Le dispositif de tabac à chauffer développé par Philip Morris International (PMI), l’Iqos, vient de dépasser la barre des 100 000 utilisateurs en Suisse, soit une croissance de 100% du nombre d’utilisateurs sur un an, a annoncé dans un communiqué le groupe, qui présente ce dispositif comme un substitut efficace à la cigarette.

Le dispositif de tabac à chauffer Iqos permet de chauffer des capsules de tabac à une température de 350°C pour dégager des vapeurs de tabac ayant un goût et offrant une sensation similaire à la cigarette, sans générer de combustion (une cigarette classique atteint des températures de l’ordre de 900°C), et réduisant par la même occasion la nocivité de l’ordre de 95 % selon PMI.

L’Iqos, le leader mondial du tabac à chauffer, est commercialisé depuis plusieurs années au Japon notamment, où ce dispositif technologique est extrêmement populaire, et a contribué à la décrue des ventes de cigarettes dans l’archipel nippon. Sa commercialisation en Europe et en Amérique du Nord est plus récente.

L’augmentation des ventes en Suisse, où l’Iqos est disponible depuis 2015, n’est toutefois pas une surprise pour PMI, et le fait que le dispositif de tabac à chauffer ait dépassé la barre symbolique des 100 000 utilisateurs est « conforme aux attentes » de l’industriel, a déclaré Dominique Leroux, le directeur général de Philip Morris Suisse.

Philip Morris, comme les autres industriels du secteur, souhaite désormais réorienter son modèle économique autour des substituts à la cigarette et affirme même vouloir bâtir « un monde sans fumée », comme l’indique son nouveau slogan. L’ambition affichée du groupe est d’atteindre d’ici 2025 38 % de son chiffre d’affaires avec les ventes de substituts à la cigarette, et notamment grâce à l’Iqos (contre 13 % en 2017).

Profitant des ventes records de l’Iqos, Dominique Leroux a demandé au gouvernement suisse de « réglementer différemment les nouveaux produits et les cigarettes traditionnelles » à l’heure où s’ouvre un débat parlementaire en Suisse en vue d’une nouvelle loi encadrant les produits du tabac et la cigarette, qui pourrait affecter les différents substituts à la cigarette, comme l’Iqos, mais également les cigarettes électroniques.

Ne ratez plus les news tech importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !