Réalité virtuelle: quand le futur envahit notre quotidien

Modifié le

réalité virtuelle

La réalité virtuelle, cette simulation totale d’environnements réels ou imaginaires révolutionnaire est-elle en train d’envahir nos vies ?

Publicité

Les innovations technologiques sont souvent faites de ruptures plus ou moins novatrices qui permettent de créer des nouveaux usages pour les consommateurs. La 3D est, par exemple, une technologie connue depuis longtemps et utilisée dans les parcs d’attractions, mais elle a finalement, assez récemment, contribué à donner un nouveau souffle au cinéma, et en particulier à tous ces blockbusters hollywoodiens.

La réalité virtuelle fait partie de ces technologies dont on attend beaucoup. À l’image de la 3D, dont elle s’inspire d’une certaine manière, ce n’est ni une technologie totalement inconnue, ni un bouleversement à grand échelle. Pourtant, c’est bien une nouvelle manière de consommer le monde qui nous entoure qui devrait peu à peu s’immiscer dans notre quotidien. Toutes les grandes marques travaillent sur le sujet, dont Facebook avec son célèbre Oculus Rift, ou encore Microsoft pour ne citer que ces deux géants.

S’il est difficile de savoir si le grand public va adopter ce nouveau support, il est en revanche extrêmement intéressant de se pencher sur les usages potentiels de la réalité virtuelle dans un futur plus ou moins proche. Le casque de réalité virtuelle va t-il devenir un nouvel accessoire de mode utilisable dans les loisirs, la culture, le tourisme ou la sphère professionnelle ? Tout ce qu’il reste à espérer est qu’il ne se termine pas comme la première version des Google Glass dont on attendait beaucoup et qui auront été avortées en plein développement grand public. En attendant, c’est le moment de chausser son casque et de se lancer dans un nouveau monde: celui de la réalité virtuelle !

réalité virtuelle, casque

Crédit photo: Flickr – Maurizio Pesce

Publicité

Les jeux vidéos

C’est évidemment le premier usage auquel on pense pour la réalité virtuelle. Une immersion complète à 100% dans son jeu préféré. Imaginez-vous en train de tirer sur vos ennemis dans votre salon, qui se transforme en champ de bataille virtuel, ou encore une compétition sportive où tous vos muscles seront sollicités, et pas seulement ceux de vos doigts. Les possibilités sont immenses pour prendre la place de vos personnages et vivre des aventures exaltantes. 3D, sons et ambiance seront restitués au maximum pour des émotions sans précédents. Alors, en plus du côté ludique et immersif, on pousse aussi les émotions au maximum. Imaginez un jeu de survival-horror type Resident Evil où vous enquêtez dans la pénombre, dans un manoir délabré sans savoir ce qui vous attend de l’autre côté de la porte…

La réalité virtuelle dans les jeux vidéos reste donc assez simple dans son fonctionnement. Vous faites de la place autour de vous, vous vous équipez de votre casque et de votre manette, et c’est parti ! Mais d’autres vont encore plus loin et proposent des sensations illimitées grâce à une chaise de réalité virtuelle. On se rapproche, dans une certaine mesure, des cinémas dynamiques, où votre fauteuil bouge en fonction du film. Le meilleur exemple est celui de la montagne russe. Votre wagon descend, le siège se penche en avant, il penche à droite, vous faites pareil, etc.

Ici, c’est Ubisoft qui investit dans cette chaise baptisée MMOne. Elle peut pivoter à 45 degrés à droite ou à gauche et faire une rotation à 360 degrés. Le joueur est solidement attaché grâce à des ceintures et vit une immersion unique avec son casque sur les yeux et les oreilles et la manette accrochée dans les mains.

Le tourisme

Partir à l’autre bout du monde sans quitter votre salon, ça vous tente ? Choisir votre prochain voyage en réalité virtuelle va devenir la nouvelle tendance pour les globe-trotters. Plus besoin d’éplucher des brochures en papier glacé ou de passer des heures sur des forums internet. Vous allez bientôt vivre pleinement une expérience touristique à travers un casque de réalité virtuelle. Les usages sont timides mais commencent à se développer peu à peu.

Vous hésitez entre deux destinations ? Vous voulez aller au soleil sans vraiment savoir où ? Vous avez envie de nouvelles idées ? Chaussez votre casque et vous êtes instantanément projeté au sommet de l’Empire State Building, sous l’eau pour plonger autour de la Grande barrière de corail, au cœur de la Place Rouge ou au milieu des pyramides d’Egypte. Avec Google Earth, on peut déjà presque visiter le monde sans quitter son ordinateur, maintenant vous allez même pouvoir y aller virtuellement.

C’est une petite révolution qui attend l’industrie du tourisme dans les années à venir. Que ce soit pour choisir un voyage, revivre une expérience ou tenter une nouveauté sans risque, le tourisme va, lui aussi, devenir virtuel. Parmi les précurseurs, on peut citer le département du Val d’Oise avec son film immersif pour attirer les touristes étrangers ou encore la Colombie-Britannique, dans l’Ouest Canadien pour y rencontrer des lions de mer ou faire une randonnée dans les Rocheuses.

