PARTAGER

La Surface Pro 4 de Microsoft est désormais en vente en France !

Mi-tablette mi-ordinateur, la Surface Pro 4 ne cesse de surprendre sous ses nouvelles coutures. Le nouveau joujou développé et fabriqué par Microsoft a fait il y a quelques jours une apparition plus ou moins remarquée, et le lancement de sa commercialisation sur le territoire français.

Surface Pro 4, que vaut-il sur le papier ?

Contrairement à son prédécesseur, la Surface Pro 4 est bien équipée et n’a pas du tout à pâlir face à la concurrence. En parlant de concurrence on évoque bien évidemment l’iPad Pro qui a été présenté le 11 novembre dernier, mais dont les premiers retours sont assez mitigés.

D’aucuns le trouvant trop cher pour rien, d’autres ne lui trouvant aucune utilité, et le reste étant unanime sur le fait qu’Apple aurait dû mieux optimiser son système mobile pour une telle taille d’écran, car il est vrai qu’iOS est très faible et ne permet pas à la tablette d’user de son réel potentiel.

Bref, la Surface Pro 4 est disponible en 6 versions bâties autour de couples CPU-RAM composés dans les premiers modèles d’un processeur Intel Core M3 associé à 4 Go de mémoire vive, dans les seconds modèles un Intel Core i5 associé à 4 Go ou à 8 Go de Ram et enfin les dernières configurations offrant un processeur Intel Core i7 associé à 16 Go de mémoire RAM.

C’est quasiment 4 fois plus que ce propose l’iPad Pro d’Apple dans sa version la plus performante. Et dire que certains benchmarks lui prescrivent (à l’iPad Pro) des performances proches d’un MacBook Air 2015 on se demande si Apple n’a pas triché dans les données de tests de ses composants.

Surface Pro 4, Microsoft

L’écran de la Surface pas en reste

L’écran est composé d’une dalle de 12,3 pouces soit 0,6 pouces de moins que sa concurrente pommée. Cette dalle tactile est flanquée d’une reconnaissance au stylet et est également pourvue de la technologie PixelSense, qui lui confère un rapport contraste/luminosité hautement saisissant. Il est difficile de faire mieux à l’heure actuelle sur ce type d’appareils.

Par ailleurs vous noterez que la définition finale est de l’ordre de 2736 x 1824 pixels, pour une densité proche de 267 ppp, un ratio de taille/aspect de 3:2 et surtout, 10 points de contact. Voilà l’une des choses qui feront la différence !

Pour gérer une telle machine visuelle, trois configurations de modèles graphiques sont proposés en fonction du type de processeur embarqué. On retrouvera donc une carte Intel HD graphics 515, une i5 Intel HD graphics 520 ou une i7 Intel Iris Graphics.

Une connectique irréprochable

La Surface Pro 4 offre à ses heureux possesseurs de 128 à 1 Tb de mémoire de stockage de type SSD. Du Wi-Fi 802.11ac avec une compatibilité optimisée avec la norme IEEE 802.11a/b/g/n. Naturellement, pour échanger sans vider votre batterie, vous pourrez toujours user du Bluetooth 4.1.

Du côté des ports, les USB sont représentés au nombre de trois, en version 3.0. Vous pourrez également étendre votre téra-octet de données via le port microSD. La gestion de l’audio via un casque passe par le port jack 3,5 mm. Vous trouvez également un Mini DisplayPort si l’envie vous prend de streamer votre écran sur une dalle plus grande via le connecteur DisplayPort-HDMI non fourni.

Et la photo alors ?

Deux capteurs feront votre bonheur, même si cette machine de guerre ne se destine pas vraiment à la photographie… À l’arrière on retrouve 8 millions de pixels, capables de filmer en 1080p et disposant de la fonction autofocus.

À l’avant, pas grand-chose si ce n’est le brillant capteur de 5 millions de pixels. Plutôt bien fourni, il sera amplement suffisant pour les conférences via Skype qui est fourni avec la Surface Pro 4.

Où l’acheter ? Et à quel prix ?

Voilà l’aspect qui fâchera certains avec la Surface Pro 4. En effet, si la tablette/ordinateur est arrivée dans le store de Microsoft France dans la nuit, elle n’est pas donnée.

Pour les six modèles disponibles, vous compterez des tarifs démarrant à 999€ (128 Go / Intel Core m3 – 4 Go de RAM) pour atteindre 2449€ (512 Go / Intel Core i7 – 16 Go de RAM). De plus vous noterez que Microsoft propose une offre de reprise de son ancien appareil (PC, tablette, Mac, Surface) pouvant se monter jusqu’à 450 euros.

Il s’agit peut-être de la claque de l’année, et il faut avouer que Microsoft a réellement mis le paquet pour proposer un produit fini et abouti, alliant compétences fonctionnelles et performances générales. Est-ce la clé du succès pour autant ?

Crédit photos: Microsoft France via Facebook

Commentaires