PARTAGER

Les portes de l’édition 2018 de l’E3, le plus grand salon mondial consacré aux jeux vidéo, se sont ouvertes le 12 juin. Trois jours avant le lancement, plusieurs grands noms de l’industrie se sont succédé dans un ballet de conférences de presse pour présenter au public les nouveautés de la prochaine saison.

Plus en forme en bourse que sur le petit écran​

Signe de la bonne santé économique de l’entreprise, Ubisoft a célébré mi-juin son inscription au CAC Next 20, l’antichambre du CAC 40.

Ubisoft a donc intégré cet indice boursier, signe de la réussite et de l’évolution économique positive de l’entreprise.

De plus, la bourse en direct du ​CAC 40, du CAC Next 20 et les nombreux indices et indicateurs sont tous au vert et devraient permettre à Ubisoft d’avoir les moyens financiers de créer des jeux vidéo de haute qualité.

Outre la bourse qui accompagne positivement son évolution, Vincent Bolloré, le milliardaire breton et patron de Vivendi, a liquidé sa participation au capital d’Ubisoft pour la coquette somme de 2 milliards d’euros. L’avenir semblait se présenter sous de meilleurs auspices pour les frères Guillemot.

En effet, après une longue bataille visant à évincer l’homme d’affaires, les deux frères retrouvent plus d’indépendance. Libérés de la pression mentale et administrative d’une bataille contre Bolloré, ils peuvent donc désormais laisser libre cours à leur créativité.

Mais malheureusement, cette année, rien de révolutionnaire du côté d’Ubisoft. Il faudra apparemment attendre l’édition 2019 de l’E3 pour peut-être constater les résultats de ce nouvel élan.

Les résultats d’Ubisoft pour sa conférence à l’E3 2018 sont des plus mitigés. Sa bonne santé économique ne l’aura que très peu inspiré tout au long de la soirée. Alors que sa conférence de presse était très attendue des aficionados, Ubisoft est plus ou moins resté cantonné aux sentiers battus et n’a quasiment présenté aucune nouvelle licence pour cette édition de E3.

L’éditeur français a toutefois déroulé un impressionnant catalogue de nouveaux jeux. Il a également abordé d’anciens jeux qui font encore l’actualité. Après l’annonce de Just Dance 2019 en tout début de soirée, Ubisoft est immédiatement entré dans le vif du sujet avec Beyond Good and Evil 2. Et ce qui aura frappé l’attention des fans après la diffusion de la bande-annonce est une fois de plus cette richesse visuelle qui a toujours caractérisé les jeux de l’éditeur. On a en effet pu découvrir un univers particulièrement travaillé, et aux détails saisissants. Ce fut également l’occasion pour les fans d’apprendre que Jade, l’héroïne du premier tome, sera également présente dans ce nouvel opus.

Le jeu fera une nouvelle apparition au BGE Fest cet été à Montpellier. Les fans pourront même participer à la conception de l’univers du jeu en envoyant de la musique, des dessins et autres contenus. C’est Hit Record, la société de l’acteur Joseph Gordon-Levitt, qui a la charge de l’opération. Et selon des sources fiables, les fans dont la participation sera acceptée se verront rémunérés.

On a pris peu de risques cette fois

La conférence s’est ensuite achevée comme elle a débuté ; sur un autre chef-d’œuvre de graphisme. Odyssey, le nouveau numéro de la saga Assassin’s Creed, est d’inspiration un peu plus RPG. Le joueur a en effet la possibilité de choisir le sexe du personnage principal, et la trame narrative s’écarte du traditionnel conflit entre Templiers et Assassins puisque ce dernier incarne un mercenaire. L’histoire se déroule dans la Grèce antique pendant les guerres du Péloponnèse qui ont vu Sparte et Athènes s’affronter de -431 à -404 av, J.-C. Le jeu sera disponible dès le 5 octobre prochain sur PS4, Xbox One et PC.

À l’image du début et de la fin, la majeure partie de la conférence a été consacrée à la présentation des titres déjà connus du public. The Crew 2 ainsi que d’autres anciens jeux ont été présentés avec peu de surprise. Mais Trials Rising lui, a introduit une petite once de nouveauté puisque d’après l’annonce des développeurs, en plus des traditionnelles machines (PC, PS4, Xbox One), le jeu sera également disponible sur la Nintendo Switch. Trials Rising devrait être lancé en février 2019.

The Division 2 : ça va tirer encore plus fort

 “Tom Clancy’s The Division booth – Gamescom 2013” by Holek (CC BY-SA 3.0)

Ce n’est qu’avec le dévoilement de Tom Clancy’s The Division 2qu’Ubisoft aura réussi à raviver la flamme dans les yeux des fans. À la suite d’une impressionnante bande-annonce, les fans ont pu découvrir l’exceptionnel gameplay de ce second opus. Nouveauté à signaler : des raids en équipe de huit joueurs.

Malgré le manque de surprise, Ubisoft peut se vanter d’avoir présenté l’un des catalogues les plus fournis. Mais l’éditeur français nous a habitués à mieux.