Dix films contenant des scènes difficiles à regarder, au-delà du supportable !

Pour votre santé évitez de manger trop gras ou trop sucré, ou de manger tout court. Pas de blabla aujourd’hui, le titre est assez explicite pour passer directement aux choses sérieuses. Toolito vous propose dix films qui franchirent les limites du supportable, dix films qui vont bien plus loin que les films d’horreur traditionnels, dix films proposés comme un challenge à notre propre tolérance.

A lire aussi :
– – Les 100 meilleurs films d’horreur de tous les temps
– Les 30 meilleurs films d’horreur du 21ème siècle

Frontières

Réalisé par Xavier Gens. Avec Karina Testa, Samuel Le Bihan, Estelle Lefebure

Alors comme ça l’arrivée de l’extrême droite au pouvoir n’aurait pas de conséquence sur la société ? Le désordre civil s’installe peu à peu, et nous, spectateurs, suivons un groupe de banlieusards/braqueurs de l’autre côté de la frontière de leur violence. Le film en soi n’est pas terrible, mais quelle application à traduire la brutalité et la sauvagerie !

Naked

Réalisé par Mike Leigh. Avec David Thewlis, Claire Skinner, Lesley Sharp

Naked est le film le plus sombre jamais réalisé par le réalisateur britannique Mike Leigh. Le film suit les exploits d’un certain Johnny, fuyant Manchester après avoir commis un viol. Ici, c’est davantage le personnage de Johnny qui est proprement insupportable : mentalité nihiliste, il abhorre tout et tout le monde et donne à voir la vérité, celle que nos yeux ne peuvent tolérer.

Philosophy of a Knife

Réalisé par Andrey Iskanov. Avec Tetsuro Sakagami, Tomoya Okamoto, Yukari Fujimoto

Le film traite d’une histoire vraie, les atrocités commises par les Japonais sur des prisonniers Chinois via l’unité pseudo-médicale 731. La brutalité et le sadisme sont de la partie, dans un film noir et blanc qui porte malheureusement bien son nom. La philosophie du couteau n’est pas à mettre entre toutes les mains, bonne chance à ceux qui auront l’audace de le regarder d’une traite.

Mais Ne Nous Délivrez Pas Du Mal

Réalisé par Joël Seria. Avec Jeanne Goupil, Catherine Wagener, Bernard Dhéran

La transgression et l’insoutenable sont au cœur de ce film français, qui s’inspire d’événements réels survenus en 1954. Nous suivons deux jeunes filles déterminées à suivre la voie dictée par Satan plutôt que les préceptes religieux de leur pensionnat. L’horreur va crescendo à mesure que les filles se complaisent et se roulent dans les mains du diable.

Gummo

Réalisé par Harmony Korine. Avec Jacob Reynolds, Nick Sutton, Jacob Sewell

Et si l’horreur, pure et cristalline, n’était pas le seul moyen de rendre un film difficile à regarder ? C’est ce que tend à prouver Gummo, film sans réelle histoire, où le spectateur suit notamment deux adolescents livrés à eux-même, dans une ville dévastée. La marginalité est parfois insoutenable surtout lorsqu’elle se déguise en normalité.

La suite en page 2

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here