PARTAGER

Le Gorafi ferme boutique

Aujourd’hui, les fans du site Le Gorafi ont eu la mauvaise surprise de découvrir un message de remerciement et d’adieu qui annonce la fermeture de la rédaction satirique. Une belle histoire qui dure depuis mai 2012 et la campagne présidentielle.

En effet, lorsque vous allez sur le site, vous tombez sur le message: « Le Gorafi, c’est fini. Merci de votre fidélité ! » Un message que vous retrouvez également sur les réseaux sociaux : la page facebook, Twitter et les comptes des responsables du site.

Une information qui fait parler d’elle et qui annonce la fin des articles parodiques et exquis sur l’actualité.

Un vaste canular ?

Pourtant, cette annonce paraît difficile à croire. La plupart des journaux mettent en avant une collaboration prochaine avec la nouvelle émission d’Antoine de Caunes sur Canal + pour la rentrée. Impossible donc de voir Le Gorafi arrêter ses activités.

Un détail technique, relevé par Le Point et L’avenir.net, démontre que la page affichée sur le site est une redirection temporaire (type 302). En gros, cette page ne sera pas publiée éternellement.

Une preuve de plus que cette « fermeture » ressemble de plus en plus à une opération de communication pour faire parler du site avant de les retrouver en clair sur Canal+.

Bon ou mauvais point ?

Alors que faut-il penser de cette opération si elle est fausse. Tout ceci est au conditionnel car le mystère demeure sans preuve tangible ou communiqué officiel.

Sur le papier, la réussite est totale. Tout le monde en parle et évoque déjà les papiers marquants du site ces trois dernières années. Cette blague colle également avec la philosophie du site. Personne ne se prend au sérieux alors pourquoi ne pas jouer un vilain tour à tout le monde ?

Sur la forme, peut-être que les objectifs qui se cachent derrière ne sont pas glorieux mais c’est le jeu du buzz et de l’actu. Un joli coup de pub tout simplement qui ne fait de mal à personne. Ceux qui aiment l’esprit du site apprécieront sûrement cette petite farce pour bien commencer la rentrée. Affaire à suivre….