Les cryptomonnaies gagnent de plus en plus de reconnaissance auprès des opérateurs commerciaux et des institutions financières, notamment grâce à leur accessibilité universelle permettant une hausse permanente de leur valeur. Le réseau social Facebook prévoit de lancer sa propre cryptomonnaie en 2019.

Les cryptomonnaies en voie de légalisation ?

Les cryptomonnaies les plus cotées et notamment le Bitcoin sont de mieux en mieux considérées par les institutions financières et les puissances économiques mondiales. La plupart des gouvernements des pays développés et notamment ceux des USA et de la France se concentrent sur la mise en place de réglementations spécifiques visant à contrôler l’utilisation des cryptomonnaies afin de protéger les utilisateurs contre diverses arnaques et fraudes et pour pouvoir profiter au mieux du succès de ces devises révolutionnaires en évitant les nombreux dangers liés à la hausse incontrôlable du nombre d’utilisateurs partout dans le monde.

La Chine a été le premier pays à avoir manifesté ouvertement son intérêt pour le Bitcoin, en interdisant son utilisation et son minage sur son territoire, en 2017. Si le gouvernement de l’Empire du Milieu a énoncé la protection des finances de l’État et la sécurisation des utilisateurs chinois comme premières raisons de cette interdiction, la banque centrale chinoise a fait savoir quelques mois plus tard qu’elle développait une cryptomonnaie locale qui pourrait devenir la nouvelle devise chinoise. Certains pays – à l’instar de la Suisse, du Japon et de la Russie – ont reconnu le Bitcoin comme moyen de paiement légal.

Par ailleurs, les grandes enseignes de vente en ligne spécialisés dans des secteurs variés ainsi que des professionnels proposant diverses prestations acceptent les cryptomonnaies et notamment le Bitcoin. Certaines entreprises offrent des cartes, des chèques cadeaux ou des bons d’achat en échange de cryptomonnaies pour permettre aux particuliers d’effectuer des achats auprès des commerçants qui n’approuvent pas encore ce moyen de paiement.

Les casinos en ligne adoptent aussi progressivement le système de paiement en cryptomonnaie. Des plateformes de jeux de casino en ligne exclusivement destinés aux parieurs qui utilisent des cryptomonnaies ont vu le jour. Bitcasino fait partie des pionniers dans cette catégorie. La plateforme suggère de nombreux jeux de casino dont des machines à sous et des jeux de table classiques (Blackjack, poker, roulette, baccarat…) pour les joueurs qui disposent d’un portefeuille Bitcoin, Ethereum et/ou SOC. Le site de casino Bitcoin est maintenant en français !

Facebook Coin : une cryptomonnaie prometteuse

L’information concernant le projet de développement d’une cryptomonnaie Facebook a été divulguée par les médias américains au printemps 2018. Un département dédié au projet aurait été créé au sein du groupe. Ce service compterait une quarantaine de personnes. David Marcus, l’ancien dirigeant de PayPal, fait partie des spécialistes sollicitées pour la mise en place du protocole blockchain.

L’objectif du projet est avant tout de proposer une solution de transfert de fonds instantanée et accessible dans les pays où l’utilisation de Facebook est permise. Messenger, la principale application de messagerie appartenant au groupe Facebook, intègre déjà une fonctionnalité pour permettre aux inscrits d’effectuer et de recevoir des paiements. Cette option est disponible depuis 2015. Toutefois, le système étant rattaché au circuit bancaire classique, les utilisateurs ne trouvent pas l’avantage à utiliser la fonctionnalité Messenger et critiquent même les délais d’exécution des transferts qui sont souvent supérieurs aux délais habituels lors d’une opération similaire via une banque.

La cryptomonnaie de Facebook serait un stablecoin, c’est-à-dire une devise virtuelle dont la valeur est déterminée suivant une référence précise. En décembre 2018, le média nord-américain Bloomberg annonçait que la valeur du Facebook Coin serait indexée sur le dollar américain. Le projet est actuellement en phase de concrétisation. Facebook Coin devrait sortir au cours de l’été 2019. Selon les informations, la valeur du Facebook Coin devrait plutôt être référencée sur les cours de 5 devises existantes afin d’éviter à la nouvelle cryptomonnaie de suivre les fluctuations de la devise nord-américaine. Cela permettrait aussi d’octroyer une valeur plus juste au Facebook Coin.

Le succès et la valeur d’une devise virtuelle reposent sur le nombre de ses utilisateurs. Ainsi, le groupe Facebook peut d’ores et déjà s’assurer que sa cryptomonnaie ne disparaîtra pas de sitôt du marché financier virtuel si tous les membres du réseau social l’adoptent. Facebook compte près de 2,7 milliards d’inscrits dans le monde. Le développement d’une cryptomonnaie Facebook peut donc satisfaire ces utilisateurs et même susciter l’intérêt d’autres internautes qui ne sont pas encore membres du réseau.