Un virus infecte et paralyse une centrale nucléaire en Allemagne

Modifié le

Centrale nucléaire

Une centrale nucléaire allemande est à l’arrêt suite à une infection virale informatique…

Publicité

Le monde dans lequel l’on vit devient de plus en plus insécure. Entre l’augmentation des cas d’agressions sexuelles en Inde (le pays a décidé d’agir en forçant les fabricants de smartphones à munir ces derniers d’un bouton SOS), ou les ransomware paralysant les hôpitaux contre des requêtes financières, voilà que même les centrales nucléaires font l’objet d’attaques par le biais de virus. Le fait s’est déroulé en Allemagne, où une centrale à fission atomique s’est vue paralysée à la suite d’une infestation à un virus informatique.

Des questions lourdes de sens

À l’heure où les centrales deviennent impopulaires auprès des habitants du Vieux Continent, cette nouvelle pourrait bien enfoncer un peu plus le clou déjà bien positionné sur le bois en soulevant des questions auxquelles les autorités n’auraient pas ou que peu de réponses. L’intrigue se déroule à Beieren, une ville située au sud-ouest de l’Allemagne, où une centrale nucléaire a été arrêtée après avoir été infectée par un virus informatique, supposément introduit dans le système par une clé USB douteuse.

C’est lors d’un contrôle de routine que le logiciel malveillant a été découvert sur un ordinateur de la centrale en charge de commande du chargeur d’éléments combustibles dans le cœur du réacteur. Le problème de sécurité des centrales nucléaires en Europe est lourd de sens, surtout en ces jours de commémoration de l’incident de Tchernobyl.

Les spécialistes de la sécurité dépêchés sur place affirment ne point savoir comment le virus s’est introduit dans le système de la centrale, mais ont tout de même rétablit les fonctions de l’ordinateur incriminé, afin de permettre la reprise des activités de la centrale nucléaire.

Publicité

Crédit photo principale : Wikimedia – NRC

A voir aussi dans la rubrique Piratage informatique
Répondre

Laisser un commentaire

Retrouvez également TechGuru gratuitement par mail et sur votre smartphone: