PARTAGER

Viré de son boulot pour avoir échangé des messages privés avec sa fiancée durant les heures de travail… Une histoire banale de plus en plus fréquente.

Nous imaginons déjà les regards effarés de nos lecteurs à la vue de ce titre, mais c’est purement vrai. WhatsApp ou Yahoo! Messenger sont susceptibles de vous faire perdre votre emploi. C’est l’amère expérience qu’a vécu Bogdan Mihai Barbulescu, un ingénieur roumain, qui a été licencié pour “faute grave”, pris sur le fait en train d’envoyer sur son lieu de travail, des messages privés à sa fiancée. Si ce cas est par ailleurs assez marginal, nous n’oublions point ces divorces proclamés suite à des preuves recueillies sur Facebook.

Ça ne rigole pas en Grande-Bretagne

En effet, l’intrigue se déroule au Royaume-Uni, alors que l’ingénieur roumain a été congédié pour faute grave, alors qu’il ne faisait qu’envoyer quelques messages privés à sa dulcinée, alors qu’il était encore au bureau en utilisant le smartphone qu’on lui avait donné dans le cadre de ses fonctions. S’il ne décolère pas jusqu’à présent, Mihai est dans le tort, et même la loi ne peut rien pour lui désormais. Explications.

Dans le cadre de vos fonctions, tout l’équipement qui vous est remis par votre employeur est sa propriété, et les données s’y trouvant ou étant échangées sur celui-ci, et les informations et contenus ou les messages aussi bien vocaux que textuels reçus doivent impérativement selon les lois en vigueur dans les pays de l’UE, être en relation avec votre travail et rien que votre travail.

Pour les échanges privés, s’ils ne sont point interdits sur les lieux de travail, ils doivent être effectués avec votre terminal personnel. Malgré le fait que le jeune ingénieur ait lancé une action en justice pour faire valoir ses droits auprès de son ancien employeur, l’issue risque de lui être défavorable.

De plus, les statuts de l’entreprise, indiquent clairement que les sites tels que Facebook, et l’utilisation des applications telles que WhatsApp ou Yahoo! Messenger est interdite au sein de ses locaux, et l’entreprise n’a guère apprécié que le jeune ingénieur communique via Yahoo! Messenger avec sa compagne, durant ses heures de travail, d’autant plus qu’elle est depuis peu au cœur d’un vaste projet d’envergure demandant promptitude et concentration au bureau, de la part de ses employés.

Crédit photo principale : Capture d’écran YouTube

Commentaires