PARTAGER

Google déploie progressivement “Allo”, son WhatsApp Killer. Très attendu et pourvu de fonctionnalités novatrices, Allo est enfin officiel, trois mois après son annonce !

Google a toujours peiné à s’imposer sur les terrains des applications de messagerie instantanée et du réseautage social. Dernières tentatives en date, Hangouts et Google+, qui, au final, se sont avérés être de vrais fiasco. La firme de Moutain View y croit dur comme fer, elle a son mot à dire aux côtés de WhatsApp, Facebook ou même Viber et Skype. Si pour le moment elle a pris du recul vis-à-vis de Google+ pour mieux préparer la relève, Google est décidé à livrer bataille aux mastodontes de la messagerie instantanée et de la vidéo-conférence.

Pour ce faire, le géant californien a annoncé lors de sa conférence I/O en mai dernier deux applications “révolutionnaires”, dont une destinée à faire la peau à Skype, Google Duo, et l’autre visant les utilisateurs de WhatsApp, Viber ou même Messenger, il s’agit de Google Allo. Alors que Duo est officiellement disponible depuis un mois et quelques, c’est au tour d’Allo de pointer le bout de son nez. Il était question dernièrement d’évoquer les principales fonctionnalités attendues dans Allo, qu’en-est-il de leur implémentation dans la version finale ?

Google veut votre numéro, mais aussi votre Gmail

Comme nous l’évoquions dernièrement, Google a décidé pour une fois d’éviter de tout réinventer, et propose une application au fonctionnement calqué sur celui de WhatsApp. En effet, si dans Hangouts ou Gchat il fallait impérativement votre adresse mail pour communiquer avec vos contacts, Allo voit définitivement les choses autrement. En effet, la nouvelle application de Google vous demandera lors de son premier lancement, d’entrer votre numéro de téléphone, qui sera votre identifiant principal dans Allo.

Une fois le numéro renseigné, un SMS sera envoyé vers votre smartphone et contiendra un code qu’Allo utilisera pour vérifier votre identité et valider votre inscription. Dès lors, Allo lancera la caméra et vous proposera de paramétrer une photo de profil. Notez cependant que vous pourrez tout à fait en choisir une depuis votre galerie. La photo de profil paramétrée, Allo affichera son interface principale, vous invitant à inviter des amis avec qui converser. Trichant WhatsApp, l’application vous demandera la permission d’aller fouiller dans votre carnet d’adresses afin d’ajouter vos contacts utilisant eux aussi Allo. Si aucun de vos amis ne dispose encore d’Allo, l’application vous proposera de leur envoyer un SMS, les incitant à installer l’application si jamais ils sont sur iPhone. Sur Android, l’application enverra tout simplement une notification système.

Allo Google

Cependant, comme Google est si fièrement attaché à ses services et tentacules la firme a conservé quelques-uns de ses vieux démons, et vous demandera outre votre numéro de mobile, votre adresse Gmail. Toutefois, vous êtes libre ou non de renseigner ce détail, qui sera utilisé par Allo pour affiner les informations qu’il sera à même de vous fournir en temps opportun. En effet, Google Allo intègre le nouvel assistant virtuel personnel de Moutain View, Google Assistant. Usant de l’intelligence artificielle de Google, Assistant est là pour un but précis.

Google mise tout sur l’intelligence artificielle

La fonctionnalité phare d’Allo est bien le nouvel assistant intelligent de Google, sobrement baptisé “Assistant”. Dans la pratique, au-delà de ce qui en était dit, Assistant n’est en fait qu’un bot à qui vous pourrez poser des questions écrites, au sein d’une conversation de groupe ou de correspondant à correspondant. Pour invoquer Assistant, ils suffit de taper “@google”. À quoi sert exactement Assistant dans Allo ? Beaucoup se posent en effet la question.

Assistant est l’intelligence suprême de votre smartphone, et a besoin de ce fait de votre compte Google pour user des informations récoltées par Google afin de vous proposer les informations les plus pertinentes possibles, au sein d’Allo. Dans la pratique, imaginez donc que vous discutiez avec Brigitte ou François, cette jeune dame ou jeune qui vous a tapé dans l’œil durant les vacances d’été. Voilà, vous cherchez le lieu idéal pour inviter ce ou cette dernière pour votre premier rendez-vous. Dans votre conversation Allo, si vous évoquez avec votre interlocuteur l’idée de déguster un hamburger, Allo vous proposera une série d’établissements proposant d’en déguster aux alentours. Il ne restera donc qu’à choisir !

