Comment l’économie collaborative peut changer vos journées sans trop dépenser

Encore marginale il y a quelques années, l’économie collaborative innove dans tous les aspects de la vie. Proximité, convivialité, confiance et prix bas, beaucoup de français sont aujourd’hui séduits par ce mode de consommation, qui tend à recréer du lien entre les gens et à éviter le gaspillage en favorisant le “seconde main” ou “partagé”.

Voici l’itinéraire d’une journée sous le signe des tendances collaboratives :

7h30

Je me réveille dans un lit inconnu, le temps d’ouvrir les deux yeux, ah oui, je suis dans l’appartement que j’ai loué sur AirBnB. Arrivée hier soir un peu tard d’un voyage d’affaire, mon hôte m’attendait pour me remettre les clés puis m’a laissé le champs libre chez lui, enfin chez moi, jusqu’à ce matin.

Je commente mon expérience de location d’appartement entre particuliers sur l’application AirBnB. La prochaine fois, je testerai le troc de nuits via la plateforme Nightswapping. Quand j’héberge un voyageur chez moi, je gagne une nuit gratuite chez un autre.

9h

Je repasse à l’aéroport chercher ma voiture et empocher mon gain : oui, car pendant mon absence, ma voiture m’a rapporté de l’argent. Au lieu de la laisser au parking de l’aéroport qui coûte un bras, je l’ai confiée à Tripndrive, l’autopartage pour les voyageurs. Ma voiture a été louée à des particuliers, et moi j’ai touché un gain pour chaque kilomètre effectué et tout ça avec le parking gratuit pendant mon voyage.

10h

Blablacar, économie du partage, collaborative

Crédit photo: Flickr – OuiShare

Je prends la route pour rentrer chez moi, à 3h d’ici. J’ai prévu de faire du covoiturage, via l’application Blablacar, je récupère 3 voyageurs qui vont dans ma ville, mon trajet est rentabilisé et je rencontre 2 personnes hyper sympas qui habitent mon quartier, la 3ème a ronflé tout le trajet, mais que voulez-vous ? Tout le monde ne gagne pas à être connu !

13h

J’arrive chez moi, home sweet ho… AAAAArrg le chat a cassé ma lampe dans le salon !! Pas grave, dans 15 minutes j’en ai une nouvelle, trajet compris et pour pas cher, grâce aux petites annonces locales d’occasion sur l’appli Wallapop. Rendez-vous pris avec le vendeur qui habite à 2 rues de chez moi, la lampe est dans mon salon et j’aime toujours mon chat, tout va bien.

18h

Je retrouve dans un placard cette étagère Ikea encore dans son carton, qu’on m’a offert à ma crémaillère, mais flemme de l’installer et incompétence notoire de ma part, elle est toujours là, dans le placard. Un tour sur youpijob.com, un clic sur l’onglet “Montage de meuble Ikea”, et bim 2 heures plus tard, je bois le thé avec Cecile, experte en meubles suédois, ma nouvelle étagère montée est dans le salon avec tous mes livres rangés dedans. Dimanche, j’irai lui apprendre à rempoter des bégonias, c’est ça le jobbing, chacun son truc.

Youpijob meuble Ikea

Crédit photo: youpijob.fr

19h

Je suis sensée cuisiner un festin en tête à tête, mais là je dois bien avouer que j’ai raté les profiteroles et brûlé le saumon en croûte de sel. Qu’à cela ne tienne, nous dînerons mexicain chez des amis, enfin, des potentiels futurs meilleurs amis, car ce soir c’est food-surfing. J’ai réservé sur voulezvousdiner.com. Nous sommes donc attendus dans 45 minutes pour un dîner chez l’habitant en compagnie de deux autres couples, pour découvrir la cuisine du pays d’origine de nos hôtes, et tout cela pour moins cher qu’au restaurant et à deux pas de chez moi.

00h30

Enfin dans mon lit, je ferme un œil en pensant à nos prochaines vacances, j’hésite encore entre l’Australie ou bien un séjour dans la Drôme, le point commun ? On pourra y être logés et nourris gratuitement en échange de quelques heures de travail par jour dans une ferme bio du réseau woofing, via le site wwoofinternational.org. Nickel pour en apprendre plus sur la vie locale, se relaxer à la campagne, changer d’air et nouer des liens avec veaux, vaches, cochons et fermiers.

Je ferme le deuxième oeil et je repense aux conversations que j’ai eu avec pas moins de 15 personnes aujourd’hui, je rouvre les deux yeux pour envoyer un texto à deux d’entre elles car on compte se revoir et puis je me gausse en pensant à tout l’argent économisé aujourd’hui par rapport au circuit classique de consommation ! Enfin, j’embrasse mon portable, car si j’ai pu faire tout ça c’est grâce au web et au mobile, ou comment réinventer le lien entre les vrais gens de la vraie vie grâce au web. Et toc Facebook, toi tu sais pas faire ça.

Crédit photo principal : eyeem.com