PARTAGER

Notre test du U-Jays, le casque supra-auriculaire dernier cri du géant suédois Jays, spécialiste du casque et d’écouteurs audio !

Le spécialiste suédois du casque et d’écouteurs audio, Jays, s’est depuis quelques années imposé sur le marché des écouteurs intra et supra-auriculaires. Remarqué dans les années 2000 pour la qualité des finitions et la pertinence du son délivré par ses casques, le géant de Stockholm se lance de nouveau dans un marché concurrentiel dominé par les fabricants chinois. Au cours de nos précédentes incursions dans le monde des casques audio et des écouteurs intra-auriculaires, alors que Jays pointait à peine le bout de son nez, nous avons eu la surprise lors d’un test anodin, de tomber sur un modèle de casque supra-auriculaire fraîchement sorti des ateliers du scandinave, le U-Jays, qui nous ont laissé une impression des plus positives.

Dans le souci de partager avec vous les réelles capacités du U-Jays, nous avons réalisé une batterie de tests, aussi bien de robustesse que d’écoute musicale, qui vous permettront de vous faire une idée du supra-auriculaire de Jays.

Test du casque audio u-Jays

U-Jays, esthétique et robustesse au programme

Depuis son lancement il y a maintenant une décennie, Jays est une marque qui a principalement basé l’argumentaire de vente de ses produits sur le design, et la qualité des services rendus. Ce n’est pas le U-Jays qui dérogera à la règle, puisque le casque propose des attraits physiques dignes des plus grands, voire plus.

En effet, en sortant le casque supra-auriculaire de son emballage, on est d’abord marqué, puis frappé et surpris, par sa relative légèreté; le casque supra-auriculaire ne fait que 224 grammes. C’est un plus pour les mélomanes passant des heures durant, leurs chansons préférées dans le casque, adieu cette sensation de chauffe aux oreilles une fois leur casque retiré.

Comme à son habitude, le suédois marque une fois de plus les esprits en proposant des coloris épurés, noir ou blanc mat décliné avec les parties métalliques champagne ou noir pour le premier et champagne ou argent pour le second. Simple élément faisant référence à la marque, le logo “Jays” frappé sur l’une et l’autre des oreillettes.

Suédois oblige, le casque propose un assortiment conséquent de matériaux nobles. Allant de l’acier pour l’arceau, la silicone au toucher peau de pêche pour les finitions de l’arceau, du plastique renforcé pour les rondelles et pour son prix relativement contenu, vous avez droit à de la mousse à mémoire de forme au niveau des rondelles d’écoute. Les coussinets sont d’ailleurs échangeables et vendus dans la partie accessoires en cas d’usure. C’est un plus.

Zoom sur les spécifications et caractéristiques

Un bref tour du propriétaire s’impose, histoire d’en apprendre davantage sur le casque et les composants ou technologies qu’il embarque. Ainsi, le casque est doté de haut-parleurs 40 mm dynamiques dont la sensibilité efficace culmine à 100 dB et à une fréquence de 1kHz. À noter que ces haut-parleurs disposent de membranes en soie confectionnées au Japon, et son logés dans des écouteurs capables de pivoter à 180 degrés. Le casque n’est cependant pas pliable, attention donc à ne pas trop forcer.

Test du casque audio u-Jays

Ces haut-parleurs délivrent par ailleurs une impédance de 32 Ohm et le microphone jouit d’une technologie de captation sonore et de réduction de bruit ambiant de type MEMS. Vous comprendrez là que le U-Jays est tout à fait utilisable sur un smartphone (compatible Android et iOS) comme accessoire de remplacement pour votre kit mains libres, mais également sur un ordinateur pour écouter de la musique ou effectuer vos séances de visioconférence.

Doté en plus d’un connecteur jack 3.5 mm, le casque est livré avec un câble de 135 cm. Pas de panique donc pour les amateurs de bureaux larges.

Des basses généreuses, la touche Jays

Passé le tour du propriétaire, que vaut réellement le U-Jays côté son ? Beaucoup pensent à tort ou à raison qu’il faut nécessairement débourser des milliers d’euros pour s’offrir un casque capable de restituer fidèlement le son, tel qu’il a été conçu en studio. Avec le U-Jays, vous serez bien contraint de réviser votre copie.

Test du casque audio u-Jays

Difficile de faire mieux dans sa catégorie tarifaire, le casque ne fait que quelques centaines d’euros. Délivrant un son de velours, le casque caresse l’oreille de basses profondes et généreuses, vives à souhait et ce, sans modification aucune du spectre ou de la mosaïque sonore de la piste écoutée.

Cependant, ne pensez pas que le U-Jays flanque systématiquement les corrections sonores à toutes les pistes jouées, seules celles le méritant (car mal encodées par exemple, ou mal enregistrées) y ont droit.

Toujours sur le plan sonore, nous avons remarqué deux autres points forts sur ce supra-auriculaire. En effet, les médiums sont d’une qualité irréprochable, en somme assez neutres. Tandis que les aigus apportent un souffle très frais mais non criant, à l’ensemble de la piste sonore. Dans l’absolu, le casque est très fidèle et propose du son pur, vivant et clair, sans réelle distorsion ou modification, ce que nous avons assez apprécié.

Test du casque audio u-Jays

Cependant, comme toute conception humaine, le U-Jays est également pourvu de tares, selon le type musical que vous y écoutez. Par exemple, ne vous essayez pas à écouter du Gainsbourg, dont la voix assez grave, peut parfois être source de maux de tête, mais là, il faut bien préciser que l’écoute se faisait à un volume relativement élevé.

En somme, nous vous recommandons le U-Jays, qui selon nous, est l’un des meilleurs casques supra-auriculaires du marché, pour un prix contenu et relativement abordable. A ce propos, combien coûte-t-il ?

Où acheter le U-Jays et à quel prix ?

U-Jays, 119€ sur Jaysheadphones ou à 99€ sur Amazon. Disponible en noir, noir et or, blanc et gris, et blanc et or.

Conclusion

Commentaires