PARTAGER

Cette arme sophistiquée est capable d’attraper avec précision les drones qui se baladent dans le ciel, grâce à un filet géant propulsé dans les airs !

Tout dernièrement, un drone a frôlé un avion qui s’apprêtait à atterrir à Roissy, pointant du doigt les problèmes de sécurité qu’impliquent les drones dans les airs. Mais un nouvel arrivant pourrait bien venir jouer les policiers: le Skywall 100 est un bazooka un peu spécial puisqu’il est capable de nous protéger de l’invasion des drones, notamment en cas d’intrusion sur une zone à risque ou en cas d’espionnage militaire. Même si le but n’est pas de garantir sa vie privée contre la curiosité de ses voisins, on peut imaginer que le produit sera dérivé plus tard.

Grâce à une cartouche contenant un filet géant, il peut capturer les drones qui survolent nos têtes. Cette dernière technologie est révolutionnaire car elle peut atteindre une cible lointaine (environ une centaine de mètres).

Le fonctionnement du Bazooka et du filet

Le processus de lancement du bazooka est basé sur un système intelligent mis en place par la société OpenWorks Engineering. En effet, l’entreprise a développé un dispositif de tir impressionnant. À l’aide de plusieurs vecteurs, des calculs sont effectués ce qui permet d’adapter la puissance, lors de la propulsion du filet, selon la distance de la cible à atteindre. Son utilisation est très facile, il suffit de le diriger simplement.

Drone, Filet géant, Parachute

Crédit photo: Capture d’écran

Lorsque le drone est touché par le bazooka, il ne chute pas violemment sur le sol, car cela risquerait de l’abîmer, et ce n’est pas le but. Ainsi, pour que le robot effectue une descente en douceur, un parachute est intégré à la cartouche en plus du filet. Ce n’est ni dangereux pour la machine, ni pour les personnes en dessous.

Une efficacité prouvée en vidéo

Le bazooka est doté d’une précision incroyable. Grâce à des lunettes et des capteurs, l’utilisateur touche à tous les coups sa cible. Le drone n’a donc aucune chance face au mécanisme mis en place: du rouge au vert, un point précise à quel moment l’arme est pointée à la perfection sur l’engin.

Le prix de vente n’est pas encore annoncé, mais l’appareil sera disponible d’ici la fin de l’année. D’autres projets sont également en cours, à savoir Skywall 200 (lanceur semi-permanent disposé sur un trépied) et Skywall 300 (lanceur installé de façon permanente comme une tourelle).

Crédit photo principale : Capture d’écran

Commentaires