PARTAGER

Petit paradis fiscal pour certains, lieu de vacances incontournable pour d’autres, Malte est aussi en Europe une terre de prédilection pour les crypto-monnaies. Récemment, cette petite île de Méditerranée s’est distinguée en étant le théâtre de l’inauguration d’un distributeur d’achat et de vente de crypto-devises, le tout avec force simplicité… et en toute sécurité. Voilà encore un exemple de la manière dont la technologie peut transformer notre vie quotidienne !

Vers la banalisation des devises virtuelles

Dans l’univers crypto-monétaire francophone, le site BitcoinMatin.fr s’avère être une référence pour connaître au jour le jour les informations les plus fraîches concernant le marché des crypto-monnaies. On y trouve des analyses de fond aussi bien que des faits divers, lesquels influencent plus ou moins directement par leur nombre, leur répétition ou leur importance le cours des valeurs virtuelles.

Une nouvelle favorable nous vient cet été de la zone euro, grâce à l’île de Malte qui se montre très accueillante vis-à-vis des crypto-monnaies, ce qui n’est pourtant pas le cas de tous les États membres de l’Union européenne. Quoi qu’il en soit, une start-up locale répondant au nom de Moon Zebra vient d’y ouvrir le premier distributeur réversible du pays entièrement consacré aux crypto-devises, façon ATM (pour Automated Teller Machine, c’est-à-dire « guichet automatique bancaire »). Grâce à cette technologie nouvelle, il est désormais plus facile que jamais pour les Maltais d’acheter ou de vendre leurs actifs cryptographiques en un rien de temps. C’est un pas de plus en faveur de la démocratisation de la révolution crypto-monétaire.

Un nouveau pas en faveur des crypto-monnaies

L’économie maltaise n’en est pas à son coup d’essai en matière – si l’on peut dire ! – cryptographique. En effet, les habitants de l’île pouvaient déjà depuis un bon moment acheter du Litecoin et du Bitcoin via deux distributeurs spécialisés. La nouveauté du dernier distributeur en date vient donc de la possibilité d’en vendre également, tout en étendant le champ des possibles, c’est-à-dire des devises prises en charge.

L’objectif assumé est de rendre les crypto-devises plus accessibles, étant donné qu’elles peuvent paraître compliquées pour le commun des mortels et réservées à une élite d’informaticiens spécialisés. Les distributeurs permettent par conséquent potentiellement de toucher un public plus large, en intéressant de nouvelles classes d’âge. C’est en outre très intéressant pour le tourisme, puisque cela offre de facto un nouveau moyen de change pour les touristes étrangers.

Moon Zebra se rémunérera grâce à des commissions à hauteur de 8,3 % sur les acquisitions et de 6,2 % pour les ventes nécessairement contractées contre des euros. Du côté des achats, un minimum de 50 euros sera nécessaire. La liste des crypto-devises acceptées est déjà fort honorable. Nous croiserons les noms des monnaies et portefeuilles de plateforme Bitcoin bien sûr, mais aussi Digitalx, Cointrader, TheRockTrading, Bitstamp, Coinbase, Kraken, Quadrigacx et Coinbase, en attendant de nouveaux venus…