Et si Apple finissait enfin par réduire les tarifs de ses smartphones ? En tous cas, un très sérieux leaker et analyste y croit, il en est même convaincu !

Les iPhone sont d’excellents smartphones, même si cette année ils se sont fait laminer par Samsung et son escadron galactique. S’ils sont bons, très bons, les iPhone sont aussi chers, très chers. En effet, pour certains modèles du modèle 7 Plus présenté en septembre dernier, notamment celui en couleur “Noir de jais”, se retrouvent commercialisés à plus de 1000 €, soit plus que le SMIC espagnol, portugais et même grec ou italien. Comment expliquer cette politique tarifaire ? Apple ne jure que par les qualités de ses appareils, et se complaît toujours à rappeler que bien au-delà du matériel, c’est le service et l’expérience Apple que la firme de Cupertino vend.

Sauf qu’il y a un “mais”, en ce que depuis 2015, les ventes d’iPhone sont en chute libre. Et même si le modèle 7 très attendu est plutôt bien accueilli et ses ventes se comptent en millions, il demeure que les performances commerciales d’antan de la Pomme ne sont plus au rendez-vous. À tel point qu’Apple réfléchit sérieusement à une baisse de ses tarifs pour 2017 et l’introduction de l’iPhone 8.

10 ans de l’iPhone, une baisse de prix en vue

Chaque nouvelle génération d’iPhone introduit une hausse de 50 à 100 € sur les tarifs des smartphones de la Pomme. Apple a un tel prestige que même des modèles de ses smartphones lancés en 2013, se négocient toujours aujourd’hui au prix fort. Cette évolution tarifaire pointée du doigt depuis des années, pourrait bien être révisée en 2017, année célébrant par la même occasion le 10ème anniversaire du smartphone à l’effigie de la Pomme, lancé en 2007 par le regretté Steve Jobs. Outre le nombre conséquent de fonctionnalités nouvelles et le design inédit attendu sur le huitième du nom, l’iPhone 2017 devrait également introduire une forte régression des tarifs.

Multipliez pour baisser les tarifs

Selon les premières indiscrétions concernant l’iPhone 2017 ou 8 si tel est finalement son nom, on devrait avoir droit non plus à deux, mais trois smartphones. Ils se répartiraient ainsi le marché comme suit, un iPhone entrée de gamme doté d’un écran LCD de 4,7 pouces, un iPhone milieu de gamme doté d’un écran LCD de plus grande taille, soit 5,5 pouces, et un iPhone haut de gamme, embarquant les codes initiés par le 7 Plus, à savoir le double-capteur photo (entre autres) disposant d’un écran OLED de taille inconnue.

De plus, comme si cela ne suffisait pas, Apple aurait recours à une segmentation des assembleurs, et confierait la confection de ses modèles entrée et milieu de gamme à Pegatron, tandis que l’essentiel des modèles haut de gamme du huitième du nom, seraient confiés à son assembleur ancestral, Foxconn. Ce qui va à l’encontre des vœux de Donald Trump, qui souhaiterai (voudrait obliger) qu’Apple relocalise la production de ses iPhone sur le sol américain.

Une valeur sûre à l’origine de la rumeur

Comme d’accoutumée, on retrouve un certain Ming-Chi Kuo au pied du moulin à rumeur. Le très réputé analyste du cabinet KGI Securities estime qu’Apple devrait profiter en 2017, de l’introduction de ce nouveau modèle à écran OLED, pour réduire les tarifs des autres modèles. Il poursuit en affirmant que cette baisse tarifaire n’aurait qu’un faible impact sur les volumes de ventes, puisque le nouveau modèle serait celui le plus produit (50 à 55%) par Apple, au détriment des modèles 8 et 8 Plus au format LCD (30 à 35% des smartphones produits l’an prochain).

Ne ratez plus les news tech importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici