PARTAGER

Les 6 pays où la liberté de danser est réglementée voire interdite

Cette production est une contribution de Lilia de Les Top News

Si vous ne résistez pas à l’envie de danser pendant vos vacances, sachez que certains pays l’interdisent ou la réglementent. Pour ne pas gâcher vos congés, nous vous proposons une liste des pays où il est strictement prohibé de danser et d’autres où il vous faudra faire attention aux règles en vigueur.

Le Koweït

Dans cet état de la péninsule arabique, vous avez le droit d’assister à des concerts et de faire quelques mouvements sur place, mais ne vous lâchez surtout pas. Si vous êtes de passage au Koweït, évitez d’aller à des concerts où le rythme de la musique risque de vous entraîner, et surtout restez sage y compris en écoutant le meilleur tube de l’été. Les discothèques sont interdites de la même façon que l’alcool et si vous tenez absolument à danser alors faites-vous inviter à des soirées privées généralement organisées par des expatriés chez eux ou bien encore sur des bateaux en dehors des eaux territoriales.

À lire aussi : 6 pays qui bloquent les médias sociaux

L’Afghanistan

En Afghanistan, les talibans, maîtres de Kaboul ont promulgué en septembre 1996 la loi sur « le commandement du bien et l’interdiction du mal » qui interdit notamment la musique, la danse voire d’autres activités comme le théâtre ou encore le cinéma. Ceux qui dansent risquent énormément dans ce pays. En 2012, les talibans ont décapité 17 personnes pour avoir participé à une soirée de musique et de danse !

L’Iran

Danser est défendu en Iran et selon la loi iranienne, il est interdit pour une femme d’apparaître en public sans hijab. Les sanctions sont loin d’être anodines pour celles ou ceux qui désobéiraient. La preuve en est l’une des conséquences du succès planétaire de Williams Pharrell avec Happy. Des jeunes du monde entier ont dansé sur ce tube et ont posté leurs vidéos sur les réseaux sociaux. C’est ainsi qu’un groupe de jeunes iraniens surnommé « The Happy Group » a réalisé un clip sur cette chanson. À peine postée sur YouTube, la réaction des autorités ne s’est pas faite attendre avec des peines exemplaires: 6 mois à un an de prison et 91 coups de fouets pour chacun des sept adolescents ! Alors si vous mettez un jour les pieds en Iran, évitez vraiment de danser !

L’Allemagne

Non, il n’est pas totalement interdit de danser en Allemagne. Cependant, la loi fondamentale dans son article 140 indique que le dimanche et les jours fériés sont désignés par l’Etat jours de chômage et d’élévation spirituelle. En conséquence les allemands sont priés de rester tranquille ces jours-là. Mais attention en fonction du degré de conservatisme de certains Länder (états fédérés) le nombre de stille Tage (jours de repos) varie. Par exemple en Bavière, le jeudi, vendredi et samedi de la semaine sainte de pâques, la toussaint ou encore la nuit de Noël seront entre autres des jours où vous ne pourrez pas danser.

Faites donc attention à cela avant de vous déplacer en Allemagne. Ce sont bien des critères de convenance et de respect des mœurs qui ont guidé ces lois que les instances juridiques font respecter. Renseignez-vous donc précisément avant de partir en Allemagne si vous comptiez passer vos nuits avec des danses effrénées !

La Suède

En Suède vous n’avez théoriquement pas le droit de danser ailleurs que dans les établissements dûment autorisés. Si vous contrevenez à cette règle vous pourriez vous exposer à une amende. Sachez que par ailleurs depuis quelques mois les boîtes de nuit se rallient à une nouvelle tendance de soirées sans aucun alcool avec même à l’entrée des établissements un contrôle très strict sur la sobriété des gens avec des alcootests. Les serveurs n’y proposent aucune boisson alcoolisée mais de nombreuses variétés de mocktails (cocktails sans alcool) qui régaleront vos papilles !

Le Japon

Au Japon, il est interdit de danser après minuit et ce à cause d’une loi qui date de 1948 où à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, les autorités nippones souhaitaient protéger leur jeunesse et lutter ainsi contre la prostitution à l’heure de l’occupation américaine. Au fil des années, cette mesure s’est assouplie et a vu une augmentation significative de discothèques. Cependant, une bagarre dans un club d’Osaka en 2010 a causé la mort d’une étudiante de 22 ans. Les autorités ont alors pris des mesures extrêmement répressives qui se sont traduites par la fermeture d’une majorité des clubs de la ville.

Cependant, sous la pression conjuguée des industriels de la musique, de la danse et des parlementaires, afin de donner une image moins désuète, promouvoir le tourisme et pour préparer les jeux olympiques d’été que le Japon accueillera en 2020, une nouvelle loi autorisera dans l’archipel les noctambules à danser après minuit dès le mois de juin 2016. Soyez donc patients et en attendant regardez votre montre et ne dansez pas dans une discothèque après le douzième coup de minuit car la police pourrait surgir à n’importe quel moment pour embarquer ceux qui enfreindraient cette loi.

Source: Les Top News

Crédit photo principale : Wikipedia – D. Sharon Pruitt