et le logo de la marque, des tranches qui logent les boutons physiques de contrôle du volume ou du verrouillage/déverrouillage ainsi que la trappe des cartes SIM et mémoire.

Publicité

Qui a dit classique ? Ici, pas de matériaux nobles, puisque le plastique est retrouvé un peu partout. Seules les tranches des smartphones sont habillées d’un matériau composite imitation aluminium brossé, histoire de casser un peu la continuité du noir profond, seule couleur disponible pour les Stylus 3, K3, K4, K8 et K10.

Seul le Stylus 3 se démarque de ses congénères. Ce smartphone aux fausses allures de phablette arbore une coque en plastique, dont la finition rappelle de l’aluminium brossé anodisé. C’est du plus bel effet sur ce genre de terminaux, qui, au passage, jouit d’un stylet comme son nom le laissait déjà imaginer.

LG Stylus 3, le plus puissant de la bande

Prenant la suite du très moyen Stylus 2 lancé en 2016, le Stylus 3 est un smartphone relativement équilibré, qui propose l’expérience utilisateur d’une phablette à prix riquiqui. Il est de ce fait animé par un processeur MediaTek MT6750, constitué de 8 cœurs dont 4 Cortex-A53 cadencés à 1,0 GHz et 4 autres, à 1,5 GHz. Cette puce plutôt véloce est associée à 3 Go de mémoire vive, c’est le minimum syndical de nos jours.

LG Stylus 3

Par ailleurs, on retrouve 16 Go de mémoire interne de stockage, que vous pourrez bien évidemment étendre jusqu’à 2 To par le biais du lecteur de cartes mémoires. Le smartphone ne mesurant que 155,6 x 79,8 x 7,4 mm pour 149 grammes, il est relativement compact. Ce qui n’empêche pourtant pas LG de lui fournir une batterie Lithium-Ion de 3200 mAh, plutôt pas mal.

L’affichage est ici assuré par une dalle IPS LCD de 5,7 pouces définie en 1280 x 720 pixels. Ce n’est pas le top du top en matière de définition, mais au tarif auquel sera certainement commercialisé la phablette low-cost de LG, il ne fallait pas en demander trop non plus.

Par ailleurs, le Stylus 3 est doté d’un capteur d’empreintes digitales logé au dos, en-dessous du capteur photo. La phablette est compatible avec les 2G/3G/4G, Wi-Fi 802.11 b, g, n, le Bluetooth 4.2, l’USB 2.0 et le NFC. Deux capteurs photo complètent la fiche technique, dont un dorsal et principal de 13 millions de pixels, et l’autre situé en façade, de 8 millions de pixels. Le smartphone est enfin équipé d’un stylet, pour faciliter les interactions avec cet écran XXL. Le Stylus 3 tourne sous Android 7.0 Nougat, dont les principales nouveautés peuvent être retrouvées ici.

LG K10, le juste milieu

Le second smartphone dévoilé par LG n’est autre que le K10. Ne vous y méprenez pas, il ne s’agit pas du tout d’une version allégée du V10 sorti l’an dernier, mais bel et bien d’un smartphone entrée ou milieu de gamme particulièrement intéressant. En effet, le smartphone est propulsé par une plateforme assez solide, composée du processeur MediaTek MT6750 retrouvé sur le Stylus 3. Un octacore cadencé à 1,5 GHz. Il est sur le K10 associé à 2 Go de mémoire vive, et 16 ou 32 de stockage interne.

LG K10

Le smartphone est lui aussi très compact, ne mesurant que 148,7 x 75,3 x 7,9 mm pour 142 grammes. C’est assez intéressant, puisque là aussi LG a trouvé assez d’espace pour loger une batterie de bonne capacité, soit 2800 mAh. Supportant lui aussi les 2G/3G/4G, Wi-Fi 802.11 b, g, n, le Bluetooth 4.2, l’USB 2.0 et le NFC, le K10 jouit d’une dalle tactile de 5,3 pouces définie en 1280 x 720 pixels, un capteur biométrique de reconnaissance d’empreintes digitales logé au dos, mais aussi, deux capteurs photo dont un de 13 millions de pixels en arrière, et l’autre, en façade, de 5 millions de pixels. Le smartphone sera d’emblée proposé sous Android 7.0 Nougat.

Le K8, entrée de gamme pur et simple

Le troisième de la bande n’est autre que le LG K8. Loin de vouloir concurrencer des Galaxy A3 ou autres smartphones de basse gamme, le terminal de LG se concentre sur trois points essentiels : le processeur, la mémoire vive et un écran de 5 pouces. Ainsi, il est animé par une puce Qualcomm Snapdragon 425 cadencée à 1,4 GHz, associée à 1,5 Go de RAM et 16 Go de stockage interne.

LG K8

L’écran de 5 pouces n’affiche qu’une définition basique, soit 1280 x 720 pixels, la batterie lâche quelques 2500 mAh de Lithium-Ion, le smartphone est compatible avec les 2G/3G/4G, Wi-Fi 802.11 b, g, n, le Bluetooth 4.2, l’USB 2.0 et le NFC, et il tourne sous Android 7.0 Nougat. On y retrouve par ailleurs le même couple de capteurs photo que sur le K10, soit 13 millions de pixels à l’arrière et 5 en façade.

Les K4 et K3, nuls de chez nuls

Et deux terminaux pour compléter l’ensemble. Les K4 et K3 sont en fait selon nous totalement inutiles (surtout de nos jours). Difficile d’imaginer en 2016 qu’un constructeur puisse proposer pareille fiche technique, à base d’un processeur Snapdragon 210 cadencé à 1 GHz ou encore 1 Go de RAM et 8 de stockage interne.

LG K3

LG K3

LG K4

LG K4

Le jeu de honte se poursuit au niveau de l’écran, qui offre une définition de 854 x 480 pixels sur deux tailles d’écran : 5 pouces pour le K4 et 4,5 pour le K3. Les deux smartphones embarquent par ailleurs 2100 et 2500 mAh de batterie, et tournent sous Android 6.0.1 Marshmallow. Avec pareille configuration, on se demande si le smartphone sera même capable de s’allumer une fois déballé.

Le mot de la fin

LG avant ses concurrents, a lancé 5 smartphones qui pourront rivaliser avec les modèles chinois qui prolifèrent sur la toile. Sauront-ils rehausser le blason du constructeur ? Assurément pas, puisque ce dernier traîne dans ses pattes un G5 peu apprécié, beaucoup trop et mal avant-gardiste, qui laissera un goût amer chez les consommateurs.

Ces cinq nouveaux terminaux se destinent aux primo utilisateurs de smartphones, non enclins à débourser des centaines d’euros dans l’achat d’un smartphone. Côté prix, il ne faudra pas s’attendre à des surprises, les prix pouvant difficilement dépasser les 200 €, même pour le Stylus 3. Cependant, LG n’a pour l’instant livré aucune grille tarifaire, il faudra certainement patienter quelques semaines pour en savoir plus.

A voir aussi dans la rubrique LG
Répondre

Laisser un commentaire

Retrouvez également TechGuru gratuitement par mail et sur votre smartphone: