fbpx
Accueil Actualités Geek Europe : un réseau de streaming illégal de 2 millions d’utilisateurs démantelé

Europe : un réseau de streaming illégal de 2 millions d’utilisateurs démantelé

0
125
Streaming - Crédits photo :Flickr

Le streaming illégal vient de subir un gros coup de fouet suite au démantèlement d’un réseau européen comportant jusqu’à 2 millions d’utilisateurs. Le coup de filet a été opéré en synergie par les polices européennes. Total de l’opération : 11 arrestations, 5 millions d’euros saisis, et quelques surprises inédites. En effet le réseau de streaming illégal était si sophistiqué qu’il possédait son propre service client. Incroyable, mais pourtant vrai !

Toutes les plateformes de streaming concernées

Le coup de filet orchestré par les polices européennes est l’un des plus rudes portés à l’industrie du streaming illégal au cours des 10 dernières années. En effet, les polices du Vieux Continent, de concert, ont mis la main sur un important réseau de streaming illégal. Tous les types de contenus étaient concernés. Aussi bien les films que les séries et animes.

Streaming – Crédits photo :Flickr

Toutes les plateformes de streaming en ligne étaient concernées. De Netflix à Amazon Prime, en passant par HBO.

Au final ce sont 11 personnes qui ont été interpellées et 4,8 millions d’euros saisis en crypto-monnaies. De même, 1,1 million d’euros a été gelé dans un compte bancaire. Des voitures de luxe, des bijoux et autres accessoires de la vie de luxe, ont également été saisis. Au total, le réseau aurait généré 15 millions d’euros sur 6 années d’exercice frauduleux du streaming.

Comment en est-on arrivé là ?

Créé en 2014, le réseau dont il est question ici proposait pour un tarif équivalent à une bouchée de pain, d’accéder à une pléthore de services. Notamment plus de 40 000 chaînes de télévision. Ou une offre folle de films, séries et animes en tous genres.

Streaming – Crédits photo :Flickr

Bémol, la quasi-totalité de ce contenu était illégalement streamé par les membres du réseau. Ceux-ci disposant de comptes réels sur les plateformes sus citées, stockaient leurs catalogues respectifs en local pour ensuite proposer dans leur offre en ligne. Pour payer, il fallait user de PayPal ou d’une cryptomonnaie.

Source :

Ne ratez plus les news tech importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici