fbpx
Accueil Actualités Geek Jeux Vidéo Pokémon Go aurait généré 200 millions de dollars en un mois

Pokémon Go aurait généré 200 millions de dollars en un mois

0
191
Pokémon Go, Poképièces

La fulgurante ascension du jeu phénomène du moment se poursuit, Pokémon Go aurait déjà rapporté quelques millions de dollars à son concepteur.

Pokémon Go a été officialisé le 7 juillet dernier et le jeu a mis trois semaines à débarquer sur le territoire français. Très vite devenu incontournable pour les nostalgiques de ces petites bêtes de poches, le jeu est à l’origine depuis lors de nombreuses actualités insolites. Si en Nouvelle-Zélande un homme a décidé de quitter son boulot pour y jouer à temps plein, à l’opposé, aux USA ce sont des cadavres qui sont découverts par les joueurs lors de leurs parties de chasse. Le jeu est tellement réputé qu’un penchant russe (où vous pourrez attraper des personnages russes célèbres) lui a même déjà été porté.

Outre ces insolites, le business marche plutôt bien, avec les micro-transactions qui rapportent quand même pas mal de sous à Niantic Labs et Nintendo les co-développeurs du jeu. En un mois d’existence, Pokémon Go aurait déjà rapporté 200 millions de dollars à ses concepteurs.

À lire aussi : Comment Pokémon Go dynamise l’économie locale

Des chiffres en phase avec le taux d’adoption du jeu

En moins d’un mois, ce sont plus de 75 millions de téléchargements sur les différentes plateformes compatibles que Pokémon Go a enregistré. Le jeu se positionne en termes de membres et d’installations, devant Tinder par exemple. Fort de cette délégation de potentiels payeurs, le jeu jouit d’un excellent taux de pénétration, qui s’amplifie avec le temps, et à mesure qu’il est rendu disponible dans de nouveaux pays.

Selon l’outil Store Intelligence du cabinet d’analyses Sensor Power, Pokémon Go aurait déjà rapporté plus de 200 millions de dollars, soit 180,4 millions d’euros, à Niantic Labs, qui l’a co-développé. De ce fait, le jeu générerai quelques 6,6 millions de dollars par jour, c’est tout bonnement impressionnant. À titre de comparaison, le jeu se classe devant Clash Royale ou Candy Crush, qui ont respectivement enregistré sur la même période suivant leurs lancements 125 millions et 25 millions de dollars.

D’où provient l’argent, qui sont les bons payeurs ?

Il est important de noter que Pokémon Go, aussi bien sur Android que sur iOS, est un jeu gratuit. Du coup, les revenus générés ne proviennent pas du tout de son téléchargement, mais plutôt des transactions effectuées en son sein. En effet, vous vous souvenez sans doute de ces micro-transactions dont nous vous parlions et qui permettaient d’acheter ceci ou cela (notamment des bonbons) dans le jeu ? Ce sont elles qui offrent ce puits à billets verts à Niantic.

Bien que ses revenus moyens par joueur soit l’un des plus faibles du marché des jeux mobiles, Pokémon Go réussit à s’en sortir devant des poids lourds tels que le jeu de stratégie “Game of War”, sur lequel les joueurs déboursent environ 550 dollars par an, ou Candy Crush, où les joueurs sont à même de lâcher 61,49$ par an très exactement. De plus, ces résultats sont à relativiser, car pour une fois ce n’est pas l’Europe qui tire la charrette. Pour dénicher les bons payeurs, il faut prendre un avion pour Tokyo, puisque ce sont les japonais qui, suite au lancement du jeu le 25 juillet dernier, ont dopé les revenus mondiaux du jeu. C’est en tout cas ce qui ressort principalement du rapport de Sensor Power.

La répartition des gains

Certes Niantic peut se frotter les mains grâce au succès de son jeu, mais le studio ne recevra hélas pas la totalité de la somme. En effet, Google y détient déjà des parts, et une proportion de ces 200 millions de dollars sera donc reversée aux investisseurs. De plus, comme vous le savez, Pokémon Go se télécharge sur l’App Store et le Google PlayStore, et l’une des clauses de ces stores applicatifs stipule que 30% des bénéfices générés par les applications seront reversés à Apple et Google.

Cependant, c’est tout de même un beau succès qui se dessine pour le jeu, et pour maintenir cette cadence infernale, Niantic devra rivaliser de prouesse pour proposer toujours plus de fonctionnalités nouvelles, dont le but pourrait bien être de pousser les joueurs à dépenser toujours plus au sein de son jeu.

Les perspectives de croissance

Si Pokémon est déjà officiellement disponible dans la quasi totalité des pays d’Europe et d’Amérique du Nord ou d’Asie du sud, il est important cependant de noter que deux sous-continents ne l’ont pas encore accueilli, l’Inde dont la population est estimée à 1,252 milliard et la Chine, à 1,357 milliard.

Si le pays des Maharaja n’est pas totalement fourni en connexion haut-débit nécessaire pour attraper ses petits monstres de poche, la Chine par contre jouit d’une excellente connectivité, et d’une population majoritairement jeune.

Du coup, il ne serait pas du tout anodin de voir la machine à cash de Niantic pondre toujours plus de devises, comme le démontre d’ailleurs la courbe de revenus du jeu, qui ne cesse d’accélérer. Ces 200 millions de dollars de revenus ne sont donc en fait qu’introductifs.

Ne ratez plus les news tech importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici