PARTAGER

Samsung prépare activement son Galaxy S8, qui devrait fouler le sol du continent européen dans trois mois et quelques jours à peine. Un cliché supposé du smartphone est en prime !

Alors lancé dans une vaste campagne visant à lutter en interne contre les fuites, Samsung doit se mordre les doigts de découvrir ce matin que des images supposées de son prochain haut de gamme sont en libre circulation sur la toile. En effet, il se dit un peu de tout sur le Galaxy S8 du sud-coréen. Tantôt qu’il sortira en deux tailles d’écran mais uniquement avec des bords incurvés, tantôt qu’il sera lancé plus tard que ses prédécesseurs. Ayant déjà tiré en long et en large ces rumeurs dans de précédents billets, nous nous concentrerons ici sur le commentaire de deux informations de dernière minute.

L’une d’elles a été confirmée à demi-mot par le principal concerné, à savoir la date de commercialisation de son Galaxy S8, et l’autre, plus exactement une photo, qui montre les traits supposés du smartphone le plus attendu de cette année. Les amis d’Evan Blass ont encore frappé, les leakers sont rois dans l’industrie du smartphone.

Un design résolument borderless

Samsung à chaque nouvelle itération de son smartphone phare, repousse les limites des écrans sans bords. S’étant essayé dès 2015 à l’exercice des écrans incurvés, le prochain modèle de la gamme des Galaxy devrait encore donner plus de finesse aux flancs, comme le laisse suggérer le premier cliché volé du smartphone, que des internautes chinois se sont amusés à divulguer sur la toile, la semaine dernière. C’est le leaker Slash Leaks, qui a été le premier à nous faire parvenir le cliché, que voici :

Leak du Samsung Galaxy S8

Comme vous pouvez le remarquer, le smartphone est assez massif, on suppose donc qu’il s’agit du fameux modèle de 5,5 ou 6 pouces épouvanté par les bruits de couloir; taille que suggère également le cliché, avec notamment les bandes supérieure et inférieure dont la largeur semble moins importante que sur le S7.

Le smartphone est ici représenté dans sa version Or, et brille de mille feux. Parmi les éléments forts que nous permet de capter le cliché, on remarque de prime abord la suppression des boutons physiques, au nombre de trois, sur la bande inférieure de la façade du smartphone.

En effet, si la plupart des constructeurs ont décidé de faire l’impasse sur les boutons physiques remplacés par ceux de navigation d’Android, Samsung a toujours été attaché à ses trois boutons. Il faut croire que cela c’était avant.

En effet, les trois boutons sont remplacés par le logo de la marque, qui occupait jadis la bande supérieure du massif frontal du smartphone, en-dessous de l’écouteur et des divers capteurs. Aucune information ne permet pour l’instant de dire si ce cliché est réellement celui du Galaxy S8, mais la ressemblance d’avec les modèles précédents, surtout au niveau du form-factor, est très troublante.

Concernant les boutons de navigation supprimés, la firme aurait pu opérer ce choix afin de passer comme ses concurrents aux boutons de l’OS mobile de Google, qu’il est de plus possible de cacher, ce qui explique pourquoi ils ne sont pas visibles dans la capture.

Disponible en boutique dès le mois d’avril 2017

A contrario du Galaxy S7 et son acolyte à bords incurvés qui ont été présentés l’an dernier lors du MWC de Barcelone, le S8 serait selon le site Naver à l’origine de la fuite, dévoilé lors d’un événement spécial organisé à New York, soit fin mars, soit début avril. Si par contre l’événement en question n’a pas de date fixe, le site se montre beaucoup plus précis sur le calendrier de distribution du smartphone, qui devrait retrouver les étals des boutiques dès le 18 avril, soit à peine quelques jours après son officialisation.

Comme si cela ne suffisait pas, le site a même quelques pistes quant au prix de la bête, qui devrait grimper d’environ 15 ou 20%. Cette augmentation tarifaire laisse penser que le smartphone devrait embarquer quelques fonctionnalités révolutionnaires. Il nous tarde de pouvoir mettre la main sur le smartphone.

Comme bien souvent, la prudence est de rigueur avec ce type d’informations, puisque non confirmées (ni infirmées par le principal concerné). Il est donc important de les prendre avec les pincettes de rigueur, en attendant la présentation officielle du prochain monstre sud-coréen.

Commentaires