Les hôtels s’y mettent aussi avec le partenariat entre Marriott et Samsung pour donner un accès complet à un kit de réalité virtuelle aux clients de ses hôtels de Londres et New-York. Avant, on louait un DVD ou film en VOD. Demain, on enfilera son masque de réalité virtuelle pour visiter Pékin ou survoler la Cordillère des Andes. La chaîne hôtelière n’en est d’ailleurs pas à son premier essai en la matière, puisque l’année dernière, elle avait proposé à des couples nouvellement mariés, de tester un dispositif de réalité virtuelle pour choisir leur lieu de lune de miel, en pleine rue.

Les loisirs

Les parcs d’attractions vont, bien évidemment, prendre le train en marche de la réalité virtuelle. Les attractions seront ainsi moins coûteuses à réaliser, plus sécurisées mais toutes aussi chargées en émotion. En revanche, s’il y a un domaine où on ne s’attend pas vraiment à trouver de la réalité virtuelle, c’est celui des zoos. Et pourtant… En Chine, l’entreprise Landmark Entertainment Group veut créer un parc entièrement dédié à la réalité virtuelle qui intégrera notamment un zoo et un aquarium. Il faut dire qu’ils ont l’expérience, vu les projets déjà menés à bien.

Dans le cadre du zoo, les visiteurs pourront déambuler dans plusieurs espaces spécialement aménagés, avec un casque sur les yeux pour découvrir des animaux et poissons qui seront autour d’eux. Plus besoin d’aller chercher des espèces rares ou protégées aux quatre coins du monde. Tout sera virtuel. Même si ce projet pose la question de la place de la diversité écologique, la protection des animaux, la recherche et la pédagogie, qui sont normalement interconnectées et inhérentes aux misions d’un parc zoologique, on s’oriente ici clairement dans le pur divertissement.

Zoo, réalité virtuelle, Landmark Entertainment Group

Crédit photo: Landmark Entertainment Group

Le sport

Mais l’aspect ludique, qui domine le monde de la réalité virtuelle, va devoir partager l’espace avec d’autres types d’application. Nouvel exemple concret dans le sport qui prend ses racines à l’université de Stanford, en Californie. Les sportifs n’ont plus besoin de sortir dans le froid ou la pluie. Plus besoin d’avoir un grand terrain, des cours d’eau ou des routes. Tout peut se faire en intérieur grâce à la réalité virtuelle.

Un cycliste reste sur son vélo d’appartement avec un casque. Les fans d’aviron font la même chose, et tous peuvent ressentir – ou presque – les conditions du réel, mais de manière virtuelle. Toujours pratique pour s’entraîner lorsque les conditions climatiques ne le permettent pas, ou pour diminuer les risques de chutes ou de blessures. Bien que les bénéfices réels soient encore en phase d’étude (est-ce qu’un sportif est plus performant s’il s’entraîne en réalité virtuelle ou en condition réelle ?) c’est une nouvelle brèche dans ce monde aux possibilités quasi infinies.

trainer, vélo, réalité virtuelle

Crédit photo: Facebook – Tacx

La santé

La réalité virtuelle prend ici tout son intérêt en terme de formation et de pédagogie. En effet, quoi de mieux pour former les futurs médecins et chirurgiens, que de mettre une bonne dose de numérique et ainsi tester et pratiquer sans risque. C’est ainsi que la société Nobel Biocare, fournisseur d’implants dentaires, a entièrement filmé une intervention où le chirurgien était équipé de six caméras et six micros pour filmer l’opération en réalité virtuelle. Les participants peuvent ainsi, simplement en chaussant leur casque, se mettre à la place du chirurgien et vivre l’expérience de l’intérieur.

On constate bien que la réalité virtuelle risque de changer la donne sur de nombreuses technologies et pratiques que nous utilisons aujourd’hui au quotidien. Les champs d’application sont immenses, car nous aurions aussi pu parler d’applications dans l’industrie, l’architecture ou l’éducation. Un tsunami numérique est en train de se préparer mais qui reste conditionné à la levée de plusieurs obstacles. Tout d’abord, le phénomène de « motion sickness » qui reste encore très présent. C’est ce fameux mal de cœur nauséeux qui peut rendre les utilisateurs malades en utilisant ces technologies, car votre corps reste immobile alors que votre cerveau est persuadé que vous êtes en mouvement. Le concept de la chaise MMone présentée plus haut vise d’ailleurs à réduire ces sensations de mal-être. Pour équiper le grand public, tout va aussi dépendre de la capacité des fournisseurs à produire des casques techniquement fiables, faciles d’utilisation et à un prix raisonnable.

Enfin, c’est aussi une nouvelle donne au niveau social. On ne vit plus l’expérience ensemble, mais chacun de son côté, équipé de son propre casque. Le partage d’expériences de réalité virtuelle devra assurément être au cœur des prochains développements, tout comme du contenu nouveau, qui devra s’enrichir régulièrement. On a déjà vu des consoles de jeux révolutionnaires mourir car peu de jeux étaient développés pour ces plates-formes. Espérons qu’il ne se passe pas la même chose pour la réalité virtuelle.

Crédit photo principale : Wikimedia – Sergey Galyonkin

A voir aussi dans la rubrique Oculus Rift
Répondre

Laisser un commentaire

Retrouvez également TechGuru gratuitement par mail et sur votre smartphone: