Test: la liseuse Cybook Muse Frontlight de Bookeen

Modifié le

Liseuse Bookeen Cybook Muse Frontlight

Simple, la liseuse Bookeen Cybook Muse Frontlight se démarque de ses concurrentes directes par la qualité de son affichage et son prix.

Publicité

Si vous pensez que vous n’aviez le choix qu’entre un Kindle (Paperwhite) et un Kobo (Aura) pour votre liseuse, vous devriez y réfléchir de nouveau. Le français Bookeen n’en est pas à son premier modèle de liseuse, mais la Cybook Muse Frontlight est certainement sa meilleure version à ce jour. Tout repose dans sa simplicité d’utilisation et son écran rétro-éclairé à encre électronique (e-ink) qui offre un mélange parfait que tout ce que la concurrence propose, avec un prix correct en plus : 99,90€.

La liseuse donne aux utilisateurs la possibilité de lire des livres électroniques dans de nombreux formats et de lire dans l’obscurité. Elle vous permet de tourner les pages à la fois avec les touches physiques ou directement sur l’écran tactile. On a testé la Bookeen Cybook Muse Frontlight et on vous dit ce qu’il en est.

Liseuse Bookeen Cybook Muse Frontlight

La liseuse en tant qu’objet

Dotée d’un écran de six pouces, la liseuse Cybook Muse Frontlight pèse 190g et mesure 155 x 116 x 8 mm, ce qui fait d’elle l’une des plus légères du marché, mais surtout l’une des plus faciles à tenir dans une main. La résolution est 1024 x 758, et possède 213 DPI (point par pouce), ce qui est assez classique. Son format pocket permet également de la glisser dans une poche de jean ou de veste de costume.

Publicité

Sous le capot on trouve un processeur Freescale 800 MHz et 4 Go de stockage interne. La liseuse possède un slot pour insérer une carte MicroSD, de sorte que vous pouvez stocker simplement des milliers de livres électroniques supplémentaires. A propos des livres, le Cybook Muse Frontlight de Bookeen bénéficie d’une librairie intégrée EbookStore. Une fois vos différents comptes Bookeen et Adobe paramétrés pour la gestion des droits numériques (DRM), vous pourrez acheter des livres très facilement. L’ergonomie de cette librairie est à souligner.

Liseuse Bookeen Cybook Muse Frontlight

La prise en main

Bookeen utilise le système d’exploitation Linux pour l’ensemble de sa gamme de liseuses électroniques depuis un certain nombre d’années. La Cybook Muse Frontlight assez basique et ne dispose pas d’une tonne de fonctionnalités avancées qui pourraient repousser les lecteurs souhaitant passer à la lecture numérique. Ce côté « basique » est donc un bon point.

L’écran d’accueil met en avant le livre que vous lisez actuellement avec une barre de progression indiquant ce qui vous reste à lire. En dessous est placé un petit carrousel avec tous les livres présents dans votre bibliothèque avec leur illustration de couverture. Si vous cliquez sur l’un d’eux, vous pourrez commencer à le lire directement. Pas de « chichi » donc. Enfin, sous ce carrousel s’affiche la librairie EbookStore où vous accéderez facilement aux livres à acheter (un accès wifi est nécessaire).

Liseuse Bookeen Cybook Muse Frontlight

D’un point de vue général, la liseuse est très facile en prendre en main. On l’utilise vraiment que pour lire, et c’est bien cela que vous recherchez en achetant une liseuse. Contrairement au Kindle Paperwhite par exemple, la Cybook Muse Frontlight ne propose pas de navigateur internet, mais une liseuse n’est pas faite pour ça, et cette caractéristique serait une expérience frustrante sur un tel appareil.

L’expérience de la lecture électronique

Si le menu ne s’ouvre pas toujours instantanément, comme on a pris l’habitude de le voir sur nos smartphones toujours plus performants, l’ouverture des livres et le défilement des pages est rapide.

Côté typographie, la police Caecilia est proposée par défaut, et on aime beaucoup. Les paramètres de réglages typographiques sont facilement modifiables via une double pression lorsque vous êtes sur une page en mode lecture, pour ensuite aller dans « Paramètres du Texte ». Tout est présenté sur une même page, et c’est très clair.

Liseuse Bookeen Cybook Muse Frontlight

À noter que le dictionnaire Le Nouveau Littré est intégré dans la liseuse mais d’autres dictionnaires sont disponibles (comme des dictionnaires anglais-français ou dans d’autres langues). Seul point noir à ce propos, la définition du mot choisi (en restant appuyé dessus) n’apparaît pas tout de suite à l’image, cela ouvre une interface et vous devez cliquer une nouvelle fois pour afficher la définition, quand le Kobo l’affiche sous forme de bulle sans couper la lecture.

Un mot sur l’éclairage intégré

La lumière naturelle est le principal atout proposé par l’éclairage intégré. La surface de lecture est éclairée de manière uniforme et il est possible de régler l’intensité de l’éclairage de façon large (voire de l’arrêter si besoin). Un tour dans le menu permet de faire le réglage facilement.

