PARTAGER

Interview de Cédric: le guitariste et chanteur de ce nouveau groupe de rock est aussi à la tête de son propre studio d’enregistrement dans le sud de la France.

Fiction… Si vous ne connaissez pas encore ce nom, cela ne saurait tarder ! Basé sur Montpellier, ce groupe de musique rock s’inspire de stoner et de psyché. S’il tire ses origines des plus grands, sa formation est atypique: seulement deux personnes constituent cette association musicale. Robin (batteur) et Cédric (chanteur et guitariste) sont encore jeunes mais leur talent fait déjà vibrer de nombreux fans. Nous sommes allés à leur rencontre et avons pu interviewer Cédric. Avant de découvrir son parcours, découvrez d’abord ci-dessous le clip de leur dernier morceau intitulé Stillness:

La formation du groupe et ses spécificités

– Comment le groupe FICTION s’est constitué au fil du temps ? Il a connu beaucoup de formes différentes, en trio à la base avec un autre batteur (Jeremy) et un bassiste (Thomas du groupe Kursed) puis en quatuor avec un second guitariste Clément puis Romain. Mais ça ne nous a pas convaincu et surtout chacun était très occupé. J’ai remis des choses en question, et j’en suis venu à former un duo batterie/guitare/chant. C’est une formation originale pour le style que l’on fait. Cela permet d’aborder la musique différemment. Il faut remplir le spectre avec “seulement” deux instruments. Ce n’est pas forcément évident car le groupe est totalement auto-produit.

– Pourquoi avoir choisi de chanter en anglais ? Dans mes anciens projets je chantais essentiellement en français. Seulement j’ai construit ma culture musicale à partir de groupes anglais ou américains, j’en écoute au quotidien. C’est juste logique et intuitif pour moi de chanter anglais. Quand je pense à des groupes français qui font du rock ça me paraît soit très “cucu” soit très engagé. Ça ne m’intéresse pas du tout, je veux juste me faire plaisir.

Fiction, Groupe, Musique, Rock

Robin à la batterie et Cédric au chant/guitare – Crédit photo: Lux Studio

La musique, une passion qu’il tient de sa famille

– Est-ce que tu as déjà pris des cours de chant/guitare ? Quelques cours de chant pour apprendre à ne pas s’abîmer la voix et surtout à s’économiser grâce à la respiration, mais c’est tout. J’ai appris la guitare seul. Je joue et chante au “feeling”. Depuis quelques temps j’apprends la musique et donc je commence à comprendre réellement ce que je jouais depuis des années. Ça me permet de passer un cap, de moins tourner en rond. Ce sont pourtant des codes simples mais ça fait la différence: on gagne en maturité.

– D’où te vient cette passion pour la musique ? Ma mère chantait dans un orchestre, c’était une activité secondaire, pour le plaisir seulement. Ça m’a fait découvrir la musique, le chant, le son… J’ai fait un long chemin car je suis parti de la variété française, de la musique commerciale que le grand public écoute à la radio, pour en arriver au rock que je joue maintenant. Je dois tout ça à ma maman et l’ensemble des personnes qui jouaient avec elle.

– Comment se déroule l’écriture des chansons ? Je compose toutes les instrumentations et les mélodies avec Robin. Mais écrire n’est pas mon truc, je sais de quoi je veux parler mais on n’est pas le groupe qui cherche à passer des messages ou quoi que ce soit. La voix est un instrument pour moi, c’est la mélodie qui importe à mon sens. On travaille avec Harmonie, une amie qui m’aide de près pour l’écriture. Plus je compose et plus je prends le temps car je n’ai plus les mêmes attentes. Mais il n’y a pas de règles dans la composition, c’est parfois hyper logique comme pas du tout: un morceau peut se construire en 2 heures comme en 2 ans, c’est très variable.

Le Studio d’enregistrement LUX, une création de Cédric

Cédric est totalement immergé dans la musique puisqu’il est à la tête de son propre studio d’enregistrement. Il a suivi une formation pour être technicien du son et aujourd’hui, son activité musicale prend la plupart de son temps.

Studio d'enregistrement, Cédric Forestier

Crédit photo: Lux Studio

Il nous a expliqué: “Le studio Lux est situé à Mireval, entre Montpellier et Frontignan plage. C’est le début d’un rêve de gosse, il est encore en évolution car c’est un énorme investissement mais j’en suis très content. Je travaille avec du matériel vintage, analogique. J’essaye de trouver l’équilibre parfait entre le vieux son des guitares, des amplificateurs à lampes, des tas d’effets des années 60/70 et les productions actuelles, grâce au confort du numérique. Je travaille pour pas mal de personnes, mes deux projets principaux étant des groupes de Montpellier: Kursed (rock) ainsi que Totem (rock funk) qui commencent petit à petit à faire leur place dans le métier.”

Le mot de la fin : J’aimerais simplement avoir un groupe qui tourne, mon studio en parallèle avec une identité sonore pour produire un ensemble d’artistes que j’aime. Peut-être qu’un jour j’aurai la satisfaction d’être parti de rien et d’avoir réussi à réaliser mes rêves. Mais ce n’est pas mon objectif premier. En tant que musicien ou artiste c’est dur de gagner sa vie: c’est tout simplement un choix et je suis heureux de faire ce que j’aime. Je pense qu’il faut croire à ce que l’on fait, et se “bouger le cul” comme on dit !

En attendant les dates de concerts de Fiction, on lui souhaite bonne chance.

À lire aussi : 30 ans d’industrie musicale résumés en trente secondes

Crédit photo principale : Lux Studio

Commentaires