PARTAGER

La drogue au cinéma et à la télévision: vraie ou fausse ?

Dans de nombreux films ou séries à la télévision, on peut voir des scènes impliquant de la drogue. Bien évidemment, aucune véritable drogue n’est utilisée et les acteurs et actrices doivent faire preuve d’imagination pour faire mine de se défoncer. Un travail de composition car tout ce que vous voyez est en fait des subterfuges. Heureusement !

Alors, concrètement comme ça se passe ? Comment font les accessoiristes pour donner l’illusion d’un rail de coke, d’un joint ou bien d’une pilule d’ecstasy ? Nous allons vous livrer quelques secrets et trucs de professionnels pour mettre au point une scène de drogue, mais bonne pour la santé !

Cocaïne

Pour imiter la poudre de la cocaïne, on utilise par exemple de la fécule de maïs associée à de la poudre pour bébé, du lactose en poudre ou de la poudre de vitamine B. Une poudre inoffensive pour l’Homme. Comme ça, personne n’est obligé de simuler le geste ou de s’envoyer une dosse massive de drogue.

Une autre méthode consiste à mettre de la vaseline sur l’intérieur de la paille. Si bien qu’au moment où l’acteur sniffe, la poudre vient rester collée à l’intérieur de la paille.

Héroïne

scène de drogue, Trainspotting

Crédit photo: Channel Four Films

Pour l’héroïne, les professionnels font appel à un mélange constitué de poudre de lait et d’inositol. Si la scène prévoit de faire chauffer l’héroïne, les techniciens remplacent le mélange par du sucre et du bicarbonate de soude. Sinon, de la gélatine ou du bouillon peuvent très bien faire l’affaire.

Pour les scènes où une injection est prévue, une seringue rétractable est utilisée. L’aiguille se retire et se place à l’intérieur du dispositif, donnant l’illusion d’une piqûre véritable.

Marijuana

Pour les fumeurs de Marijuana, les accessoiristes utilisent de la ganja mais sans THC. Si bien que le résultat reste le même mais sans les effets nocifs. Si les personnages utilisent un bong, ils salissent le récipient avec du Coca-Cola et écrasent une cigarette pour obtenir des tâches dans le liquide.

Ecstasy, pilules et champignons

Pour le reste des scènes de drogues, l’ingéniosité est encore au rendez-vous. Pour imiter une pilule d’ecstasy, ils utilisent des placebos avec du sucre. Ils ajoutent ensuite du colorant alimentaire et un motif pour faire paraître le tout comme une pilule du bonheur. Même chose pour les médicaments.

Pour créer du crack, ils utilisent de la super glue avec du bicarbonate de soude. Enfin, pour les champignons, il suffit simplement de se procurer des champignons lyophilisés.

Crédit photo principale : Universal Pictures