PARTAGER

Quand Microsoft cherche à bousculer ses habitudes tout en gardant les bonnes recettes

C’est l’événement informatique de l’année 2015 : la sortie prévue pour cet automne de Windows 10, le nouveau système d’exploitation – pour les connaisseurs, on dira OS – propulsé par Microsoft. Comme son prédécesseur, il sera destiné aussi bien aux ordinateurs qu’aux tablettes et smartphones qui seront vendus ces prochaines années. Mais qu’apporte de neuf ce nouvel OS ? C’est ce que nous allons voir ensemble et cela semble prometteur.

Un hybride entre Windows 7 et Windows 8.1

C’est la principale particularité de ce nouvel OS : combiner les qualités des deux précédents pour en former un nouveau. Pourquoi ne pas appeler cette nouvelle mouture Windows 9 ? Tout simplement parce qu’elle est déjà associée aux versions 95 et 98, ce qui aurait posé quelques problèmes pour Microsoft. Mais passons.

Cette combinaison aura deux conséquences particulières. D’abord, Microsoft remettra au goût du jour les anciennes recettes qui ont fait le succès de Windows, avec le retour d’un menu Démarrer à l’esthétique revue et corrigée pour qu’il soit conforme avec celui de Windows 8. C’est là un soulagement pour ceux qui préférait l’existence de ce menu fort utile pour les ordinateurs.

Mais si ce menu sera un peu “à l’ancienne”, il intégrera également un ensemble de tuiles fort pratiques et propres à Windows 8, afin de familiariser l’utilisateur aux deux fonctionnalités. Cependant, pour les tablettes et smartphones, rien ne changera vraiment ici.

Un lecteur Windows Media amélioré, des jeux Xbox et la fin d’Internet Explorer

Voilà quelques améliorations qui raviront beaucoup d’entre nous, tant Microsoft avait du retard par rapport à ses concurrents dans certains domaines.

D’abord, le lecteur Windows Media supportera de nouveaux formats. Et ce n’est pas un mal, car parmi les formats qui seront lisibles, il existe notamment le MKV, format numérique très prisé pour créer des vidéos avec une qualité optimale, capable de supporter les hautes et très hautes définitions. L’autre évolution notable sera la capacité à supporter les fichiers audio en FLAC, de bien meilleure qualité que le MP3.

Ensuite, il sera possible de jouer en streaming aux jeux Xbox sur l’ensemble des appareils ayant Windows 10. C’était là une promesse majeure faite par la firme américaine. Ainsi, les joueurs de Fable ou de Forza Horizon 2 pourront jouer aussi bien sur une console que sur une tablette ou sur un PC, via un réseau local. Reste encore à savoir quels jeux pourront profiter de ce changement. A noter que Steam sera également intégré à Windows 10, ce qui ravira les utilisateurs de la plate-forme la plus célèbre de distribution de jeux vidéo.

Enfin, et c’était attendu, Internet Explorer prendra fin ! Alors que le marché des navigateurs web est largement dominé par Firefox et Google Chrome, Microsoft veut changer de formule dans l’espoir de regagner des parts de marché. Bien que le moteur de recherche Bing restera prioritaire, ce nouveau navigateur, nommé Spartan (ce n’est qu’un nom provisoire, en hommage au héros de la licence Halo), reste pour le moins mystérieux. Attendons de voir quels changements seront faits par rapport à son ancêtre qu’est Internet Explorer, fêtant ses vingt ans cette année.

Qui profitera finalement de cette nouvelle version ?

C’est la plus grosse surprise créée par Microsoft : Windows 10 sera disponible gratuitement à tout possesseur d’un ordinateur sous Windows 7 ou 8 ainsi qu’aux détenteurs de Windows Mobile 8. Plus surprenant encore, la version sera également gratuite pour ceux qui ont piraté les précédentes versions.

Microsoft fait-il preuve de générosité ? Pas si sûr. La stratégie consiste plutôt à viser des régions où les copies illégales sont légions, telle que la Chine. Une fois la version légitime obtenue qui sera gratuite, l’objectif est de fidéliser au maximum les utilisateurs pour mieux les pousser à acquérir une version Premium qui offre, moyennant finance, des fonctionnalités supplémentaires.

Est-ce que cette stratégie va réussir ? Rien n’est sûr. Il faudra attendre automne 2015 pour profiter de ce nouveau OS, les versions actuelles n’étant réservées qu’aux abonnés du programme Windows Insider.

Sources : Phonandroid, le Huffington Post, CNET. Crédit photo principale : Forbes

Commentaires