Le groupe gallois dévoile le premier single “C’est La Vie”

Fraîcheur, spontanéité et passion, finalement ce sont peut-être elles, les qualités inhérentes à un bon groupe de rock. Un excellent même ! Stereophonics n’a cessé de grandir, à force de travail, de compositions alléchantes, d’albums percutants et vrais. Certes il est loin le temps de Traffic et de More Life In A Tramps Vest, l’insouciance de la jeunesse se mêlant alors harmonieusement à la voix si particulière de Kelly Jones. Désormais, chaque membre est sûr de ses forces, les exploite et réussi à mettre son talent au service du groupe, sans l’occulter. Le groupe sortira le 11 septembre prochain son neuvième album Keep The Village Alive, l’occasion pour Toolito de décortiquer ce nouveau cru avec vous.

Retour aux sources

Pour un groupe d’une telle longévité, presque vingt ans de carrière tout de même, je trouve fascinant de voir le talent et la créativité de certains artistes. Alors que certains groupes s’engluent des années dans la réalisation d’un disque, qui risque fort de ne jamais voir le jour (Tool, m’entends-tu ?), d’autres, à l’instar des rockeurs du Pays de Galle, semblent avoir cette facilité à créer, à se renouveler, à continuer d’enchanter.

Le dernier opus de Stereophonics ne date que de 2013, Graffiti On The Train (et le magnifique In A Moment !!), un album dont l’accueil fut quelque peu mitigé, trop alternatif, trop Kelly Jones, trop ambitieux peut-être pour un groupe dont on attend surtout de bonnes chansons, bien rock, groovy, une musique plus directe. Keep The Village Alive semble annoncer un retour à quelque chose de plus organique, des compositions plus in your face, le retour de l’énergie de l’insouciance au dépend d’une mélancolie ennuyeuse.

C’est La Vie

Et pour nous rassurer, Stereophonics a lancé il y a peu un nouveau single, le bien nommé C’est La Vie, une très belle chanson, dans la pure tradition du groupe, une musique simple sans être simpliste et une mélodie rythmée du plus bel effet. Avec ce style plus accrocheur, le groupe espère donc rompre avec l’ambiance plus terne du dernier album, et pour marquer cette rupture les Stereophonics avaient aussi besoin d’une image plus dynamique, chose faite grâce à la collaboration avec John Conroy (Broadchurch, Luther) sur le clip du single C’est la Vie.

Et qui dit nouvel album, dit surtout nouvelle tournée, un passage obligé pour les artistes et une des forces du groupe gallois. Déjà prévu sur quelques festivals européens cet été, vous pourrez notamment voir les Stereophonics en concert au Festival Rock en Seine. L’édition 2015 qui se tiendra comme d’habitude au Domaine de Saint Cloud verra le groupe partager l’affiche le samedi 29 août avec Franz Ferdinand et Kasabian.

À partir de là, seuls quelques jours vous sépareront de la sortie de Keep The Village Alive.

La pochette de l’album :

Pochette album Stereophonics, Keep the village alive