PARTAGER

Comprendre comment fonctionnent les disques de stockage, et comment y récupérer des données en cas de problème, aidé de l’outil EaseUS Data Recovery…

Les pannes n’épargnent personne. Si Apple, Niantic Labs ou Microsoft sont eux aussi en proie à des défections sur leurs plateformes, ce n’est pas votre joli petit Intel Core i7 qui fera mieux. Cependant, les pannes informatiques s’accompagnent très souvent par la perte de données, sensibles, chères et parfois vitales. Comment faire donc lorsque votre machine a pris un billet retour pour le cimetière sans crier garde et que vous y stockiez votre projet étudiant ? Pas de panique, un petit utilitaire sait quoi faire pour vous aider à retrouver vos données, pour peu que vous sachiez débrancher un disque dur.

Pourquoi ce n’est qu’à moi que cela arrive ?

Outre le fait qu’un ordinateur tombe en panne en emportant des données sensibles et utiles, le plus souvent des erreurs systèmes ou des attaques virales peuvent le mettre KO. Pour récupérer vos données précieuses, vous devrez dans un premier temps apprécier l’état de votre machine.

En effet, si ce n’est que le système d’exploitation qui est touché, vous pourrez toujours le réinstaller et faire tourner un utilitaire de restauration de données, mais dans le cas où c’est la machine dans son sens strict qui est en panne, par exemple une carte-mère grillée, il vous faudra absolument démonter le disque dur, le connecter en mode “esclave” dans une autre machine, ou en mode USB par le biais d’un boitier externe pour disques-durs, puis lancer l’outil de restauration.

Avant de se lancer dans toutes ces manœuvres (nous savons que vous aimez bidouiller), il est important de savoir pourquoi et comment fonctionne un disque-dur, pour comprendre comment l’outil de restauration de données parvient à recouvrer vos fichiers.

Disque dur interne

Crédit photo: Pixabay – Bohed

Comment fonctionne un disque-dur ?

De nos jours il existe principalement deux types d’unités de stockages. D’un côté nous avons les disque-durs physiques abrégés en HDD (Hard Drive Disk), et que vous utilisez depuis plus de 20 ans, et de l’autre les SSD (Solid State Disl), plus récents et plus onéreux, qu’on retrouve principalement sur les machines à forte valeur ajoutée. Si la conception des deux entités est très différente l’une de l’autre, dans les faits, ils fonctionnent plus ou moins de la même façon, ou plus exactement ont la même fonction, stocker vos données.

Le cas du HDD

Constitué essentiellement de 7 parties : les plateaux, le moteur, la tête de lecture/écriture, l’actuateur, l’interface, les cavaliers et l’alimentation, les HDD sont une véritable usine qui tourne à plein régime. Pour conserver vos données, ce sont les composants pré-cités qui entrent en action, notamment en partant des têtes de lecture/écriture inductives, capables de générer un champ magnétique. Les plateaux qui accueillent les pistes, les font tourner par le biais des rotations du moteur, puis les cavaliers assurent le passage de la tête de lecture sur l’une ou l’autre des pistes sur lesquelles sont stockées telle ou telle information. Toute cette usine est suppléée par l’alimentation, qui n’a qu’une seule fonction, apporter du jus. Le HDD est donc un disque “mécanique”.

En lecture ou en écriture, ces têtes de lectures créent donc respectivement un champ positif ou négatif, qui vient polariser la surface du disque au niveau d’une petite zone sur la piste. C’est ce changement de polarité qui rythme l’incrustation (ou la désincrustation) de données au sein des pistes du disque-dur HDD, et leur compréhension par l’ordinateur (et donc par vous) en données utilisables de type musique ou image, est gérée par un convertisseur analogique numérique.

Et quand est-il du SSD ?

Le disque SSD lui jouit d’un fonctionnement assez différent. En effet, ces SSD sont en fait des composants électroniques semiconducteurs embarquant de la mémoire flash soudée à une carte en circuit imprimé. D’une manière générale, le disque SSD est doté d’un contrôleur de disque et des cellules de mémoire qui conservent vos données. Le contrôleur de disque est cette interface qui communique avec le système d’exploitation et en fonction de la quantité et du type de données que vous souhaitez stocker, alloue un espace au sein des cellules de stockage. En somme le contrôleur du SSD est comme le concierge d’un immeuble.

Les SSD jouissent d’un avantage net, puisqu’ils permettent de faire transiter les données à des vitesses très élevées et sans erreur, là où les HDD se contentent de les stocker au gré de la puissance du moteur de rotation. Plus ce moteur fait de tours, plus vite sont inscrites ou désinscrites les données. Autre avantage du SSD, il est très solide comme son nom l’indique, et peut donc conserver très très longtemps les données, là où un HDD serait déjà à mettre au bac à ordures du fait des dommages occasionnés sur ses composants mécaniques. Le SSD est donc un disque “électronique”.

