Sundance Festival 2015 : notre sélection (2/2)

Modifié le

Dope, Sundance Festival, 2015

Le festival du film de Sundance (Sundance Film Festival) est le principal festival américain de cinéma indépendant, et l’un des principaux au monde. Il a eu lieu cette année du 22 janvier au 1er février, voici la suite de la sélection de notre chroniqueur François Tinard.

Revenir à la Page 1

Dope

Réalisé par Rick Famuyiwa
Avec Zoë Kravitz, Forest Whitaker, Blake Anderson
https://www.youtube.com/watch?v=FT3tHzqmkng
De l’énergie brute, des personnages brillants, des fous rires, de l’excellente musique, Dope est le genre de film capable d’illuminer le plus triste des festivals. L’histoire se déroule dans le Bottoms, un des pires quartiers d’Inglewood en Californie, où trois jeunes marqués par la culture hip hop des années 90 rêvent d’intégrer Harvard. D’abord geeks puis dealers improvisés de MDMA, les personnages vont peu à peu se découvrir aux travers de leurs péripéties.

The Wolfpack

Réalisé par Crystal Moselle
The Wolfpack, film Sundance 2015

Crédit photo: Page Facebook

The Wolfpack est un document tout simplement incroyable, une histoire étrange sur la vie d’une famille de sept enfants vivant reclus dans un appartement de Manhattan, coupée du monde et de sa réalité. Le père, un Hare Krishna paranoïaque et violent, possède la seule clé de l’appartement, tandis que leur mère fait office de professeur et encourage ses enfants à reproduire les films (Reservoir Dogs, Batman, Blue Velvet) de leur collection de DVD, unique fenêtre sur la société qui les entoure. Le film est en quelque sorte une tentative de réconciliation entre une enfance trouble et l’envie de devenir adulte, à voir absolument.

Publicité

The Russian Woodpecker

Réalisé par Chad Garcia
The Russian Woodpecker, Sundance 2015

Crédit photo: Sundance

L’Ukraine se déchire toujours, entre révolution et guerre de sécession, tandis que l’activiste Fedor Alexandrovich, victime de l’accident de Tchernobyl, dévoile un sombre secret au péril de sa vie. Difficile de résumer en quelques lignes la théorie exposée par Fedor, le documentaire lève de nouvelles hypothèses quant à la catastrophe nucléaire et dresse un portrait moderne de l’Ukraine, « pays-marionnette » guidé par le fantôme de l’Union Soviétique. Un des meilleurs documentaires jamais réalisés.

Princess

Réalisé par Tali Shalom-Ezer
Avec Shira Haas, Ori Pfeffer, Keren Mor

Attention, ceci n’est pas le résumé du prochain Disney, mais bien le nouveau film de la réalisatrice israélienne Tali Shalom-Ezer, et si le titre a pu nous tromper, l’histoire, elle, lève tous les doutes possibles : l’histoire d’une jeune fille et sa relation avec son beau-père, une relation ambiguë et malsaine montrée à l’écran avec beaucoup de respect, en se détachant des éternels (et ennuyeux) thèmes de la vengeance et de l’exploitation sexuelle; il s’agit ici de faire face à la réalité, aussi douloureuse soit-elle, et asseoir un certain contrôle sur sa vie.

World of Tomorrow

Réalisé par Don Hertzfeldt
Avec Winona Mae, Julia Pott
World of Tomorrow, Sundance 2015

Crédit photo: Sundance

La sélection se termine par un coup de Cœur, choix peu commun puisqu’il s’agit d’un court-métrage réalisé par l’extraordinaire Don Hertzfeldt, réalisateur entre autre de Rejected (2000) et de The Meaning of Life (2005). World of Tomorrow nous offre 16 minutes de pure magie, incroyablement pertinente, délicieusement drôle le tout articulé autour du délicat équilibre entre cynisme ambiant et foi en l’humanité. Ce film animé utilise la science-fiction pour placer l’être humain au cœur de son histoire, qui, espérons-le, sera entendu du plus grand nombre.

A voir aussi dans la rubrique Films, Séries & TV
Répondre

Laisser un commentaire

Retrouvez également TechGuru gratuitement par mail et sur votre smartphone: