CES 2017 : Razer dégaine un PC portable doté de 3 écrans pour les gamers

Modifié le

Razer Project Valerie

Razer créé la panique au CES 2017 de Las Vegas en dévoilant son nouvel ordinateur, doté de trois écrans à très très haute définition !

Publicité

Le CES 2017 a ouvert ses portes le 5 janvier dernier, et quelques marques ont d’ores et déjà présenté leurs principales nouveautés 2017 lors de conférences en prélude de l’ouverture officielle. Il faut croire que Razer, l’emblématique constructeur d’ordinateurs pour gamers a préféré attendre l’ouverture officielle du salon, pour dégainer son nouvel ordinateur portable qui marque au sens propre comme opposé, la différence. En effet, le Project Valerie puisque c’est sont nom, est le premier laptop au monde à disposer de 3 écrans, et ce n’est pas tout.

Puisque la définition d’un écran définit l’expérience de jeu, imaginez un possesseur d’un ordinateur doté non seulement de 3 écrans, mais des écrans définis en 4K, soit 11520 x 2160 pixels ! Eh bien Razer a osé lors du CES, et voici notre première impression suite à la prise en main de la bête.

Un design commun, c’est du Razer, sans plus

Nous n’avons que peu traité des machines Razer sur notre site, mais cette année qui s’annonce palpitante pour l’univers de la high-tech nous a un peu obligé à bousculer nos habitudes. En même temps, difficile de passer à côté d’un laptop à 3 écrans 4K sans vouloir partager de ses nouvelles avec vous.

Razer Project Valerie

Publicité

Il est très élégant ce Project Valerie. Bâti sur une plateforme fidèle aux machines Razer, la nouvelle bête de l’américain dégage une impression de solidité. L’ensemble est soutenu par un châssis en métal, dont le poids ne se fait qu’à peine sentir.

La machine est articulée autour d’un form-factor commun, sans réelle fioriture. Les seuls atouts esthétiques de l’ordinateur sont son clavier aux touches noires à fond arc-en-ciel rétro-éclairé, et la présence juste à côté dudit clavier, d’un trackpad des plus élégants, et intuitif à utiliser.

Du reste, le plus impressionnant réside sur la partie écran de la bête, qui embarque pas moins de trois dalles, dont deux juxtaposées de part et d’autre à gauche et droite de l’écran principal. Ces deux écrans secondaires tiennent en place grâce à des charnières horizontales disposées aux extrémités supérieures du socle de l’écran.

Si vous comptez acheter la bête, rassurez-vous, les charnières ne risquent pas de casser, leur solidité à la pression et leur souplesse au coulissement présagent de longues années d’usage sans stress.

Tout y passe, même la réalité virtuelle

Une telle machine dont le positionnement tarifaire demeure inconnu, se doit de tenir la distance, mais surtout de s’accommoder des tâches les plus ardues avec facilité et grâce. Tel est le cas du Project Valerie, qui est architecturé autour d’une plateforme solide et aux spécifications tonitruantes.

On a à bord un processeur Intel de dernière génération, soit gravé selon l’architecture Kaby Lake. C’est un Core i7 qui a été choisi pour animer la bête, et le processeur du fondeur de Santa Clara est accompagné de 32 Go de mémoire vive, rien que ça… C’est déjà hallucinant de se retrouver avec 16 Go sur des machines conventionnelles, on n’imagine même pas le gain de temps et la fluidité d’exécution sur deux fois ces 16 Go.

Les jeux les plus gourmands ou les applications de réalité virtuelle (Vive ou Oculus) n’auront aucun mal à tourner sur ce monstre de puissance.

La machine jouit par ailleurs d’une connectique classique, aussi bien physique que sans-fil : USB Type-A, Type-C, Ethernet, HDMI, DisplayPort, Bluetooth 4.2, WiFi ac… et bien évidemment la sortie casque audio. Le plus impressionnant restant le système tri-dalles.

Trois écrans, immersion complète

Les fabricants rivalisent de majesté avec l’innovation pour nous proposer toujours plus de solutions en vue de nous immerger totalement dans les jeux auxquels nous jouons. C’est également le cas de Razer, qui propose une solution de trois écrans, qui vous mettre corps et âme dans votre dernier Call of Duty ou FIFA 17.

Ce système tri-dalles est contrôlé par une carte graphique sur-puissante, délivrée par NVIDIA. Il s’agit de la GeForce GTX 1080, lâchant au passage 8 Go de jus brut. La carte s’occupe donc grâce à la technologie Nvidia Surround View qui permet de déployer une même image/vidéo/jeu sur plusieurs écrans juxtaposés, de dispatcher les images sur les trois dalles de 17,3 pouces chacune, et définie en 4K 11520 x 2160 pixels.

Dernières informations et pas des moindres, les deux écrans supplémentaires offrent un champ de vision de 180°.

A voir aussi dans la rubrique CES 2017
Répondre

Laisser un commentaire

Retrouvez également TechGuru gratuitement par mail et sur votre smartphone: