Kubrick : bien plus accessible qu’on ne le pense

Les films réalisés par Stanley Kubrick se comptent presque sur les doigts des deux mains. Quand on pense que sa carrière au cinéma aura duré un peu plus de 45 ans, ces 13 films sont d’autant plus intéressants à découvrir. Une filmographie méconnue car le réalisateur souffre de la réputation de n’être qu’à la portée des cinéphiles.

Heureusement, la cinémathèque française à Paris avait eu le nez creux en proposant une exposition sur Stanley Kubrick il y a quelques années. L’occasion pour le public de découvrir un réalisateur méticuleux qui ne laisse rien au hasard. Mais pourquoi ce nom est-il si important dans le Septième Art ? Élément de réponse avec cinq films marquants à découvrir absolument.

Docteur Folamour – 1964


Nous sommes encore en noir et blanc mais le film vaut pourtant le détour. Tout le monde vous dira que la performance de Peter Sellers est incroyable avec ces trois personnages différents. Evidemment, ils auront raison. Mais il ne faut pas non plus oublier George C. Scott qui tient une place de choix dans ce casting très déjanté.

Une fable burlesque sur la guerre avec des personnages mémorables. Des scènes marquantes et de l’humour noir pour une satire qui sort en pleine guerre froide. Encore aujourd’hui, il est difficile de passer un mauvais moment quand on se replonge dans cette histoire.

2001, l’Odyssée de l’espace – 1968


Un film qui fait débat tant l’expérience est déconcertante. Certains vous diront que c’est un chef d’oeuvre alors que d’autre vous diront qu’il ne représente rien et ne procure aucune émotion. Le plus intéressant dans ce film est que vous pouvez transformer vos émotions selon le nombre de visionnages.

Des effets visuels incroyables, une représentation de l’espace inédite (Kubrick est un des seuls réalisateurs qui ne met aucun bruit pour les vaisseaux). Une oeuvre majeure de science fiction qui vire au délire psychédélique. Une expérience obligatoire pour vous faire une opinion et enfin choisir votre camp.

Orange Mécanique – 1971


Le film qui a fait scandale en Grande-Bretagne. Stanley Kubrick a même été obligé de le retirer des salles suite à des violences engendrées par le film. Bien évidemment il y a de la violence mais l’esthétisme autour de ce mythe est incomparable. Une énergie insoupçonnée vous submerge pour suivre les aventures de cette bande pas comme les autres.

Vous ne pourrez pas sortir transformé de la projection. Vous le serez sans doute à la limite mais il faut tenir le coup car le voyage est vraiment passionnant. Sortez vos tripes et affrontez la violence et le sadisme de ces hommes qui ne reculent devant rien. Le meilleur film de Kubrick, assurément.

Barry Lyndon – 1975


La beauté de la carrière de Stanley Kubrick se trouve dans sa capacité à jongler avec les styles. Après les films de guerre et la science fiction, il s’attaque à un film d’époque et des personnages en costume. Son chef-d’oeuvre artistique et esthétique avec des prouesses technologiques (première scène filmée uniquement à la lumière de la bougie).

Les scènes du film semblent directement sorties de tableaux de l’époque du 18ème siècle. Un travail incroyable qui sera récompensé par 4 Oscars techniques. Même si le film est long, il possède néanmoins la qualité rare de vous offrir un dépaysement total.

Full Metal Jacket – 1987


Pour son dernier film sur la guerre, il n’hésite pas à nous montrer la vérité, la réalité et la cruauté de l’armée tant à l’entrainement que sur les champs de bataille. Une première partie cultissime avec un sergent tyrannique qui entre facilement au Panthéon des personnages les plus déjantés de la filmographie de Kubrick.

Une oeuvre importante pour comprendre les positions du réalisateur et analyser les relations psychologiques des personnages. Une étape cérébrale nécessaire pour savoir ce que c’est que de se prendre une claque cinématographique dans le visage.

La musique et Kubrick

Impossible de parler de Stanley Kubrick sans mentionner le rôle prépondérant de la musique dans ces films. On se souvient surtout de la musique classique utilisée pour illustrer des scènes d’Orange Mécanique ou 2001 : l’Odyssée de l’espace. Un mélange des genres qui ajoute encore un plus de folie dans un rouage pourtant extrêmement maîtrisé.

Ne ratez plus les news tech importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici