PARTAGER

Trois ans après l’ouverture de l’école 42 à Paris, le patron emblématique de Free va ouvrir une école d’informatique en Californie, une révolution !


Le nouveau projet de Xavier Niel est une université ambitieuse destinée aux geeks souhaitant apprendre le code, implantée dans la Silicon Valley et appelée “42”, en référence au Guide du voyageur galactique, de Douglas Adams. Mais cette école n’a rien de commun aux autres universités du coin. 42 est gratuite, et propose un cursus de 3 à 5 ans à des étudiants de 18 à 30 ans sélectionnés non pas sur leurs diplômes, mais à l’issue d’un stage intensif de préselection. Le fondateur de Free veut sensibiliser 10.000 étudiants au cours des 5 prochaines années.

L’école 42, vous en avez déjà entendu parler. Xavier Niel a déjà ouvert une école d’informatique en France en 2013, et 2500 étudiants apprennent déjà à coder en ce moment même à Paris. Mais qu’est-ce qui fait de 42 une école différente ?

Une école gratuite

Tout d’abord, on l’a dit, elle est gratuite. Xavier Niel investit 100 millions de dollars aux États-Unis pour créer cette nouvelle école. Et elle démarre avec un campus flambant neuf de 200.000 mètres carrés à Fremont, ouvert 24/7 avec des milliers d’iMacs à disposition.

On oublie les diplômes

Ensuite, l’école 42 accueille tous les élèves entre 18 et 30 ans. Après avoir rempli votre demande en ligne, le véritable défi commence. L’équipe de 42 a créé une version informatique d’Hunger Games. Ils appellent cela “La Piscine” parce qu’ils veulent voir si vous pouvez nager en plongeant dans ce stage intensif de présélection ouvrant les portes de 42. Vous et des milliers d’autres étudiants face aux mêmes challenges de codage et de logique.

Vous avez seulement 4 semaines, et vous pouvez coder du lundi au dimanche, jour et nuit. Après ces 4 semaines incroyablement intenses, les meilleurs étudiants arrivent à étudier à l’école 42.

Xavier Niel, école 42

Thierry Mandon lors d’une visite de l’école 42 dirigée par Xavier Niel. Crédit photo: Flickr – Enseignement supérieur et Recherche

Pas de professeurs

Dernièrement, 42 n’a rien à voir avec une université classique. Les étudiants sont censés apprendre un ensemble de compétences en 3 à 5 ans, mais l’école se base sur l’apprentissage en peer-to-peer, c’est à dire qu’il n’y a pas d’enseignants au sens strict. Aucun cours n’est dispensé dans
l’enceinte de l’école. Dans l’école 42 de Paris, pour former les étudiants, le personnel comprend seulement une trentaine de membres, principalement dédiés à la conception des activités pédagogiques et à l’entretien du système informatique. L’école utilise également les principes de gamification, méthode consistant à transposer les mécanismes du jeu dans d’autres contextes. L’élève est invité à développer ses différentes compétences informatiques et humaines au moyen de quêtes pour acquérir un certain niveau et accéder à des titres honorifiques inspirés des grades se référant à la science-fiction.

Campus école 42 dans Sillicon Valley

Il n’est pas nécessaire de passer beaucoup de temps devant un ordinateur. Les candidatures commencent dès maintenant et les premiers étudiants commenceront à étudier en Novembre 2016.

Si cette école semble relever de l’impossible, c’est bien une réalité. Lorsque le président François Hollande a visité l’école 42 à Paris en compagnie de Xavier Niel, il y avait des étudiants qui dormaient sur le sol dans le couloir:

42, “l’école du futur”

À noter également que 42 a publié une vidéo de lancement sur YouTube. Elle présente de nombreuses personnalités du milieu “technologique” faisant l’éloge de l’école, tels que Evan Spiegel (Snapchat), David Marcus (Facebook), Jack Dorsey (Twitter), etc. Comme d’habitude, Xavier Niel reste dans l’ombre et on ne le voit nulle part dans cette vidéo.

Dans cette vidéo, le fondateur de l’application Periscope, Keyvon Beykpour, se rappelle de son passage à l’école 42 à Paris “Quand je me suis promené dans 42 à Paris, j’ai eu envie de pouvoir passer mon temps dans ce bâtiment, à apprendre.”

Celle que l’on entend être désignée comme “l’école du futur” a de quoi bousculer les codes outre-Atlantique. En effet, un diplôme de l’enseignement supérieur aux Etats-Unis coûte entre 11.000 et 42.000 dollars par an à chaque étudiant.

Crédit photo principale : Flickr – Enseignement supérieur et Recherche

Commentaires