Pour une raison comme une autre

Pour une raison comme pour une autre (un crash accidentel de type choc électrique ou physique par exemple), il peut arriver que votre disque de stockage de données devienne défectueux et que vous perdiez des données. En le changeant, vous aurez sans doute besoin de récupérer ce fameux projet étudiant dont nous parlions plus haut. Comment le faire ? C’est là qu’intervient le logiciel du jour, EaseUS Data Recovery, un outil de restauration de données.

Comment fonctionne un outil de restauration de données ?

Vous devez d’abord savoir que les outils de récupération de données ne sont pas sûrs à 100%, puisque dépendent du type de problème affectant votre unité de stockage. N’allez pas croire que vous pourrez récupérer vos fichiers après que votre disque-dur ait pris feu, c’est un travail d’expert qu’il faut, et non un outil informatique de récupération.

Ceci dit, comment fonctionnent ces utilitaires ? Aussi bien sur un HDD qu’un SSD, l’outil de récupération de données va scanner en actionnant la mécanique ou l’électronique détaillées plus haut, les unités de stockage, et en détecter les bribes de données brutes (0 et 1) encore inscrites dans les pistes et cellules de stockage. Une fois que ces données retrouvées, l’outil se charge d’effectuer une carte de répartition de leurs divers morceaux et un algorithme détermine si oui ou non les différentes parties peuvent être collées pour reformer le fichier. Si tel est le cas, l’outil recolle les morceaux des fichiers, et rétablit les partitions pour vous proposer (à l’écran) de copier vos données récupérées vers une autre unité de stockage.

Le cas d’EaseUS Data Recovery

EaseUS Data Recovery Wizard Free est un outil sécuritaire et efficace de récupération de données, qui vous fournit la meilleure expérience de récupération de données comme le précise son éditeur. Fonctionnant selon le schéma évoqué ci-dessus, l’outil une fois téléchargé et installé sur votre ordinateur se chargera de restaurer vos données perdues. Prêts à récupérer vos données ? Suivez ce lien pour téléchargez EaseUS Data Recovery, puis exécutez le fichier d’installation et lancez le programme une fois installé.

Logiciel EaseUS Data Recovery, fichiers

Une fois le programme lancé, vous devrez vous retrouver face à une interface proche de celle proposée sur la capture ci-dessus, il ne vous restera qu’à sélectionner les types (extensions) de fichiers que vous souhaitez récupérer. Ce peut être des photos, de la musique, des fichiers Office et même des vidéos ou des mails. La sélection achevée, sélectionnez tout simplement “Suivant” pour accéder à l’écran suivant, où vous serez invité à choisir l’emplacement d’où doivent être récupérés les fichiers. Assurez-vous donc d’avoir bien connecté le disque de stockage sous le capot de la machine, ou en USB. L’écran doit ressembler à ceci :

Logiciel EaseUS Data Recovery, dossiers perdus

Une fois la partition de récupération sélectionnée, lancez l’analyse pour voir les fichiers commencer à être répertoriés. En effet, à ce stade il n’est pas encore question de récupérer des fichiers, puisque le programme doit faire l’inventaire, lister tous les fichiers simplement supprimés ou néttoyés dans la corbeille dans la précédente installation du disque HDD ou SSD. La première analyse assez rapide et peu poussée, il vous sera demandé à son terme de lancer une analyse approfondie, sans laquelle vous ne pourrez ni ouvrir les fichiers listés par l’analyse rapide, ni avoir accès aux fichiers réellement cachés. Sélectionnez donc “Analyse approfondie” :

Logiciel EaseUS Data Recovery, analyse approfondie

Les dernières étapes sont relativement simples, puisque vous devrez patienter que les fichiers soient sortis de leurs trous de pistes ou de cellule de stockage, puis EaseUS Data Recovery vous avertira une fois l’analyse approfondie achevée. Vous pourrez dès lors prévisualiser les fichiers directement au sein de l’interface du programme subdivisé en trois compartiments de gauche à droite : l’arborescence des fichiers et dossiers du disque dur analysé, les fichiers trouvés listés et un onglet de prévisualisation :

Logiciel EaseUS Data Recovery, fichiers trouvés

Une fois la prévisualisation du/des fichier/fichiers voulus achevée, vous pourrez dès lors les récupérer, en pressant le bouton destiné à cet usage. Une boite de dialogue vous demandant où sur votre nouvel ordinateur, vous souhaitez sauvegarder les fichiers récupérés. Un conseil, apprenez à faire des actions groupées, ou vous passerez des heures à récupérer tous vos fichiers.

Logiciel EaseUS Data Recovery, sauvegarde

Léger (15 Mo), rapide et peu gourmand en ressources, EaseUS Data Recovery est réellement l’outil idéal pour récupérer toutes vos données perdues, aussi bien sur PC que sur Mac.

Crédit photo principale : Flickr – William Warby

Commentaires