PARTAGER

Western un jour, western toujours !

Le western est une branche du cinéma très populaire, et ce depuis les premiers émois du cinéma américain. Les générations suivantes continuèrent d’utiliser l’Ouest sauvage comme un arrière-plan afin d’explorer et de sensibiliser les gens sur des problèmes sociaux liés à leurs époques respectives. Ainsi beaucoup de films, parmi les premiers muets du début du XXème siècle, étaient déjà en apparence des westerns, le plus célèbre restant Le Vol du Grand Rapide (The Great Train Robbery) de 1903. Dans les années 1920, le genre se popularisa, soutenu par les premières superstars hollywoodiennes telles que Tom Mix ou encore William S. Hart. Cette mise au point historique étant faite, Toolito vous propose aujourd’hui de vous (re)plonger dans un genre fondateur du 7ème art, et de profiter de notre sélection des 30 plus beaux westerns.

Le Train Sifflera Trois Fois, 1952 (High Noon)

Réalisé par Fred Zinnemann
Avec Gary Cooper, Grace Kelly, Thomas Mitchell
High Noon
Le film traite du fait d’être déchiré entre le devoir et l’amour, de faire ce en quoi nous croyons, surtout quand tout le monde vous abandonne. La tension grimpe au fur et à mesure que le film avance, jusqu’au mano a mano final, la quintessence du western.

La Chevauchée Fantastique, 1939 (Stagecoach)

Réalisé par John Ford
Avec John Wayne, Claire Trevor, John Carradine
Stagecoach
La Chevauchée est fantastique à plus d’un titre : déjà car il fera de John Wayne une star pour les décennies à venir et aussi car ce film définit les standards pour les westerns qui suivirent. Filmé en 1939, il fait toujours aussi actuel et engagé qu’à l’époque.

La Prisonnière du Désert, 1956 (The Searchers)

Réalisé par John Ford
Avec John Wayne, Jeffrey Hunters, Natalie Wood
The Searchers
John Ford encore, John Wayne toujours, pour ce qui reste sa performance d’acteur la plus intense à ce jour, sombre et vengeur comme jamais. Malgré l’ambiguïté plus que contestable sur la rivalité cow-boy vs indiens, le film traite de la complexité du conflit sur fond de racisme et de vengeance.

Lonesome Dove, 1989

Réalisé par Simon Wincer
Avec Robert Duvall, Tommy Lee Jones, Danny Glover
Lonesome Dove
Ce n’est pas vraiment un film, plutôt une mini-série, mais peu importe, Lonesome Dove est un western que nous devrions tous avoir vu au moins une fois. Les thèmes de l’amitié, du regret et de l’amour résonneront en vous, les scènes d’actions n’étant que la cerise sur le gâteau.

Impitoyable, 1992 (Unforgiven)

Réalisé par Clint Eastwood
Avec Clint Eastwood, Gene Hackman, Morgan Freeman
Unforgiven
Le cinéma glorifie souvent le Grand Ouest, une époque où les Bons étaient tout de blanc vêtus tandis que les Méchants s’encanaillaient de noir. Impitoyable met en lumière les aspects violents et sombres de la vie à la frontière américaine, dans un western qui se détache des films à papa.

L’Homme des Vallées Perdues, 1953 (Shane)

Réalisé par George Stevens
Avec Alan Ladd, Jean Arthur, Van Heflin
Shane
Ce western est particulièrement touchant, notamment dans sa façon de montrer les rapports et la relation entre Shane et sa famille adoptive. Il lutte constamment pour éviter d’être traîner dans un conflit, conflit qu’il embrassera pour défendre ce qui lui est cher.

Butch Cassidy et le Kid, 1969 (Butch Cassidy and the Sundance Kid)

Réalisé par George Roy Hill
Avec Paul Newman, Robert Redford, Katherine Ross
Butch Cassidy and The Sundance Kid
Un classique du genre basé approximativement sur des faits réels, ce film relate les aventures de deux copains qui tentent de changer le monde. Le plus drôle dans tout cela est que vous aurez oublié à la fin que ces deux gars sont des criminels, la magie du cinéma.

Les Sept Mercenaires, 1960 (The Magnificent Seven)

Réalisé par John Sturges
Avec Yul Brynner, Steve McQueen, Charles Bronson
The Magnificent Seven
Inspiré par le film culte japonais Les Sept Samouraïs, le film suit une groupe de sept gâchettes folles se réunissant pour défendre un village mexicain opprimé. Tout y est : superbe histoire, casting à couper le souffle, l’une des plus grandes réussites commerciales du genre.

La Rivière Rouge, 1948 (Red River)

Réalisé par Howard Hawks et Arthur Rosson
Avec John Wayne, Montgomery Clift, Walter Brennan
Red River
Qu’arrive t-il lorsque un homme est dévoré par ses obsession ? La réponse est dans le film, et c’est le personnage de John Wayne, à la fois rude et déterminé qui vous la fournira. La Rivière Rouge est une fresque brutale, à voir et à revoir.

Le Bon, la Brute et le Truand, 1966 (The Good, the Bad and the Ugly)

Réalisé par Sergio Leone
Avec Clint Eastwood, Lee Van Cleef, Eli Wallach
The Good, the Bad and the Ugly
Petit dernier de la trilogie de Sergio Leone, le film se suffit à lui-même. Car vous ne l’avez peut-être pas vu, mais il est certain que vous connaissez déjà quelque chose : la musique légendaire ou des images de Clint avec ce poncho et ce cigare si caractéristiques. Aucune déception possible.