PARTAGER

À l’aide de synthétiseurs et d’ordinateurs, la Synthwave est un genre musical ayant émergé au milieu des années 2000 qui gagne aujourd’hui les cœurs.

Rappelez-vous de ces groupes des années 80: Depeche Mode, Blondie, Tears for Fears, Talk Talk et pour nous autres français, Indochine. Tout ce petit monde formait un style musical connu sous le nom de New Wave. Un genre fourre-tout regroupant une variété d’artistes et de groupes ayant pour point commun l’usage d’un instrument que l’on pensait fut un temps oublié: le synthétiseur.

Mais depuis quelques années, cet instrument se refait entendre ici ou là, retrouvant de l’intérêt auprès de musiciens qui utilisent également les progrès de l’informatique pour concevoir un nouveau genre musical. Et ce nouveau genre, encore considéré comme underground malgré quelques artistes à succès, a un nom: la Synthwave.

Synthwave, pochettes d'albums

Assortiment de pochettes d’albums de synthwave. Le magenta domine ce genre musical

Aux origines de la Synthwave

Si les sons de la Synthwave remontent évidemment aux années 80 et à la New Wave, c’est cependant grâce à l’essor de la musique électronique durant ces 15 dernières années que ce nouveau genre finira par faire son apparition. Un petit retour dans le passé s’impose donc pour comprendre d’où vient la Synthwave, qu’on appelle aussi parfois “Outrun”.

Tout commence aux débuts des années 2000, alors que la musique électronique commence à progressivement s’imposer avec des groupes et artistes considérés comme des pionniers du genre. Parmi les premiers à se lancer dans la brèche, nous pourrions citer Daft Punk, et leur célébrissime album Discovery. Pourquoi eux demanderiez-vous et cet album en particulier ? Et bien grâce à eux et cet album, il s’agit des débuts de l’usage de sons rétro des années 80. C’est donc à partir de cet instant que l’on peut dire que le phénomène s’enclenche.

Cependant, si les Daft Punk furent en quelque sorte des initiateurs de l’usage de sons rétros, ils n’étaient pas totalement orientés vers les années 80 et l’associaient volontiers à du disco. Il faudra alors attendre quelques années de plus pour que cette première étape soit franchie et laisse place aux premières musiques qu’on pourrait qualifier de “prototypes” de la Synthwave.

C’est alors en 2007 qu’un petit groupe français se fit connaître en réutilisant pleinement les sons des années 80: Justice et leur musique D.A.N.C.E qui fut très populaire. Rapidement, la sortie de leur album Cross – composé de musiques intégrant les sons de synthétiseurs – créa un engouement notable et sera alors l’étape de départ d’une succession d’artistes du même genre cherchant leur voie dans ce nouveau monde musical.

C’est finalement trois ans plus tard qu’un autre artiste français fit son apparition: Kavinsky. Grâce au succès du film Drive, le DJ français se fit connaître, notamment grâce à sa musique Nightcall qui fut intégrée à la bande originale du film. Rapidement, Kavinsky a su profiter du succès de ce road movie et de sa musique pour gagner en popularité et sortir différents EP et finalement un album nommé “Outrun”.

C’est donc à partir de là que la synthwave est enfin née et deviendra un genre à part, ayant ses codes et une identité propre.

L’avatar d’un retour en force des années 80 ? Pas seulement !

Depuis, la synthwave est devenue autonome et dispose d’une fanbase assez large et ce dans plusieurs pays. De nouveaux artistes font leur apparition et apportent une variété musicale jusqu’alors inexplorée. Entre Carpenter Brut, Perturbator, Miami Night 1984 ou Dan Terminus, de nouvelles façons d’exploiter le son des 80’s naissent et permettent au final à chacun d’y trouver son compte.

Ce genre musical n’est cependant pas qu’une simple forme de nostalgie d’une époque révolue. S’il en reprend bien sûr les codes visuels et sonores, ce genre innove en exploitant une variété de sons que les synthétiseurs seuls ne pouvaient obtenir. Une évolution obtenue notamment grâce aux progrès informatiques, facilitant l’usage de samples par des logiciels plus accessibles et plus performants que jamais.

Par ailleurs, la musique n’est pas la seule à reprendre les codes de cette époque: des jeux populaires et des films font également leur apparition dans ce registre et participent eux aussi à cette tendance. Reprenant l’esthétique des “nanars” des 80’s ainsi que des premiers jeux vidéo grand public, des jeux récents comme Hotline Miami et des films comme Kung Fury ont connu un succès assez inattendu et témoignent que ce style séduit de plus en plus chez les cinéphiles et gamers.

Il est important de noter aussi que la science-fiction d’époque incarnée par des films tels que Blade Runner ou Total Recall jouent un rôle important dans l’esthétique de la Synthwave ainsi que dans certains jeux rétro-futuristes. À titre d’exemple, Far Cry 3 Blood Dragon adopte ce look en y associant des références en pagaille à d’anciens films et une excellente musique composée par Power Glove.

Il est finalement difficile de ne pas voir ici la construction d’une toute nouvelle communauté artistique hétéroclite, résolument attirée par l’esthétique des années 80 et ses nombreuses facettes tout en étant attachée à la modernité du 21ème siècle. Une communauté qui commence à s’organiser et créant ses premiers festivals comme le Synthzilla dans la région lyonnaise, qui prépare actuellement sa seconde édition prévue cet automne.

Même si la synthwave n’est pas encore à son apogée, elle est néanmoins indiscutablement bien ancrée, tout particulièrement en France et tout laisse penser que ça ne va que continuer. Et tant mieux !

Quelques artistes de Synthwave

Ce qui suit est une liste d’artistes synthwave et les liens vers leurs œuvres:

Kavinsky (Page Soundcloud)
College (Page YouTube)
Perturbator (Page Bandcamp)
Mitch Murder (Site officiel)
Lazerhawk (Page Bandcamp)
Power Glove (Page Soundcloud)
Miami Nights 1984 (Page Soundcloud)
Timecop1983 (Page Bandcamp)
FutureCop (Page Soundcloud)
Trevor Something (Site officiel)
Noir Deco (Page YouTube)
VHS Glitch (Page Bandcamp)
Dynatron (Page Bandcamp)
Com Truise (Site officiel)
Mega Drive (Page Bandcamp)
Daniel Deluxe (Page Soundcloud)
Waveshaper (Page Soundcloud)
Omniplexxx (Page Bandcamp)
Absolute Valentine (Page Bandcamp)

Crédit photo principale : Screenhead

Commentaires