Pokémon Go : comment un poisson d’avril de Google est devenu un succès à 200 millions de dollars

Modifié le

Pokémon Go, poisson d'avril Google

Pokémon Go n’était à la base qu’une grosse blague, lancée par Google en 2014. Si la firme avait su… elle passe désormais à côté de 200 millions de dollars et quelque 500 millions d’utilisateurs et potentiels clients.

Publicité

Pokémon Go est un jeu très prisé en ce moment. Phénomène ludique, l’application développée par Niantic Labs en partenariat avec Nintendo jouit d’un succès qui dépasse le cadre de l’entendement. En Nouvelle-Zélande quelques-uns lâchent leur boulot pour partir à l’aventure et attraper toutes les bêtes du jeu, aux USA ce sont des scènes ubuesques et d’euphorie qui rythment le quotidien des parcs publics et en France on chasse les monstres de poche par horde lors d’événements. Pokémon Go est partout, même l’Apple Watch a droit à son compagnon pour mieux gérer vos Pikachu ou Mewtwo…

Alors que le jeu n’a plus aucun secret pour vous grâce à nos différentes astuces et guides, une question subsiste. D’où vient ce jeu qui, en l’espace d’un mois, a réussi à générer 200 millions de cash et enrôler plus de 500 millions d’utilisateurs ? Pour comparaison, c’est 150 millions d’installations en plus par rapport à Windows 10. D’où vient donc Pokémon Go ? Nous nous sommes penchés sur la question.

Google, ou la blague à 200 millions de dollars

Pour en apprendre davantage sur la conception et la gestation de Pokémon Go, il est important de remonter à 2014, année durant laquelle Google a lancé le poisson d’avril d’où est partie l’idée du jeu.

En effet, le 31 mars 2014, Google a lancé une vidéo illustrant son idée du Pokémon Challenge. Se servant de son service de cartographie Google Maps, le géant de Mountain View proposait de partir à la chasse aux Pokémon, ces petits monstres de poche, et ce partout dans le monde. Blaguant au début, Google et plus précisément Niantic Labs, l’une de ses filiales à l’époque a été dépassé par les 18 millions de vues et l’accueil positif du concept du jeu par les internautes.

Publicité

Si l’idée de départ incluait effectivement la réalité virtuelle que nous connaissons aujourd’hui, ce sont en fait des internautes qui ont donné l’idée finale du gameplay de Pokémon Go, comme le rapporte The Verge. Certains lecteurs du site américain se sont amusés à proposer ce qu’ils pensaient être la meilleure manière d’implémenter la chasse aux monstres de poche sur mobile :

« Je souhaite vraiment que Nintendo fasse équipe avec Niantic et crée un jeu Pokémon en réalité augmentée dans le style d’Ingress. Vous pouvez vous promener et des Pokémon sauvages apparaîtraient et vous pourriez combattre d’autres joueurs du monde réel en étant proche d’eux. » écrivait le jour même de la sortie du jeu un utilisateur du site The Verge.

Des commentaires au jeu, le grand saut

Alors la conceptualisation et le gameplay proposés par les internautes, il ne manquait à Niantic Labs que la meilleure manière de proposer son jeu. Pour ce faire, le studio américain s’est appuyé sur ce qu’il avait déjà fait sur un autre jeu, en l’occurrence Ingress dont nous parlions dernièrement, et dont les principaux éléments techniques se retrouvent au sein de Pokémon Go.

Autant dans Ingress deux équipes s’affrontent pour prendre le contrôle de « portails » situés dans les lieux publics grâce à la réalité virtuelle, autant Pokémon Go se sert lui aussi de la VR pour vous permettre de capturer les Pokémon. Alors que le projet n’était pas trop apprécié en interne par Google, en 2015 Niantic Labs fait le grand saut et arrache définitivement son indépendance d’avec Google. En effet, suite à la réorganisation des activités du géant de la recherche en ligne autour de la société mère Alphabet, Niantic était devenu une sorte de boulet peu rentable pour la nouvelle entité, qui décida de s’en séparer.

Ce fut là le réel envol de Niantic pour la concrétisation de ses divers projets, notamment Pokémon Go. Nintendo ayant flairé le bon filon suite à l’engouement quelques mois plus tôt des internautes sur le concept Pokémon Challenge, apporta 20 millions de dollars au capital de Niantic un mois après son divorce d’avec Alphabet. C’est cette levée de fonds qui permis à Niantic Labs de développer Pokémon Go.

Outre ce financement Nintendo donnait à Niantic Labs l’accès direct aux licences d’exploitation des différents personnages du jeu, et associés au gameplay déjà bien ficelé et apporté par Pokémon Challenge, il ne manquait plus que quelques mois de développement à Niantic Labs pour pondre le jeu que l’on connaît aujourd’hui.

Un jeu multiplateformes

Comme beaucoup le savent déjà, Pokémon Go est disponible aussi bien sur Android qu’iOS, et le jeu jouit d’une pléiade d’astuces proposées sur notre site.

A voir aussi dans la rubrique Google
Répondre

Laisser un commentaire

Retrouvez également TechGuru gratuitement par mail et sur votre smartphone: