Samsung lève le voile sur le Z2, son entrée-de-gamme sous Tizen

Modifié le

Samsung Z2

Samsung lance son nouveau smartphone entrée-de-gamme, le bien nommé Z2, fonctionnant sous son OS maison Tizen !

Samsung prépare activement un nouveau système d’exploitation maison, destiné à la longue à créer avec puces maison Exynos, un écosystème fermé un peu à la façon d’Apple ou Microsoft désormais. Baptisé Tizen, l’OS en question ne vise pour le moment qu’à propulser les smartphones entrée-de-gamme d’un second catalogue de la marque. Hérité des travaux de Nokia et Intel qui à l’époque ont lancé Meego, Tizen, n’est que peu représenté dans l’univers Samsung. Si la firme n’a jamais communiqué sur ses réelles intentions concernant Tizen, nul ne doute que le sud-coréen n’est pas prêt de s’essayer à le proposer en priorité sur ses smartphones les plus prisés.

Qu’à cela ne tienne, même si Tizen a pour destin ponctuel d’animer les smartphones d’entrée-de-gamme de la marque, l’OS accueille un nouveau venu dans sa famille, le Z2, que Samsung a présenté dernièrement. Que vaut le nouveau smartphone ? Zoom sur ses principaux arguments.

Z2, rien à voir avec un Xperia, mais pas mal du tout

Épousant le form-factor des smartphones classiques actuellement produits, le Z2 de Samsung ne se destine tout simplement pas aux amateurs de courbes franches et de finitions en matériaux nobles. Si tel est ce que vous recherchez, passez votre chemin, le prix appliqué au smartphone vous le confirmera lui aussi.

Qu’à cela ne tienne, le Z2 n’est pas mal, et représente une excellente alternative aux primo-possesseurs de smartphones ne voulant point confier toute leur vie à Google par le biais de son système Android. Comme si la confier à Samsung était la meilleure idée…

Publicité

Samsung Z2 présentation

Ainsi, le Z2 propose un châssis monobloc, vous vous en doutez, mais fait de plastique. Pas de métal, aussi bien noble ou non. Tout est en dérivés d’hydrocarbures, et la prise en main n’est pas fameuse, elle respecte cependant le prix de la bête. Au dos, en guise de « design qui tue », on retrouve une sorte de coque griffée dans une toile… C’est le seul attrait à l’arrière, qui ne présente visuellement que le logo du sud-coréen et le capteur photo principal, flanqué de son flash.

La façade propose un écran, naturellement, mais aussi trois boutons, dont un central et rectangulaire à bords et arrêtes arrondies (Samsung oblige), ainsi que deux haptiques de retour en arrière et menu contextuel. La façade ne présente pour seul atout esthétique que cette bande qui fait le tour de la face avant du smartphone, en en encastrant le plastique protégeant la dalle tactile.

Place aux éléments non visibles

Sous le capot, ne vous attendez guère à mieux que ce que le design offre. Pour faire tourner la boutique, Samsung a installé un processeur quadri-coeur du modèle Spreadtrum, mais disposant tout de même d’une fréquence intéressante de 1,5 GHz, et assorti d’un giga de mémoire vive et 8 de mémoire interne de stockage. À noter que vous pourrez étendre cette capacité de stockage jusqu’à 128 Go grâce au port de cartes mémoires au format micro-SD.

Alimenté par une batterie au Lithium-Ion d’une capacité de 1500 mAh, le Z2 dispose en guise de périphérique d’affichage, d’un écran AMOLED (quand même) de 3.97 pouces de diagonale offrant une définition de 800 x 480 pixels. Côté photo, on a droit à deux capteurs qui ne brilleront certainement pas par la qualité des clichés capturés, mais ils font tout de même 5 et 2 millions de pixels respectivement au dos et à l’avant.

Disponible depuis ce 29 août, il faudra compter environ 60€ pour entrer en possession du Z2, qui sera commercialisé en trois teintes : Or, Noir et Rouge. À noter qu’il tourne sous Tizen en version 2.4 et devrait bientôt être suivi d’un aîné plus musclé, selon les rumeurs du moins.

Quels sont les usages de Tizen ?

Tizen est tout simplement un autre système d’exploitation, pas encore arrivé à maturité, mais déjà assez outillé pour faire fonctionner correctement un smartphone. Certes assez éloigné de tous les attraits que peuvent proposer des OS tels que Android, iOS ou même Windows Phone, il est tout autant empli de fonctionnalités, allant de la navigation sur Internet à la consultation des mails ou encore l’utilisation des applications.

Ici cependant, il faudra vous servir dans le store applicatif créé par Samsung pour son système d’exploitation mobile, qui à ne pas trop en douter, est certainement moins consistant que ceux des OS majeurs du secteur.

A voir aussi dans la rubrique Samsung
Répondre

Laisser un commentaire

Retrouvez également TechGuru gratuitement par mail et sur votre smartphone: