Et si le symbole d’accessibilité était remis au goût du jour ?

Modifié le

Le symbole international d'accessibilité revisité par le street art

Au cœur d’une controverse artistique, le symbole international d’accessibilité (ISA) pourrait faire l’objet d’une refonte, visant à lui donner une image plus mobile.

Publicité

Depuis les années 1990, de nombreux designers ont tenté de repenser le personnage assis sur le symbole internationalement reconnu identifiant les lieux qui sont accessibles aux personnes handicapées. Aujourd’hui, un mouvement venu des Etats-Unis veut insuffler un nouveau souffle au pictogramme et donner une image plus mobile et autonome au bonhomme-allumette en fauteuil roulant. En effet, dans sa forme actuelle, le fauteuil roulant prend trop de place et la silhouette est montrée dans une attitude passive.

L’idée a été reprise par le gouverneur du Connecticut Dannel P. Malloy, qui propose que les nouveaux panneaux de stationnement pour personnes handicapées, les autocollants, et autres supports où le symbole est présent, utilisent « un logo avec un caractère dynamique se penchant en avant avec une impression de mouvement », et ce à compter de janvier 2017.

Une idée venue du street-art

Dannel P. Malloy, dont le projet de loi fait suite à une pétition en ligne appelée « Change the Sign. Change the Attitude », souhaite utiliser un design provenant d’un projet de street-art datant de 2010.

nouveau symbole d'accessibilité, handicap

Crédit photo: Accessible Icon Project

Publicité

Des militants du Accessible Icon Project ont créé un symbole alternatif « actif et engagé », l’imprimant sur des autocollants semi-transparents et le collant illégalement sur des panneaux de rue à Boston pour attirer l’attention sur les problèmes d’accessibilité des personnes handicapées.

Leur nouveau symbole a depuis acquis une grande notoriété et a été adopté par plusieurs villes américaines et établissements privés. Il a même été « acquis » par le Museum of Modern Art de New York pour sa collection permanente.

évolution du symbole international d'accessibilité, handicap

Si le projet de loi de Dannel P. Malloy est adopté, le nouveau symbole remplacera aux Etats-Unis le symbole international d’accessibilité vieux de 47 ans, initialement dessiné par la graphiste danoise Susanne Koefoed pour indiquer les espaces avec « un accès sans obstacle ». Le dessin original de Koefoeds n’avait pas de tête et un cercle a ensuite été ajouté pour humaniser le personnage. La version à jour a été adoptée par l’Organisation internationale de normalisation (ISO), et approuvée par les Nations Unies.

nouveau symbole international d'accessibilité

Le nouveau symbole international d’accessibilité

Barry Gray pas convaincu de la pertinence du nouveau symbole

Barry Gray, le Président du comité qui a élaboré les symboles graphiques ISO, jugeait en 2013 l’idée intéressante de la proposition du Accessible Icon Project, mais il n’était pas convaincu de sa pertinence en tant qu’indicateur d’accessibilité: « Ce symbole évoque les jeux paralympiques, les courses de fauteuils roulants et la vitesse. Mais il doit pouvoir être utilisé dans des situations statiques. […] Il est utilisé pour identifier les itinéraires aménagés pour les personnes à mobilité réduite, comme les rampes ou les plateformes élévatrices, où la vitesse n’est pas de mise. Je crains que le symbole proposé ne prête à confusion. »

Le monde entier connaît l’ISA. Il ne s’agit pas d’une représentation des personnes en situation de handicap, mais d’un message qui se comprend rapidement et facilement. On pourrait alors se demander pourquoi le changer si l’objectif est déjà atteint ? L’idée de donner un nouveau souffle à ce symbole est en tous cas séduisante.

Seriez-vous pour ou contre une refonte de ce symbole ? Et pourquoi ?

Crédit photo principale : Wikimedia – Dr Satendra

A voir aussi dans la rubrique Street art
Répondre

Laisser un commentaire

Retrouvez également TechGuru gratuitement par mail et sur votre smartphone: