PARTAGER

Call of Duty, le jeu populaire sur la Seconde Guerre mondiale a décidé de montrer les horreurs de l’Holocauste. Ils ne pouvaient pas non plus continuer à ignorer des sujets spécifiques comme la Shoah. Les développeurs du jeu Activision et Sledgehammer ont tenu à raconter la réalité de cette horreur sur le génocide des Juifs.

Call of Duty : au cœur de la 2e guerre mondiale

Dans un contexte narratif comme celui-ci, l’Holocauste devient impossible à ignorer. Bret Robbins directeur créatif du jeu a relevé que l’enjeu avec cette sortie de Call of Duty était de rester véridique et authentique.

Le jeu est présenté comme le pire des scénarios de l’horreur de la Seconde Guerre mondiale. Le jeu n’avait clairement aucun problème à montrer le massacre de centaines de soldats, certains d’une manière incroyablement horrible, mais quand il s’agissait de l’horreur intime et ciblée des camps de concentration, Call of Duty WWII optait pour une présentation plus douce.

Crédits photo Le Huffington Post

« Ne pas toucher au sujet aurait été négligent, mais il a été vraiment difficile de rendre justice comme on le voudrait », a déclaré Michael Condrey, co-directeur du studio et directeur du jeu.

Pourquoi montrer maintenant les horreurs de l’Holocauste ?

« Je pense que les jeux vidéo grandissent », a déclaré Robbins. Il y a 15 ans, on ne s’attendait pas à ce que l’on puisse raconter une histoire avec une telle maturité, mais, en fait, il semble qu’il n’y avait pas véritablement une technologie pour montrer de telles scènes.

En effet, ces dernières années, les jeux vidéo ont acquis une nouvelle expérience qui plonge le joueur dans un environnement presque réel. C’est en partie grâce à la technologie du graphisme qui ne cesse d’évoluer. Les captures des scènes permettent une gamme plus nuancée d’émotions provenant d’acteurs virtuels. Mais ce n’est pas tout, les gens sont prêts, ils le veulent.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz