PARTAGER

Des chercheurs l’affirment : l’exoplanète Proxima Centauri B est « hautement habitable ». Elle pourrait renfermer plusieurs océans et elle est la plus similaire à la Terre.

Une  exoplanète « hautement habitable »

Depuis sa découverte il y a maintenant trois ans, l’exoplanète Proxima B est au cœur des débats et des questionnements. Cette planète rocheuse tourne autour d’une étoile tous les onze jours, et semble être la plus proche de notre planète. Mais ce qui intéresse le plus les scientifiques, c’est le fait qu’elle soit possiblement habitable.

Proxima
Crédit photo : Louis Maniquet – Unsplash

Des simulations informatiques viennent apporter de nouvelles informations sur l’exoplanète. Elle pourrait abriter de grandes étendues d’eau, ce qui laisse supposer l’éventuelle présence d’organismes vivants. Par ailleurs, la température à la surface de la planète laisse à penser qu’on peut y trouver de l’eau. La face sombre de la planète ne fait jamais face à son astre, et ne reçoit donc pas de chaleur. En revanche, les océans dynamiques pourraient favoriser le transfert de la chaleur sur la face cachée de la planète.

Les simulations informatiques renforcent cette hypothèse

Pour les scientifiques, l’hypothèse selon laquelle la vie peut se développer sur Proxima B est tout à fait possible. Sur les dix-huit scénarios réalisés par les chercheurs, ils ont presque tous fait état de la présence d’un océan sur cette exoplanète. Cela pourrait confirmer l’idée que des organismes vivants s’y trouvent. Un chercheur de la NASA nommé Anthony Del Genio est très optimiste. Selon lui, de futurs télescopes pourraient nous apporter des preuves de la vie sur Proxima B.

Proxima Centauri B présenté en images (en anglais) :

Pour le chercheur, les simulations effectuées laissent à penser que la planète pourrait être habitable. Plus on trouve de terres émergées et d’eau sur une planète, plus il y a de chances que l’on trouve de la vie ailleurs que sur la Terre.

Source :

Begeek