Faith No More renaît en 2015, l’occasion pour nous de vous faire revivre cinq titres du groupe de rock

Véritables idoles dans le monde du rock/métal, Faith No More a construit sa légende sur le bizarre et le décalé, sur des prestations scéniques hors du commun et quelques magnifiques albums laissés en pâture avant leur séparation. 2015 sera l’année du retour pour Faith No More, quelques concerts de chauffe, de nouveaux titres en guise d’amuse-bouche (Motherfucker, Superhero, Cone of Shame, Matador) et un nouvel album Sol Invictus prévu le 19 mai, l’occasion pour Toolito de revenir sur une carrière impressionnante.

We Care A Lot

Extrait de Introduce Yourself, 1987

C’est le dernier album réalisé avec le premier chanteur du groupe Chuck Mosley, avant son départ en 1988. Difficile de nier le fait qu’il n’a jamais eu et n’aura jamais le talent de son successeur, mais son timbre de voix si particulier confère déjà une aura particulière au groupe. La chanson We Care A Lot est le premier “succès” du groupe, le premier pilier de l’édifice Faith No More, un must à voir en concert avec Patton au chant.

Epic

Extrait de The Real Thing, 1989

Considéré par beaucoup comme le titre majeur de Faith No More, Epic sonne davantage comme la chanson d’un groupe aux portes du succès. La vidéo a également reçu un bel accueil profitant d’une rotation lourde sur MTV, offrant au monde cette vision décalée de la musique, l’envie marquée de ne pas s’emprisonner dans un style. Tout l’album est excellent de From Out To Nowhere aux dernières notes de Edge of The World.

Be Aggressive

Extrait de Angel Dust, 1992
https://www.youtube.com/watch?v=HYc0GRLu274
L’album phare du groupe, celui qui éleva Faith No More au rang d’icône du rock, un album parfait, totalement maitrisé, la folie des premiers efforts s’étant muée en une créativité débordante. L’album est une succession de hits, Midlife Crisis, Easy, Midnight Cowboy, l’ensemble des acteurs du milieu s’accorde à dire qu’Angel Dust est un disque sans équivalent, d’une simplicité déconcertante et pourtant chaque composition est comme un nouveau trouble de la personnalité, unique.

Last Cup Of Sorrow

Extrait de Album of the Year, 1997

Angel Dust fut en quelque sorte le Nervermind de Faith No More, un album trop bon, encensé, sans égal toujours en 2015; un succès écrasant qu’il fallut challenger sur King For A Day (1995) et Album of the Year. Celui-ci est surement l’album le plus décrié, le moins apprécié des die-hard fans. Pourtant les compositions ne sont pas bâclées pour autant, les textes magnifiques comme sur Mouth to Mouth, la créativité du groupe s’avérant finalement trop encombrante.

Cone Of Shame

Extrait de Sol Invictus, 2015

Pour les fans, l’attente fut interminable, 18 années de silence, 18 années à se contenter des excellents mais trop barrés side-projetcs de Mike Patton, 18 années à espérer ce moment, le retour d’un messie, et il va récupérer son dû. Cone of Shame est juste un condensé des forces en présence : chant complètement hors catégorie, un melting pot métal/opéra et quelques poussées hardcore pour un rendu féroce.

Crédit photo principale : Wikimedia – Silvio Tanaka