Google Assistant ne s’arrête pas là pour autant, la fonctionnalité pouvant se transformer en véritable interlocuteur avec qui échanger comme si vous parliez à un être humain. Vous pourrez poser toutes les questions qui vous passent par la tête à Assistant au sein d’Allo, l’intelligence artificielle puisera ensuite dans les données à sa disposition dans les serveurs de Google pour vous fournir une réponse. De plus, Assistant est à même de mémoriser le contexte et gérer les requêtes à deux niveaux. Illustration d’une conversation contextuelle :

Vous : Qui est le PDG de Facebook ?

Google Assistant : — Le PDG de Facebook est Mark Zuckerberg.

Vous : — Quel âge a-t-il ?

GA : — Il a 32 ans.

VS : — Quel âge a sa femme ?

GA : — Priscilla Chan a 31 ans.

Cette particularité vous exempte de devoir effectuer une nouvelle requête répétant, à chaque fois le mot-clé “Mark Zuckerberg”. De plus, l’intelligence artificielle anticipe sur vos prochaines questions, en proposant directement l’âge de Priscilla Chan, l’épouse de Mark Zuckerberg, puisqu’elle a enregistré plus haut que vous aviez demandé l’âge du créateur de Facebook. Dernier point très apprécié qu’apporte cette intelligence artificielle, ce sont les suggestions de réponses. Supposez donc que Sylvain cet ami trop collant que vous avez bloqué sur Messenger, WhatsApp, Viber et même Line, se pointe sur Allo histoire de vous faire savoir qu’il est toujours dans le coin. Si vous ne voulez point griller vos méninges à répondre à ses questions, vous pourrez toujours vous servir des suggestions de réponses de Google Assistant dans Allo.

Concrètement, Google Assistant apporte des réponses toutes faites dans vos conversations : si Sylvain vous écrit par exemple “Je ne sais pas combien d’aéroports il y a à Berlin”, Assistant vous proposera alors trois réponses simples : “Moi non plus”, “Ah ah !” et “Vraiment ?”. Assistant ira même plus loin, en vous proposant d’effectuer directement une recherche sur Google en lançant une requête “Combien y a-t-il d’aéroports à Berlin ?”, tout en fournissant immédiatement dans l’interface de conversation, la réponse la plus pertinente.

Google Assistant Allo

Une autre option fort appréciable de Google Assistant dans Allo est sa capacité de rétention. En effet, à votre demande, l’intelligence artificielle peut tout à fait mémoriser des données personnelles que vous lui fournirez. Petite illustration, dans une conversation entre le bot et vous :

Vous : Le nom de mon chat est Merlin.

Google Assistant : — OK, je m’en souviendrai.

VS :— Comment s’appelle mon chat ?

GA : — Vous m’avez dit que le nom de votre chat était Merlin.

Rassurez-vous cependant, puisque Assistant vous demandera à tout moment si vous souhaitez qu’il oublie l’information que vous lui avez confiée. La dernière petite révolution de Google Assistant est sa capacité à reconnaître les images et les objets s’y trouvant. Envoyez par exemple une photo de navire au correspondant avec lequel vous discutez dans un fil de conversation et Assistant sera en mesure de reconnaître non seulement qu’il s’agit d’un bateau, mais aussi de quel type de bateau il s’agit exactement. Notez cependant que pour le moment ces fonctionnalités sont disponibles exclusivement en anglais, le portage vers le français interviendra dans les jours et semaines à venir.

Pas chiffré, mais plus sécurisé que WhatsApp

Beaucoup ont crié au loup lorsque Google a annoncé le non chiffrement d’Allo de bout en bout comme les applications concurrentes le font. Cependant, la firme n’étant pas complètement folle, a pensé à créer une sorte de bulle de sécurité baptisée “mode Incognito”. Au sein de cette bulle que vous pouvez activer à n’importe quel moment et dans n’importe quelle discussion, vous pourrez choisir le temps d’expiration des messages, de 5 secondes à jamais, en passant par une heure ou une journée.

Le choix de ce non chiffrement est justifié par le fait que Google Assistant ait besoin des canaux ouverts pour fournir des performances optimales. Difficile pour l’application lorsque les données sont chiffrées de bout en bout de mémoriser vos goûts et besoins, ni même d’aller faire des recherches pour vous sur la toile. En effet, l’application fouine un peu partout dans vos discussions afin de toujours savoir quoi faire pour aider.

Du reste, vous pourrez faire un petit tour dans notre grand format sur les fonctionnalités de Google Allo. Vous y apprendrez notamment bien plus sur le mode Incognito, ou les stickers proposés par l’application.

Commentaires