PARTAGER

Avec des pelotes de laine et des aiguilles, la centenaire envahie de couleurs les rues de sa ville.

L’art de rue n’est pas réservé à la jeunesse ! Nous avions vu à Lisbonne que des séniors avaient coloré les murs avec leurs bombes de peinture grâce à une association. De l’autre côté de la manche, c’est une adorable mamie de 104 ans qui prouve à tous les passants qu’on peut avoir une grande imagination à tout âge. C’est lors du festival YES (Yarrow – Ettrick – Selkirk), que Grace Brett a participé à l’animation des rues de sa ville. Le tricot, voilà l’arme ultime de cette artiste !

Cette activité qui demande de la patience et de la rigueur ne sert pas uniquement à faire des bonnets ou des couvre-lits pour ses petits enfants. En effet, celle que nous pouvons appeler la doyenne du street art, a choisi de tricoter à la main de jolis vêtements aux barrières, poteaux, bancs publics, cabines téléphoniques et autres objets dans la rue.

Ses créations en photos

street-art-tricot2

Crédit photo: Daily record

street-art-tricot3

Crédit photo: Daily record

street-art-tricot4

Crédit photo: Daily record

street-art-tricot5

Crédit photo: Daily record

Les œuvres ainsi créées sont uniques en leur genre et recouvrent pas moins de 46 installations ! Cette passion lui vient de son adolescence, elle a donc de longues années d’expérience derrière elle. On constate aujourd’hui que le tricot redevient à la mode chez les jeunes. Il existe dans les pays anglo-saxons des cafés-tricot, concept innovant où l’on peut faire des rencontres différentes.

“J’ai trouvé que décorer la ville était une très bonne idée et j’ai aimé accrocher mes tricots”, a-t-elle confiée au quotidien britannique Metro. Ce qui est sûr c’est que les créations originales de Grace resteront longtemps gravées dans la mémoire des habitants.

Son interview en anglais :

À lire aussi : Une incroyable œuvre éphémère installée sur une station de métro parisienne

Crédit photo principale : Daily record

Commentaires