Test des WingLights de CYCL, les clignotants pour vélo

Modifié le

Winglights, clignotants pour vélo

On a testé les clignotants pour vélo WingLights, qui sont la solution toute trouvée pour assurer sa sécurité, mais aussi son style !

Publicité

Comme tout cycliste vous le dira, il est important de laisser savoir aux automobilistes quand et dans quelle direction vous tournez. La nuit, cependant, les conducteurs ne voient pas toujours vos signaux. Utiliser un sac à dos munis de clignotants est une solution, mais la startup britannique CYCL en propose aujourd’hui une autre: des clignotants dotés de LEDs qui se fixent magnétiquement aux extrémités du guidon. Ils sont appelés WingLights, et nous avons récemment eu la chance de les essayer personnellement.

WingLights, qu’est ce que c’est ?

Les WingLights représentent une réelle avancée pour la sécurité des cyclistes. Ce sont tout simplement des clignotants pour vélo: ils permettent d’une simple pression de signaler aux automobilistes et piétons que vous tournez d’un côté ou de l’autre.

Winglights, clignotants pour vélo

On vous accorde qu’il existe d’autres clignotants pour les cyclistes. Mais ce qui démarque les WingLights est le fait qu’ils peuvent être facilement retirés du guidon lorsque vous ne pédalez pas en ville ou ailleurs, pour les garder à l’abri d’un vol quand votre vélo est parqué. De plus, le cycliste que vous êtes n’aura pas à se préoccuper de la largeur des clignotants qui ne rajoutent que quelques centimètres (3,8 cm chacun) à votre guidon. Ils sont donc discrets en journée.

Publicité

Chacun des clignotants se compose d’un embout de guidon qui remplace l’embout existant du vélo, avec un module LED étanche qui se clipse à l’extrémité de celui-ci. De puissants aimants maintiennent les deux parties ensemble, même lorsque vous roulez sur des routes cahoteuses, mais vous permettent de les séparer à la main lorsque le vélo doit être laissé sans surveillance. Les deux modules LED peuvent alors être magnétiquement joints bout à bout, pour former un seul et même corps, qui pourra par exemple être accroché à votre sac via un mousqueton inclus.

WingLights, comment ça marche ?

Une fois les clignotants installés sur votre guidon, et quelle que soit la version de WingLights que vous avez (voir les déclinaisons plus bas), il suffit simplement d’appuyer sur le bouton en caoutchouc sur l’extrémité de chaque clignotant. WingLights ne nécessite donc aucune application sur smartphone, de câble ou de télécommande. Les concepteurs du produit recommandent cependant d’accompagner les clignotants d’un geste du bras, l’idée étant d’être vu au maximum, pour plus de sécurité.

Que ce soit pour le modèle WingLights Mag ou WingLights Fixed, chaque clignotant est doté de 4 ampoules LED qui offrent une excellente visibilité, et ce quasiment sous tous les angles. Elles sont alimentées par des piles CR2032 standard dont la longévité de l’autonomie est à souligner: environ 6 mois en usage normal ou 2000 utilisations, et 20 heures en continu. Et si vous oubliez d’éteindre un clignotant, une fonction éteint la lumière après 45 secondes, afin de préserver la batterie.

Compatibilité des Winglights

Avec quel type de guidon les WingLights sont-ils compatibles ?

Fabriqués en aluminium usiné par CNC, ils sont donc ultra-robustes mais aussi très légers. Les WingLights résistent aux chocs, et sont totalement étanches.

WingLights Mag

Winglights, clignotants pour vélo

Les WingLights Mag sont la version des clignotants équipés des aimants. Ils s’adaptent aux poignées d’un diamètre intérieur de 16,9 à 19 mm. Il est important de bien s’assurer que votre guidon peut accueillir les WingLights, au risque de ne pas pouvoir les utiliser.

Une fois les WingLights Mag installés, l’utilisation est on ne peut plus simple. Il faut prendre le réflexe d’appuyer sur le clignotant mais cela vient avec l’habitude. Les LEDs sont lumineuses, vous avez la certitude d’être vus dans le noir.

Les WingLights Mag sont disponibles en trois couleurs: Noir, Rouge et Noir, et Rouge et Argenté.

WingLights Fixed

Winglights, clignotants pour vélo

La version Fixed porte bien son nom puisque une fois que vous aurez installé les clignotants WingLights, vous n’aurez plus besoin d’y penser, ils resteront là autant de temps que vous en aurez besoin. Cette version s’adapte à davantage de guidons puisqu’elle se fixe à un diamètre intérieur de 14.9 mm à 22 mm.

Les WingLights Fixed ne sont disponibles qu’en noir.

À quel prix et où les trouver ?

Vous trouvez les WingLights Mag au prix de 47,59€ sur le site officiel du concepteur ou sur les plateformes Amazon ou Bisly. De même pour la version WingLights Fixed, disponible sur le site de la startup CYCL au prix de 29,99€.

Conclusion

  • Design - 85
  • Autonomie - 100
  • Compatibilité avec les guidons - 75
  • Rapport qualité/prix - 85

Les WingLights, par le fait d'assurer une sécurité supplémentaire pour les cyclistes, se révèlent très utiles. Pas besoin d'être connectés, comme beaucoup de produits d'aujourd'hui, leur autonomie est donc allongée, et leur utilisation plus que simplifiée.

L'on notera cependant un défaut, les WingLights ne s'adaptent pas à tous les guidons, il est donc indispensable de prendre des mesures avant d'en acquérir une paire. Le prix des WingLights Mag est un peu élevé par rapport à celui de ses petits frères les WingLights Fixed, qui fournissent la même utilité, et seulement le "porte-clés" en moins, pas indispensable à notre goût.

S'il vous arrive régulièrement de rentrer du travail tard le soir en vélo ou partir tôt le matin lorsque le soleil n'est pas encore levé, les WingLights, quelle que soit leur version, sont une solution à vos soucis liés à la sécurité sur la route. À utiliser avec un casque, et les gestes de direction.

86

A voir aussi dans la rubrique Produits innovants
Répondre

Laisser un commentaire

Retrouvez également TechGuru gratuitement par mail et sur votre smartphone: