Ce ras-le-bol contre les taxis de la capitale devient viral sur le réseau social Facebook

Il semblerait que l’auteur de cette virulente lettre ouverte aux taxis parisiens ait visé juste, en rappelant de mauvais souvenirs aux usagers des taxis de la capitale. Maxime Coulon, un jeune cascadeur de 24 ans, s’adresse, dans un texte publié publiquement mardi sur Facebook, aux taxis parisiens, en signant “un mec à qui t’as fait payer 70 euros un Bercy – Trocadero en 2009”.

La lettre commence par “Cher taxi parisien” et le terme “cher” est ici à prendre au sens tarifaire. Le succès est inattendu et immédiat : en 48h environ, celle-ci a recueilli quelques 104.000 likes et plus de 37.000 partages sur le réseau social.

La lettre, tantôt drôle, tantôt dure pour les taxis est à lire ici :

Cher Taxi parisien,

Je ne peux m'empêcher de te dire à quel point il est jouissif de te regarder râler, pleurer,…

Posted by Maxime Coulon on mardi 16 juin 2015

Comme il explique au site Buzzfeed France, Maxime participait à l’opération escargot organisée par les taxis pour protester contre les VTC : “J’étais en plein milieu de l’opération escargot […] Assez agacé, j’ai écrit ce post sur Facebook et j’ai coché l’option «public». Je ne m’attendais pas du tout à ce qu’il devienne viral, du coup j’ai modifié mon message en corrigeant les fautes et les concordances de temps”.

Toucher un point sensible

Il explique également avoir reçu quelques messages de menaces ou “de personnes qui voulaient en découdre, mais la majorité des gens m’écrivent pour me raconter des histoires similaires. Après, certains taxis me disent aussi de ne pas généraliser”.

Celui qui a fait parler de lui ces derniers jours est d’ailleurs d’accord : “bien sûr que tous les taxis ne sont pas comme ça. Mais je pense que ma tribune est très partagée parce qu’elle parle à beaucoup de gens et qu’elle touche un point sensible.”

Une lettre qui ne devrait pas ravir les chauffeurs de taxis qui sont actuellement en guerre contre UberPop, le service de transport rémunéré entre particuliers.

Crédit photo principale : Flickr – jean pierre gallot

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here