PARTAGER

L’application de messagerie instantanée Telegram engrange les utilisateurs orphelins après le blocage de WhatsApp au Brésil.

Le Brésil bloque WhatsApp à nouveau, laissant plus de 100 millions d’utilisateurs temporairement orphelins de leur application de chat préférée. Mais le malheur pour l’application appartenant à Facebook est une aubaine pour l’un de ses concurrents directs dans ce pays.

Telegram, une autre application de messagerie, rapporte dans un tweet que “Les réseaux brésiliens ne peuvent pas recevoir les SMS que nous envoyons à cause de la demande incroyable.” Ses SMS sont nécessaire pour valider la création d’un compte. “Nous ne pouvons rien faire pour le moment”. Telegram affirme avoir reçu plus de 1 million de nouveaux utilisateurs à la suite de l’interdiction WhatsApp.

Une application encore plus sécurisée

Un juge a ordonné aux opérateurs mobiles du pays d’entraver l’utilisation de l’application WhatsApp pour 72 heures après que Facebook soit allé à l’encontre des autorités brésiliennes, qui indiquent que la compagnie n’a pas fourni les données demandées dans le cadre d’une enquête criminelle. WhatsApp a activé le chiffrement de bout en bout par défaut pour l’ensemble de son milliard d’utilisateurs le mois dernier, assurant qu’il ne pouvait pas extraire des données de certains utilisateurs, même s’il était légalement obligé de le faire.

Les utilisateurs de WhatsApp au Brésil se tournant vers Telegram trouveront un ensemble de fonctionnalités préservant encore plus la confidentialité de leurs données. Depuis son lancement, l’application de chat a mis l’accent sur la vie privée, avec notamment la possibilité d’envoyer des messages “secrets” qui se suppriment après une certaine période de temps. Ces messages ne sont pas stockés sur les serveurs de Telegram, selon le service de chat, donc une fois qu’ils sont supprimés, ils ne sont pas récupérables.

Seconde fois que Telegram profite du malheur de WhatsApp

C’est la seconde fois que Telegram signale une forte augmentation du nombre d’utilisateurs au Brésil. Selon l’application, 5,7 millions de nouveaux utilisateurs ont rejoint son service en Décembre 2015, lorsque WhatsApp a été interdit dans le pays. En tout, l’interdiction de WhatsApp au Brésil aura permis à Telegram d’acquérir dans ses rangs 7 millions de nouveaux utilisateurs en quatre mois, s’ajoutant aux 100 millions d’utilisateurs dans le monde qui utilisent l’application.

WhatsApp reste N°1

Malgré les interdictions, WhatsApp conserve une position dominante au Brésil. Quelque 90% des appareils Android au Brésil ont WhatsApp installé, et les Brésiliens passent en moyenne environ une heure par jour sur l’application, selon la société de collecte de données SimilarWeb. C’est quatre fois plus longtemps que ce que les Brésiliens ont passés sur Facebook Messenger, l’autre application de chat la plus populaire dans le pays.

Telegram reste à une lointaine troisième place, derrière les deux applications de chat appartenant à Facebook, selon un sondage mené par Mobile Time au Brésil. Dans ce sondage, quelque 18% des utilisateurs de smartphones au Brésil utilisaient Telegram mensuellement. Facebook Messenger avait environ quatre fois plus d’utilisateurs (81,8%), tandis que WhatsApp comptait près de cinq fois ce chiffre (96,2%).

Commentaires