Il est possible d’ajouter des surlignages et des annotations sur la Muse sans passer par le menu: le raccourci s’opère lorsque vous posez 2 doigts sur l’écran en début et fin du passage souhaité. Deux boutons s’affichent alors avec les options « Ajouter un surlignage » et « Ajouter une note ». Il faut le savoir.

Comme pas mal d’autres astuces de ce genre, il faut le deviner, à tâtons, mais on y arrive et on prend le coup. Par exemple, une simple pression sur la page fait apparaître le Menu de lecture du livre avec la table des matières, les annotations, l’outil de recherche, les paramètres du texte, et l’affichage). En appuyant sur le numéro de la page, cela fait apparaître un curseur de navigation dans le livre.

Enfin, presser le bouton physique du milieu renvoi au menu de la liseuse (Accueil, Bibliothèque…).

Conclusion

  • Qualité d'affichage de l'écran - 90
  • Ergonomie du logiciel - 70
  • Confort d'utilisation - 75
  • Libraire associée - 85

L’extrait

D'aspect général, la Cybook Muse Frontlight de Bookeen se positionne en tant que concurrente directe de la Kobo Aura. Cependant son rapport qualité/prix prend le dessus, aux côtés de sa qualité d'affichage. Le "+" est donné aux boutons physiques qui raviront les utilisateurs. On n'a cependant moins apprécié toute la partie "découverte" des petits fonctionnalités cachées mais à force de tâtonner l'on s'y retrouve. La liseuse est idéale pour les voyages ou dans un usage quotidien pour son format de poche. Pour le "-", il est important de noter que de nombreux utilisateurs se sont plaints de la liseuse Bookeen et de son utilisation à long terme...

80

A voir aussi dans la rubrique Technologie
Répondre
  1. Globalement, cette liseuse à un excellent écran, ce qui est primordial pour ce genre d’objet. Ceci dit, sur le long terme c’est une catastrophe : l’ergonomie est douteuse, les plantages très fréquents y compris en cours de lecture et la solidité très limitée (ma kobo précédente est tombée plein de fois sans dommage, ma cybook s’est fissurée à la première chute). A fuir.

  2. J’ai reçu ce superbe objet de décoration pour Noël. Oui, décoration, puisque cette liseuse ne fonctionne absolument pas.

    Au début, je pensais qu’il s’agissait de moi. Mais devant l’absence totale de réponse du Service Après Ventre (3 semaines de relances), j’ai laissé tomber.

    Je déconseille totalement d’acheter un produit chez Bookeen. Et pour ceux qui ne sont pas convaincus, faites un tour sur le Web, il y a énormément de commentaires dans ce sens.

  3. En novembre 2016 il m’a été offert cette liseuse par ma conjointe. Elle a choisi cette marque dont nous n’avions jamais entendu parler pour la principale raison que visiblement il s’agit d’une marque française. Bien mal lui en a pris.
    En décembre 2016, après quelques utilisations dont le nombre se comptent sur les doigts des deux mains, je constate qu’une partie de l’écran de ma liseuse est figée (les pixels se sont bloqués) rendant son utilisation impossible. Bien évidemment je n’ai jamais fait tombé ni endommagé la liseuse.
    Je ramène alors la liseuse à son point d’achat, un supermarché Leclerc, où l’employé reconnaît d’ailleurs qu’elle est absolument neuve et ne présente aucun choc. La liseuse est ensuite envoyée au SAV de la marque via la plateforme départementale de chez Leclerc.
    En janvier 2017, je reçois un devis de réparation disant « exclusion de la garantie car écran cassé suite à un choc ou une forte pression » et que les frais pour changer l’écran sont à ma charge. Le montant des frais de réparations(97 euros) sont à quelques euros près le prix de la liseuse neuve (119 euros).
    Une rapide recherche sur Internet me permet de constater qu’il s’agit là de l’argument utilisé quasi systématiquement (écran cassé suite à un choc ou une forte pression) pour exclure la garantie.
    N’étant pas satisfait de cette réponse, je décide de contacter le SAV de Bookeen. Problème, ils n’ont pas d’adresse physique ni de numéro de téléphone, tout se fait par email. Je formule une réclamation et ai rapidement une réponse où il m’est demandé des précisions sur mon problème. Je fournis les informations demandées et à partir le là, plus aucune nouvelle du SAV de Bookeen malgré mes relances pour savoir où en est ma réclamation.
    À ce jour, avril 2017, j’ai récupéré ma liseuse après avoir payé les frais car il s’agissait d’un cadeau mais Bookeen n’a toujours pas répondu à mes mails.
    Je ne juge pas les liseuses (bien que j’émette de sérieux doutes sur leur fragilité) et je peux comprendre qu’un produit soit défectueux. Ce que je condamne c’est la gestion, lamentable, du SAV Bookeen une fois l’achat effectué.
    Moralité : La prochaine fois je me tournerai vers des marques plus conventionnelles ayant « pignon sur rue » et un SAV digne de ce nom.
    Moralité 2 : Bookeen met en avant le fait qu’il s’agisse d’une entreprise française. Ne vous attendez toutefois pas à un SAV de qualité.

Laisser un commentaire

Retrouvez également TechGuru gratuitement par mail et sur votre smartphone: