PARTAGER

Skyglow: un superbe timelapse dénonce la pollution lumineuse qui envahit notre ciel la nuit

Il est facile d’imaginer l’immensité de l’univers simplement en levant les yeux vers le ciel la nuit et y trouver un nombre incalculable d’étoiles, ou encore d’observer chaque couleur du cosmos briller jusque dans vos yeux. Mais ça, c’était avant… Désormais, nous sommes entourés par les lumières des villes, lesquelles nous cachent le reste de l’univers : c’est ce que l’on appelle la pollution lumineuse.

Gavin Heffernan et Harun Mehmedinovic ont souhaité s’intéresser de plus près à la pollution lumineuse. Ils travaillent actuellement sur un livre (financé sur Kickstarter) et une série de timelapse, appelée Skyglow, pour explorer les « endroits où l’on trouve les ciels étoilés et les sites d’archéoastronomie les plus exotiques » et pour « examiner l’impact croissant de la pollution lumineuse sur notre environnement fragile ».

La vidéo promotionnelle qu’ils ont réalisé pour leur projet vaut de l’or car elle combine les lumières de la ville de Los Angeles dans la nuit avec un ciel incroyablement sombre et rempli d’étoiles de toutes tailles. C’est en effet quelque chose que nous ne verrons jamais dans la vraie vie mais qui est toujours sympa à découvrir. Que ce soit à Los Angeles ou dans une autre grande ville, l’éclairage artificiel nocturne des agglomérations nous empêche de voir clairement toutes les étoiles.

Pourquoi nous voyons mal les étoiles dans le ciel la nuit ?

La luminance nocturne du ciel est induite par la lumière diffuse ou directe émise en direction du ciel par les éclairages non directionnels, le plus souvent en milieu urbain. La couleur du ciel dépend de la « couleur des sources », mais aussi de la qualité de l’atmosphère locale. Par temps clair et avec un air pur, cette luminance provient du phénomène de diffusion Rayleigh, qui tend à donner au ciel nocturne une couleur légèrement jaunâtre. La pollution du ciel nocturne, qui s’interprète donc par une disparition des étoiles du ciel la nuit en milieu urbain, est apparue dans les années 1980 et n’a fait qu’évoluer depuis. À mesure que les villes se développent, le phénomène va empirer. Peut-être que d’ici quelques années, nous dirons à nos enfants : « avant, il était possible de voir les étoiles dans le ciel la nuit. Mais ça, c’était avant… »

Pour en savoir plus sur la pollution lumineuse et notamment sur la luminance nocturne du ciel : Source