Stephen Hawking prépare déjà les voyages interstellaires avec Facebook !

Modifié le

Stephen Hawking, vaisseau spatial

Ça vous dit de voyager dans l’espace avec un vaisseau interstellaire ? Ce serait pour bientôt !

Publicité

Scientifique de renommée mondiale principalement connu pour ses théories sur l’univers, Stephen Hawking vient encore de faire preuve de son génie, en annonçant son intention de construire prochainement un vaisseau interstellaire. Annoncé le 12 avril lors du One World Observatory qui se tenait à New York, le projet baptisé « Breakthrough Starshot » est l’initiative du génie britannique associé à Yuri Milner, un milliardaire russe très attaché à la recherche sur l’espace, et le très intrépide Mark Zuckerberg, patron de Facebook.

Un habitué des projets fous

En effet, si l’ambition du patron de Facebook est quasi démesurée, celle de Yuri Milner l’est encore plus. Déjà très connu pour ses frasques relatives au financement de projets fous et parfois surréalistes, le milliardaire russe était l’an dernier aux commandes du sponsoring d’un projet de recherche sur les signaux éphémères extraterrestres, à coup de quelque millions de dollars, et il récidive celle année avec 100 millions de $ US pour voyager dans l’espace afin de trouver de nouveaux lieux à conquérir.

Ce nouveau projet est principalement mis en place dans le but d’exhorter une équipe de chercheurs conduite par Stephen Hawking à l’élaboration d’une architecture technique et physique dont le but ultime est de concevoir à terme des vaisseaux interstellaires.

Des voiles solaires

L’on imagine déjà les geeks du site rêver de l’USS Enterprise de la saga Star Trek… Si le projet de Stephen Hawking est assez éloigné de ce vaisseau colossal, il sera tout de même à la pointe de la technologie, et proposera notamment en guise d’instruments de déplacement spatial des voiles solaires, qui seront propulsées par des rayons laser dont la puissance cumulée sera à même d’atteindre assez de mégawatts pour atteindre 20% de la vitesse de la lumière.

Publicité

Pour illustration, grâce à ce mécanisme de propulsion, le scientifique britannique estime qu’il serait possible en 20 ans, d’atteindre Alpha du Centaure qui se trouve à 4 années lumière de la terre comme le souligne le Huffington Post.

A voir aussi dans la rubrique Facebook
Répondre

Laisser un commentaire

Retrouvez également TechGuru gratuitement par mail et sur votre smartphone: